Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cèpes.

Les chercheurs de truffes sont souvent aussi chercheurs de champignons. Certains arrivent même à en cultiver...

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Répondre
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cèpes.

Message par melano »

Bonjour,

avec les nouvelles techniques de détection de mycélium dans le sol, il est possible de suivre l'évolution saisonnière de la quantité de mycélium dans le sol. Cela a été réalisé dans un bois à cèpe.
De la Varga H, Águeda B, Martínez-Peña F, Parladé J, Pera J (2012)
Quantification of extraradical soil mycelium and ectomycorrhizas
of Boletus edulis in a Scots pine forest with variable sporocarp
productivity. Mycorrhiza 22:59–68


Pas encore lu l'étude. Par contre, pour la truffe, ils sont quantifié le mycélium dans le sol de truffières cultivées (arrosées ou non) et de truffière naturelles. http://link.springer.com/article/10.100 ... 012-0454-y

Il y a 10 fois plus de mycélium en sauvage qu'en naturel. Resterait à suivre ça sur un an.

Fred
Sagitari
Membre
Messages : 478
Enregistré le : 14 juin 2009 08:44
Localisation : Quercy Blanc - Tarn et Garonne (82)

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par Sagitari »

melano a écrit :Bonjour,

...
Il y a 10 fois plus de mycélium en sauvage qu'en naturel. Resterait à suivre ça sur un an.

Fred
Euhhh... quelle différence entre "naturel" et "sauvage" ??? :D
Avatar du membre
tuber01
Membre
Messages : 4136
Enregistré le : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par tuber01 »

Impressionnant, ils arrivent à détecter des quantités de 1 pourmillion dans le sol...
Par contre, ils ont comparés à des truffières plantées de 20ans, peut etre sur le déclin (on ne sait pas en tous cas dans quel état de production sont ces truffières pour la comparaison).

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par melano »

Bien trouvé le lapsus Sagitari. Je voulais dire sauvage / truffières bien sûr.

Seb, c'est clair que c'est un outil monstrueux cette technique. Il faudrait faire cette étude de la quantité de mycélium dans le sol sur une année dans une truffière qui crache et qui est au top.

Fred
Avatar du membre
bernard
Membre
Messages : 5413
Enregistré le : 08 déc. 2008 09:59
Localisation : Haut-Rhin Alsace

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par bernard »

Les sauvages ne sont pas arrosées, les plantations probablement ce qui pourrait également être la cause de la différence.
Dans la vie tout n'est qu'une histoire de dosage , encore faut-il avoir le courage d'oser doser !
Renlo
Membre
Messages : 611
Enregistré le : 25 nov. 2009 08:31

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par Renlo »

Bon travail, mais qui se limite à un constat, certes utilisant une technique scientifique novatrice. Quand les chercheurs dépasseront-ils ce type d'approche des choses? Cette publi n'explique rien et laisse encore les trufficulteurs interpréter...
Fondamentalement, ce qui intéressant, ce n'est pas de savoir qu'il y a plus de mycélium dans les truffières sauvages mais pourquoi il y a plus de mycélium et ça, ils ne sont pas prêts de le trouver...
Renlo
Sagitari
Membre
Messages : 478
Enregistré le : 14 juin 2009 08:44
Localisation : Quercy Blanc - Tarn et Garonne (82)

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par Sagitari »

L'étude ayant été faite en Espagne, sais-tu si le texte existe en Espagnol !?
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par melano »

Pour la version espagnole, il faut demander directement aux auteurs.

Pour l'étude truffe, ce qui serait intéressant, c'est de suivre l'évolution du mycélium en fonction du temps sur une ou plusieurs années. Après, pourquoi il y a plus de mycélium en sauvage que dans des plantations de 20 ans qui vivottent, on s'en doute fortement.

Mais la technique.

Fred
Leromain84
Membre
Messages : 6770
Enregistré le : 05 nov. 2007 21:08
Localisation : VAISON LA ROMAINE

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par Leromain84 »

curieux , en sauvage pas de produit de traitement , çà un facteur à ne pas négliger
jm
VAUCLUSE PIEDS DU VENTOUX NORD
"quoique l'on dise ou que l'on fasse le cul du rabassier sentira toujours le thym"
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17588
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Etude sur les variations saisonnières du mycélium de cè

Message par melano »

Il pourrait être très intéressant de chercher aussi le mycelium au milieu de nulle part entre deux arbres pour valider ou invalider la possibilité de reproduction via du mycelium situe à longue distance d'un arbre.

On pourrait dans le même ordre d'idée quadriller une truffière et voir s'il existe des gradients de présence autour de certains arbres...

Bref les possibilités sont immenses avec cette technique.

Fred
Répondre