La taille en douceur des arbres.

Sous forum du forum général où on va parler de toutes les expérimentations en cours chez les uns et chez les autres.

Modérateurs : phil, uncinat55, jacques 37, galistruffe

Répondre
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17986
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

La taille en douceur des arbres.

Message par melano »

Bonjour,

Marceau Bourdarias est passionné par la physiologie des arbres. Il est à la base élagueur grimpeur et depuis le début de sa carrière, il a développé des pratiques de taille innovantes qui respectent au maximum l'arbre.

Voici un lien vers la première vidéo d'une série de 27 (oui, il faut du temps pour tout regarder) sur une de ses formations sur la taille des arbres.

https://youtu.be/mIKn10uXfdw

Il anime des formations spécifiques pour la vigne, les fruitiers et plus récemment les truffiers.

J'ai eu la chance samedi dernier d'assister à une de ses formations à destination des trufficulteurs et ça m'a ouvert les yeux sur bien des aspects sur lequels je buttais ou dont je ne soupçonnais même pas l'existence.

Bref, j'ouvre ce fil de discussion pour en parler puis pour parler des expérimentations sur la taille.

L'intérêt pour nous de ne pas stresser l'arbre avec la taille devient assez évident lorsqu'on sait que l'arbre fait d'abord passer ses fruits, ses réserves et sa santé avant ses champignons.

Fred
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 4289
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par tuber01 »

ne pas stresser l'arbre mais tailler, là est le précieux équilibre qu'il faut trouver.
que ne faut il pas faire ?

Seb
contrairement au doute, seule la certitude rend fou
Avatar de l’utilisateur
Truffignon30
Membre
Messages : 352
Inscription : 06 oct. 2017 11:12
Localisation : Petite camargue

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par Truffignon30 »

Bonjour.
La logique serait de tailler plusieurs fois par an pour éviter les grosses coupes.
Le but serait aussi d'affaiblir l'arbre sans qu'il fasse de grosses repousses.
Tout dépends du volume que l'on souhaite.
En arbo,c'est comme ça.Mais on le fait pas,c'est trop de boulot,et pour les fruitiers ça sert a rien,sauf pour la taille de formation.(mais la c'est le contraire,on élimine tous les rameaux fins pour faire monter l'arbre)
Maintenant pour la trufficulture,je n'en sais rien.
Clément
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17986
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par melano »

que ne faut il pas faire ?
Déjà il faut bien comprendre comment fonctionne un arbre.

Après, il y a des pratiques qui vont d'imposer d'elles même. Mais comme le dit Truffignon, la base c'est qu'il vaut mieux une succession de petites interventions plutôt qu'une grosse qui risque traumatiser l'arbre.

Fred
Avatar de l’utilisateur
OLIVE81
Membre
Messages : 3608
Inscription : 02 oct. 2013 19:10
Localisation : Sud du Tarn - 81
Contact :

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par OLIVE81 »

Bonjour,

Je ne pense pas que l'objectif de tailles multiples, ciblées et peu traumatisantes soit "d'affaiblir l'arbre" mais au contraire de le dynamiser en réorientant les flux de sève... faire en sorte que l'arbre pousse un peu de partout pour en maîtriser la croissance et conserver un certain dynamisme, y compris au niveau racinaire, ce qui est essentiel au maintient du champignon sur le long terme. En contraignant l'arbre dès le plus jeune âge en permanence il s'adapte. C'est pas nouveau comme phénomène. La question est de savoir maintenant ce que ça induit au niveau du champignon. Pour ma part c'est tout à fait compatible.

Olive
"Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer."
https://www.facebook.com/JDTrufficulteur/
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17986
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par melano »

C'est tout à fait ça Olive, on se sert de la taille pour faire progresser l'arbre où on veut, au rythme qu'on choisi sans compromettre la production idéalement en prévoyant l'évolution de l'arbre de la plantation à la fin de la production quelques décennies plus tard.

La taille ne fait pas pousser les arbres. Elle ne l'a jamais fait et ne le fera jamais. C'est l'eau qui a se rôle. Ce qui fait pousser les branches, c'est l'eau qui passe dans les tuyaux.

Et la limite, c'est la taille du tuyau principal : le tronc. Il ne peut pas passer plus de sève que le permet le tronc et ses vaisseaux. Ensuite, tu as un seul axe, la pousse va se faire dessus car toute l'eau l'atteint, tu en as 10, tes branches seront 10 fois moins longues très schématiquement (flux divisé par 10).

Comme il l'explique très bien ans son exposé, un arbre, c'est une machine hydraulique sous tension. En période de sécheresse du sol les tensions peuvent être énormes : -80 bars, -100 bars voire encore moins pour certaines espèces.

Imagine quand tu mets un coup de sécateur là dedans à la fin de l'été et que par conséquent tu coupes des tuyaux les dégats que ça va faire dans la tuyauterie. Un trou dans un truc gonflé à 100 bars. :roll:

C'est pourtant ce que j'ai fait par ignorance. C'est en ce sens que ces notions sont très importantes.

Fred
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 4289
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par tuber01 »

tailler permet surtout d'accélérer le développement et freiner la croissance.
sinon à quoi ca servirait de tailler?

ceci à faire en stressant le moins possible l'arbre (ca on l'a déjà dit).
donc petites tailles en vert régulièrement et si de grosses coupes à faire, plutôt l'hiver, mais on ne devrait pas trop en arriver là sauf pour recepages ou reprise d'erreurs etc....
parenthèse : je parle là pour une gestion de 0 à 20ans environ, je ne sais pas au dela justement, il faut peut être changer ensuite de méthode ensuite pour faire durer une production. moi généralement je supprime et replante (j'ai très peu d'arbre >20ans , env 5% du total)

- freiner la croissance : ne pas avoir un milieu qui se ferme trop vite avec des arbres de 15m à 10ans.
- accélérer le développement : comme le dit Fred, "la machine hydraulique" avec un flux de sève donné doit être orienté pour produire de la feuille et de la racine fine rapidement (photosynthèse maximale) et non pas du bois. en gros ca sert à rien de laisser pousser tronc et branches , ce que fera l'arbre naturellement au départ, car inutile pour le système mais il faut passer rapidement à un stade ramure, fruits, ... et atteindre le stade favorable à la truffe.

NB : l'année dernière j'ai quand même fait une taille particulière avec la suppression des branches basses sur des CV fin aout , car même le chien ne pouvait plus passer dessous ni moi pour caver , et j'ai eu les plus grosses patates récoltées (rien en dessous de 100g sur ceux ci). Y a t'il un lien? il faudra refaire des essais.... sauf que je n'ai plus de branches basses cette année pour retenter....

Seb
contrairement au doute, seule la certitude rend fou
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17986
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par melano »

Oui, on est dans les trois objectifs de la taille des truffières : fermeture du milieu, accélération de la mise en production par déplacement des équilibrés hormonaux et régulation du microclimat du brûlé.

Un arbre fonctionne sur des cycles de 3 à 4 ans et d'après Marceau, on a trop les yeux rivés sur le passé récent nous les trufficulteurs. En gros, la taille de tes branches basses n'a sans doute rien à voir avec ta production. Il faudrait remonter plus loin. Ou attendre trois ans pour en mesurer les conséquences...

Fred
bion
Membre
Messages : 5033
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par bion »

Bonjour,

Le champignon, lui, renouvelle son mycélium sur des cycles beaucoup plus courts.

Une hypothèse sur l'observation de Seb:
La suppression des branches basses n'a pas perturbé la capacité de photosynthèse de l'arbre (ce sont celles qui sont pour l'essentiel masquées par les branches supérieures et donc peu exposées au soleil).
Par contre, les conditions de développement ont été moins favorable pour les truffettes, un nombre moins important ont survécu.
Disposant de plus "d'aliments" fourni par l'arbre, elles ont plus grossi.

Michel.
Avatar de l’utilisateur
OLIVE81
Membre
Messages : 3608
Inscription : 02 oct. 2013 19:10
Localisation : Sud du Tarn - 81
Contact :

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par OLIVE81 »

Ce n'est probablement pas un hasard si les observations de grossissement de marques en ce moment coïncident avec le début de la mise en réserve chez certains .... et je me demandais il y a quelques jours ce qui pouvait bien ralentir l'apparition des marques par chez nous ... la réponse que j'entrevois serait que comme les arbres sont encore dans ce qui doit être une ultime phase de pousse (5ème pousse en courz chez moi sur pubescents), la mise en réserve n'a pas encore démarré... ainsi pas de mise en réserve = pas de croissances de truffes (???? simple interrogation) .... alors que faire ??? Laisser faire l'arbre ? Le grossissement des truffes sera plus tardif mais on pourra compter sur des phénomènes naturels de compensation qui feront qu'au final la maturité ne sera pas si décalée que ça (croissance accélérée ??) ou bien tailler la dernière pousse pour provoquer la mise en réserve et accélérer le rythme de croissance des truffes au risque d'avoir l'effet inverse ????

Olive
"Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer."
https://www.facebook.com/JDTrufficulteur/
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17986
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par melano »

Le champignon, lui, renouvelle son mycélium sur des cycles beaucoup plus courts.
Très bonne remarque, il y a de nombreux cycles qui s'interpénètrent :
- arbres : 3/4 ans.
- feuilles (partie aérienne) : annuel
- racines fines (partie souterraine) : 6 mois
- mycélium : quelques jours? semaines ?
ainsi pas de mise en réserve = pas de croissances de truffes (???? simple interrogation)
Cette remarque est aussi très intéressante. Ce qu'on observe sur les marques en ce moment est riche en enseignements. Chez moi, les arbres à débourrement précoces qui sont les premiers à mettre des feuilles jaunes en ce moment comme les noisetiers ou les charmes ont des marques depuis un bon mois.
Les pubs, certains en même temps et d'autres un peu plus tard. Les verts ça marque juste maintenant.

Il semble donc que le lien entre l'état physiologique de l'arbre et la croissance des truffes soit très direct. D'où l'intérêt de très bien gérer la taille pour ne pas stresser les arbres au mauvais moment sous peine de pénaliser très directement la croissance des truffes.

Pour la mise en réserve, elle inclut la fabrication des fruits, la fabrication du bois (aoûtement) et la constitution de réserves dans les certains vaisseaux du bois. N'oublions pas aussi que nous venons de rentrer dans la période où un maximum de racine va se former durant l'automne. C'est la période de l'année où les racines sont le plus actives.

Mais les arbres actuellement sont en général en pleine bourre (s'ils ont de l'eau), ils ont beaucoup de feuilles fonctionnelles, les températures sont compatibles avec une photosynthèse efficace. C'est la période où les arbres tirent tout le bénéfice de la mise en place de leurs structures. Et la truffe en profite.

Fred
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 4289
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par tuber01 »

j'observe la même chose qu'Olive avec aucune marque avant mi/fini septembre chez moi.
je ne sais pas si la taille provoquerais la mise en réserve et le grossissement ou si c'est autre chose qui déclenche cette mise en réserve - cycle naturel de l'essence, climat, autre ... ? - et qu'il faut juste qu'on se soit calé avant pour la dernière taille (en douceur toujours :) ).

-> sur la maturité derrière, je n'ai aucun retard vu que tout sort avant mi janvier et le gros est même en décembre systématiquement, donc pas de lien entre apparition des marques et calendrier de maturité à priori

Seb
contrairement au doute, seule la certitude rend fou
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17986
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par melano »

Après, l'apparition des marques n'est pas forcement le bon paramètre pour mesurer la croissance des truffes. En sol superficiel, on les détecte très tôt comme en sol battant. Et en sol travaillé profond, on ne les détecte que bien plus tard. Il y a aussi des variations en fonction de la profondeur des racines et donc des essences d'arbres.

Ça donne une indication mais il vaudrait sans doute mieux parler en taille des truffes au moment de leur détection et encore mieux en vitesse instantanée de croissance mais là, c'est chaud à évaluer. :mrgreen:

Fred
jjr24
Membre
Messages : 2264
Inscription : 21 juin 2012 08:56

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par jjr24 »

Bonsoir,

Je n'ai pas le lien en tête, mais l'arbre ne fait ses réserves qu'à partir d'octobre; en ce moment c'est le "2ème printemps", du moins pour ceux qui ont de l'eau! (les autres se mettent en sécurité!);
Jeunes pousses, fruits...sont la priorité du moment, à mon avis;
J'ai 1 N de Byzance qui enrobe sa bogue d'une gomme bien gluante!!, en plus de sa production de noisettes! Ça doit demander de l'énergie, consommer de l'eau, de la sève, de faire tous ça!!?
C'est aussi un producteur! Je suppose que sa survie privilégie les fruits? A moins qu'il tire du mycélium les nutriments en complémentarité?

Avis perso: Les branches basses coupées qui touchent terre et courtes, si elles gênent la lumière, ne gênent pas la production; couper les branches plus hautes et longues, peuvent faire diminuer fortement la production!
Cas spécifique, si je puis dire: on peut couper les branches basses coté soleil levant, sauf si la production est de ce coté! :lol:
JJR24
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1539
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: La taille en douceur des arbres.

Message par Jcrtruffe »

Bonjour à tous

Merci Fred pour le lien et les vidéos de Marceau Bourdarias.

Il explique très bien le fonctionnement des fluides dans l'arbre .

Jp 37 tu as ta réponse à savoir que l'arbre réparti équitablement sur toute sa morphologie l'eau puisée.
C'est vital pour l'équilibre de la tension. S'il en trouve seulement au nord, il va la diffuser partout, donc pas besoin d'arroser partout.

Pour la truffe, je suppose que par le mycelium connecté aux racines il en est de même.
La difficulté pour la truffe reste la température qui bien souvent au sud et à l'ouest est trop élevées.

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Répondre