coupe de frene

Les chercheurs de truffes sont souvent aussi chercheurs de champignons. Certains arrivent même à en cultiver...

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 3560
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

coupe de frene

Message par tuber01 » 10 janv. 2012 17:12

Ce nouveau forum tombe à pic car j'ai un sujet dont je n'arrive pas à trouver l'explication nulle part (sur internet).
Chaque fois que je coupe des frenes ou presque en haie sur sol calcaire (la plupart des sols chez nous) l'hiver n , le printemps n+1 j'ai une poussée de morilles au pied des souches et le long des racines alors qu'il n'y en avait pas auparavent. Et souvent l'année n+2 à nouveau plus rien.

Connaissez vous l'enchainement des réactions qui génèrent ce phénomène ?

Je cherche par ce biais à voir si ce même phénomène est applicable au chene et à la truffe avec des opérations de taille plus modérés et régulières. Je trouverai ici un interet complémentaire à la taille des truffieres....
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
galistruffe
Membre
Messages : 3143
Inscription : 07 janv. 2007 17:49

Re: coupe de frene

Message par galistruffe » 10 janv. 2012 18:10

dans ce cas c'est une reaction de survie du champignon .la morille est mychorisienne et se développe seulement végétativement pas le biais de son mycélium et le fait d abatres les arbres provoque un énorme stress et l instint de survie pousse le champignon a tout miser dans sa reproduction en fructifiant afin d aller conquérir de nouveau territoire via ces spores
la question est comment fait le champignon pour savoir que la partie aérienne de l arbre n existe plus ??
un plus grand ensoleillement avec réchaumement plus rapide du sol ?
une activitée bactérienne ou microbienne accrue et inhabituelle ?
un exudat important du racinaire avec apport de sucre en quantitée ?
émition d enzimes , d'antibiotique ou autre du systéme racinaire pour répondre a l attaque qu il a subit en haut ?
décomposition rapide du chevelu racinaire favorisant l apport de mo en rapellant a la morille qu elle est aussi saprofite ?
j en ai encore plein , mais pas les réponses .
jerome
rabase
Membre
Messages : 1285
Inscription : 14 oct. 2007 18:25

Re: coupe de frene

Message par rabase » 10 janv. 2012 21:43

pas de réponse non plus mais simplement préciser ce qui n'est pas forcément évident que l'on trouve souvent les morilles associées aux frenes , ectomychorises également comme pour la truffe
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 3560
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: coupe de frene

Message par tuber01 » 11 janv. 2012 09:49

j'ai un doute tout à coup, le frene est ectomycorhizien ?

surement que la coupe transmet via l'arbre, les racines, et la mycorhize des infos, hormones, molecules ou je ne sais quoi au champignon qui réagit.
A noter qu'il réagit une année plus tard au passage (jamais l'année même).

Bref, je suis certain que si on arrivait à comprendre ce phénomène, plus facile à maitriser, analyser car reproductible facilement et rapidement, on tirerait surement des enseignements pour nos tailles de truffieres ensuite ...
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Itack
Membre
Messages : 540
Inscription : 12 mai 2010 10:49
Localisation : Prayssas 47360

Re: coupe de frene

Message par Itack » 11 janv. 2012 14:23

Bonjour,
Ne serai-ce pas la sciure qui serait plus rapidement assimilable?? :o
Garderem la tèrra e lo truffaïre
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 3560
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: coupe de frene

Message par tuber01 » 11 janv. 2012 16:44

la piste de la sciure est très interessante aussi ...
ca voudrait dire qu'on pourrait provoquer des poussées de morilles en en répandant ...
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Syl
Membre
Messages : 86
Inscription : 30 déc. 2008 16:49
Localisation : Val de Drôme

Re: coupe de frene

Message par Syl » 11 janv. 2012 17:15

Bonjour à tous,

Perso, j'ai toujours entendu parler de morilles sur coupe de bois, frênes ou autres. Parfois; l'année suivant la coupe est simplement miraculeuse, puis les récoltes vont en s'amenuisant sur environ 3 ans.
Je connais un bois traversé par une toute petite ligne électrique, tout le parcours de cette ligne est entretenu par une coupe qui a lieu tout les 8 ans environ. Chaque année suivant la coupe on trouve les morilles à foison, puis l'année suivante beaucoup moins...

Je n'ai pas vraiment remarqué la relation entre sciure et morille, je n'y ai peut être pas fait attention. Par contre on trouve beaucoup le long des ornières laissées par les tracteurs et autres débardeurs, en gros plutôt partout ou la terre a été remuée, déplacée, retournée sur la coupe...

@+Syl
rabase
Membre
Messages : 1285
Inscription : 14 oct. 2007 18:25

Re: coupe de frene

Message par rabase » 11 janv. 2012 21:39

a part en foret de sapins ou je trouve aussi des morilles, je cherche principalement sous les noisetiers au bord des ruisseaux ou sous les frenes, comme bcp d'aillleurs, pour le frene il s'agit bien d'ectomychorizes
Avatar de l’utilisateur
uncinat55
Membre
Messages : 1689
Inscription : 07 avr. 2009 17:59
Localisation : SUD MEUSE

Re: coupe de frene

Message par uncinat55 » 12 janv. 2012 14:12

tuber01 a écrit :j'ai un doute tout à coup, le frene est ectomycorhizien ?
Oui tuber01, le frêne est bien un ectomycorhizien. :wink:
Avatar de l’utilisateur
didier24
Membre
Messages : 940
Inscription : 25 févr. 2008 08:48
Localisation : Périgord vert

Re: coupe de frene

Message par didier24 » 12 janv. 2012 16:30

C'est le frêne ou la morille qui est ectomycorhizien ?
La truffe est un champignon que l'on ne trouve qu'à proximité de certaines espèces d'arbres, elle est dite ectomycorhizienne car elle a besoin de leurs racines, mais la morille on peu la trouver au beau milieu d'un prés loin de toutes racines d'arbre ? :(
Didier
Avatar de l’utilisateur
uncinat55
Membre
Messages : 1689
Inscription : 07 avr. 2009 17:59
Localisation : SUD MEUSE

Re: coupe de frene

Message par uncinat55 » 12 janv. 2012 16:47

didier24 a écrit :C'est le frêne ou la morille qui est ectomycorhizien ?
La truffe est un champignon que l'on ne trouve qu'à proximité de certaines espèces d'arbres, elle est dite ectomycorhizienne car elle a besoin de leurs racines, mais la morille on peu la trouver au beau milieu d'un prés loin de toutes racines d'arbre ? :(
Didier
Didier24; le frêne c'est sûr.... la morille c'est moins sûr !!!!

" Les ascomycetes du gerne Morchella constituent un des groupes de champignons comestibles les plus estimés et, par suite, les plus recherchés en France.

Plusieurs mycologues se sont efforcés, au cours des dernières décennies, de réaliser un milieu favorable à l'obtention du cycle complet de certaines espèces de morilles, sans véritablement réussir puisque la formation de carpophores, en conditions contrôlées sur un milieu défini, n'a pu être observée qu'exceptionnellement (Cailluex, 1968).
La difficulté repose essentiellement sur le fait que, comme pour beaucoup de champignons supérieurs, les conditions édaphiques et climatiques favorables ne sont vraisemblablement pas les mêmes pour la croissance mycélienne et pour l'initiation et la maturation du carpophore de l'autre.
De plus, l'étroite dépendance apparente de certaines espèces de morilles avec des arbres peut faire penser à des phénomènes d'échange par voie mycorhizienne. En fait, cette dépendance est d'ordre trophique et climatique, bien que certains auteurs (Matruchot, 1909-1910) aient signalé, au moins pour Mitrophora hybrida, une association de type para ectomycorhizienne (manchon de mycélium autour des racines).
S'il est certain que différentes espèces de morilles se rencontrent le plus souvent à proximité d'arbres forestiers ou fruitiers, on constate que ces mêmes espèces peuvent fructifier en terrain découvert à très grande distance des arbres.
La connaissance la plus fine possible des caractères écologiques liés à la croissance et à la fructification des différents types de morilles semble une approche intéressante pour la réalisation de milieux favorables à l'obtention in vitro du cycle complet de reproduction de ces champignons - non seulement par le canal de spores secondaires issues d'une forme particulière de mycélium, mais encore par celui des ascospores dont la différenciation est réalisée dans le carpophore.
Plus limité dans ses objectifs actuels, notre travail consiste à mieux définir, dans une première phase, les conditions dans lesquelles se réalisent dans la nature l'initiation et le développement de ce carpophore, recherché et consommé dans de nombreuses régions françaises et dont la culture assurerait la régularité des apports et la possibilité d'être goûté par tous."
Avatar de l’utilisateur
bernard
Membre
Messages : 4896
Inscription : 08 déc. 2008 09:59
Localisation : Haut-Rhin Alsace

Re: coupe de frene

Message par bernard » 12 janv. 2012 16:48

didier24 a écrit :C'est le frêne ou la morille qui est ectomycorhizien ?
La truffe est un champignon que l'on ne trouve qu'à proximité de certaines espèces d'arbres, elle est dite ectomycorhizienne car elle a besoin de leurs racines, mais la morille on peu la trouver au beau milieu d'un prés loin de toutes racines d'arbre ? :(
Didier
Tout à fait ! :wink:
Dans la vie tout n'est qu'une histoire de dosage , encore faut-il avoir le courage d'oser doser !
Avatar de l’utilisateur
JCC60
Membre
Messages : 1891
Inscription : 08 juin 2008 09:46
Localisation : OISE, PICARDIE

Re: coupe de frene

Message par JCC60 » 12 janv. 2012 19:44

La morille peut faire deux modes, sur un biotope bouleversé, le mycélium va naître et vivre sur les déchets de ce bouleversement, ce sont souvent des zones aléatoires.
Pour les zones pérennes le mycélium vit en symbiose avec les racines d'un végétal.
Un mycélium de morille ne vit qu'une saison, il se dégrade, pour les zones pérennes, c'est un nouveau mycélium qui nait souvent des restes du mycélium précédent.

Jean Claude
Achetez un Stradivarius ne fera pas de vous un bon concertiste, achetez un chien truffier de trois mois pour sa génétique ou sa lignée, ne fera pas de vous un bon rabassier.
rabase
Membre
Messages : 1285
Inscription : 14 oct. 2007 18:25

Re: coupe de frene

Message par rabase » 12 janv. 2012 23:11

et dans le cas de récoltes a proximité de frênes association mychorizienne, ectomychorises, tu trouveras des morilles sous des pommiers c'est sur mais la pas d'association car les fruitiers sont endomychorieziens
Avatar de l’utilisateur
david19
Membre
Messages : 832
Inscription : 30 nov. 2008 18:06
Localisation : Correze

Re: coupe de frene

Message par david19 » 13 janv. 2012 18:03

Bonjour ,

Je confirme pour les pommiers , une années nous n'avions pas balayé les feuilles et le bois de taille , mais nous l'avions broyé sous les arbres fin janvier ( gyrobroyeur déporté) apport de calcaire en fevrier , en avril les morilles se touchaient toutes , sur 2 ha !!!! Depuis nous balayons les feuilles et le bois de taille , je ne trouve plus une seule morille .

David
Répondre