Page 2 sur 2

Re: coupe de frene

Publié : 13 janv. 2012 18:33
par Syl
rabase a écrit :et dans le cas de récoltes a proximité de frênes association mychorizienne, ectomychorises, tu trouveras des morilles sous des pommiers c'est sur mais la pas d'association car les fruitiers sont endomychorieziens
Peut être, mais certains "coins" pérennes et très réputés se situent justement dans les vergers. Dans notre secteur les vergers d'abricotier et de pêchers sont parfois de très bons coins, je dirais même que c'est parfois encore mieux dans les vergers peu ou pas entretenus. Est ce parce que l'herbe est plus haute, ou qu'il y a plus de fruits à terre (apport de sucre) ? Enfin tout ceci très loin d'autres espèces de ligneux et surtout de frênes....

Voili voilou,

@+ Syl

Re: coupe de frene

Publié : 13 janv. 2012 19:23
par JCC60
rabase a écrit :et dans le cas de récoltes a proximité de frênes association mychorizienne, ectomychorises, tu trouveras des morilles sous des pommiers c'est sur mais la pas d'association car les fruitiers sont endomychorieziens
Pour les pommiers et pratiquement tous les arbres à fleurs blanches, le mycélium trouve de bonnes conditions par l'apport de sucre, surtout quand il y a de bonnes pluies, la sève sucrée remonte par capillarité, et quelques goutes venant des bourgeons tombent au sol, ce n'est pas une symbiose, bien que cette zone soit pérenne. Les conditions sont donc requises pour qu'un nouveau mycélium se crée, le précédent ayant été détruit.

Jean Claude

Re: coupe de frene

Publié : 13 janv. 2012 22:17
par rabase
Syl a écrit :
rabase a écrit :et dans le cas de récoltes a proximité de frênes association mychorizienne, ectomychorises, tu trouveras des morilles sous des pommiers c'est sur mais la pas d'association car les fruitiers sont endomychorieziens
Peut être, mais certains "coins" pérennes et très réputés se situent justement dans les vergers. Dans notre secteur les vergers d'abricotier et de pêchers sont parfois de très bons coins, je dirais même que c'est parfois encore mieux dans les vergers peu ou pas entretenus. Est ce parce que l'herbe est plus haute, ou qu'il y a plus de fruits à terre (apport de sucre) ? Enfin tout ceci très loin d'autres espèces de ligneux et surtout de frênes....

Voili voilou,

@+ Syl
Enfin tout ceci très loin d'autres espèces de ligneux et surtout de frênes....
c'est bien ce que je te dis par contre avec les frenes association ectomychorizienne, pour les vergers l'explication de jean claude parait bien choérente
carai, carai

Re: coupe de frene

Publié : 14 janv. 2012 07:01
par JCC60
Pour être complet dans le raisonnement, il faut tenir compte des différentes espèces de morilles présentent dans votre région.

Jean Claude

Re: coupe de frene

Publié : 14 janv. 2012 10:06
par JCC60
Bonjour,

Je connais bien un mycologue Philippe C… spécialisé dans la morille depuis de nombreuses années, c’est une référence au niveau national dans ce domaine.

Je vous propose de lui poser vos questions les plus pertinentes sur le sujet.

Afin de ne pas le déranger plusieurs fois, pour ceux qui sont intéressés, veuillez formuler vos questions, je lui en communiquerai la liste.

Pour moi j’ai cette question :

1) Pouvez-vous me confirmer que le mycélium de la morille est actif seulement une saison et qu’ensuite il est détruit ?

J’attends vos questions, dont je vous ferai état, avant de les envoyer à Philippe.

Jean Claude

Re: coupe de frene

Publié : 14 janv. 2012 18:29
par tuber01
Bonsoir Jean Claude,

Si tu juges suffisamment pertinente la question de départ de ce fil de discussion, ca m'interesse toujours : description du processus qui fait qu'après une coupe de frene l'année n , on a une grosse poussée le printemps de l'année n+1? ou est ce la siure qui déclenche ceci ?
Et ce processus est il industrialisable en imaginant de tailler un frene à 2m50 tous les ans comme on pourrait tailler nos chenes sur les truffieres ?

Merci,

Sebastien

Re: coupe de frene

Publié : 14 janv. 2012 18:58
par JCC60
Bonsoir Sébastien,

Je note ta question, la sève du frêne apparait souvent au bas du tronc après une grosse pluie, cela fait une espèce de mousse, si tu la goutes tu constateras qu'elle est sucrée. Dans le temps on fabriquait, un alcool avec la sève du frêne, la frênette.

Quand l'arbre est coupé, a l'année n+1 la souche, présente le même liquide, sous forme de mousse, on dirait que l'arbre veut repartir, mais l'année n+2, c'est souvent une souche morte, les chaleurs de l'été ont fini le travail.

Je ne pense pas que Philippe est fait l'expérience de couper les frênes, mais son avis peut-être intéressant.

Jean Claude

Re: coupe de frene

Publié : 14 janv. 2012 20:03
par galistruffe
david la morille rapporte plus que les pommes , change de culture .jerome

Re: coupe de frene

Publié : 14 janv. 2012 21:30
par truffalou
Bsr Jean claude, question que faut il apporter du broyat de morille et lequel ( cendre , compote jus de pommes etc)ou du mycélium de morille et à quelles dates merci

Re: coupe de frene

Publié : 15 janv. 2012 13:34
par david19
galistruffe a écrit :david la morille rapporte plus que les pommes , change de culture .jerome
Bonjour ,

Eh oui Jérôme !!! si je pouvais maitriser les morilles comme les pommes le choix serai vite fait :roll: Cette année là j'ai régalé toute la commune ...
J'ai attaqué la culture du mycélium des morilles a partir de champignons séché , le jus de pomme ne manque pas a la maison !!!

David

Re: coupe de frene

Publié : 15 janv. 2012 20:57
par galistruffe
pour moi le premier essaie est loupé , trop de contamination , je vais reduire la température de culture qui etais de 20 degres pour cet essais .jerome

Re: coupe de frene

Publié : 24 janv. 2012 23:20
par lio07
j suis content pour moi ca a marché pour une fois
je suis en train de le multiplié en boite de petri puis je passe a la phase en grand
temperature entre 15 et 20 degre et je recouvre tout mon flacon d un papier essuie tout pour qu il ne voit jamais une lumiere directe