Apiculture ?

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

cesar
Membre
Messages : 1532
Inscription : 07 mars 2007 19:02
Localisation : sud luberon (ansouis)

Message par cesar » 12 janv. 2010 22:51

Merci pour vos réponses je croyais bien faire je vais m'abstenir.

César
CESAR



"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information."
Albert Einstein
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 15182
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano » 12 janv. 2010 23:29

Dimanche visite des ruches , 3 de perdu , catastrophe ,et on est qu'en Janvier !!!!
le travail d'une année de pratiquement perdu !!!!
Mon pauvre David, avec la mouche de la noix qui se pointe, prend un bidon d'essence et fait tout cramer si tu veux pas les voir crever les unes après les autres.

En réunion, ils annoncent que les traitements vont tuer au minimum 80% des abeilles. Les traitements préventifs pour limiter la progression de la mouche seront obligatoires (arrêté préfectoral).

Bref, chez nous où il y a beaucoup de noyers c'est la fin des haricots. Et je crains vu la catastrophe au niveau des insectes qui se profile les conséquences sur nos écosystèmes trufficoles et des dommages collatéraux sur la production de truffes.

Fred
J Gravier
Membre
Messages : 2398
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Message par J Gravier » 13 janv. 2010 06:32

Salut à tous.

pour césar: le pollen de mimosa est bon pour le démarrage des colonies.... mais pas de transhumances possibles en cette saison.... c'est bon pour celles qui sont déjà en place..... hiverner sur la cote est une solution que beaucoup de pros ont adopté..... il y a aussi ceux qui sont au nord de lyon qui viennent hiverner dans le sud par chez moi.... pas mal aussi....
Le but d'un hivernage en zone "plus chaude" est de préparer les colonies aux transhumances de début de saison (romarin, acacia.....) une colonie qui n'est pas suffisament dévellopée au moment d'une floraison ne produit pas de miel, elle le consomme pour atteindre son plein développement.... c'est à dire remplir la totalité du corps de ruche.
Moi je suis "sur place".... ici impossible de produire quoi que se soit.... par contre le début de saison est très bon pour ensuite "monter" sur acacia.... et redescendre sur la lavande ou chataignier .... puis bruyère ou "montagne"...

Mélano: merci pour l'info, j'ai un rucher de transhumance sur acacia qui se situe à proximité d'un verger de 20 hectare de noyers !!!!! je vais joindre le proprio pour avoir plus d'infos.... galère en perspective.... c'était déjà pas simple !!!

Ce monde est complètement barge, il fut un temps ou mon grand père arrivait à produire de la truffe sans arroser, et du miel sans transhumer !!!!!! dans des ruches non traitées à "l'apiguard, apistan, fluvalinate, coumafos, antibios.... thymol ou acide oxalique.... et j'en passe.... "..... et il y a encore des agriculteurs "bornés" pour se foutre de la gueule des BIO et des apiculteurs !!!!!!

joel
jacques 37
Membre
Messages : 4011
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Message par jacques 37 » 13 janv. 2010 09:08

Bonjour à vous tous
Ce monde que l'homme a voulu transformer ressemble de plus en plus à son image.
Je vous laisse libre court pour l'imagerie ...
C'est bien sur désolant, désastreux pour les générations qui frappent à la porte. Nous allons leur laisser non pas une friche qu'ils pourraient remettre en état mais un monde sans vie ... :(

Fred tu nous as apporté une bien mauvaise nouvelle. Encore une, dirais je, dans les espèces invasives reconnues !!!
David je pense à toi dans ces instants de très mauvaise découverte. Courage.
Joël toi qui est plus concerné que nous tous, tiens nous informé des échanges du monde apicole.
Désolé pour ce passage un peu trash sur nos échanges, mais devons nous encore une fois rechercher "à qui profite le crime" ..... :blush:
Jacques 37
Avatar de l’utilisateur
david19
Membre
Messages : 832
Inscription : 30 nov. 2008 18:06
Localisation : Correze

Message par david19 » 13 janv. 2010 18:34

Bonjour a tous ,

Il ne faut pas baisser les bras Fred !!! J'avoue que Dimanche soir j'avais " les boules " comme on dit , mais bon j'ai reflechi pour trouver une solution afin de remonter mon cheptel tout en conservant une petite recolte .
Et puis si il le faut je rachetterai un ou deux essaims au printemps .
Maintenant je ne met pas les fautes sur les "autres " , traitement pesticide ou autres , je ne suis pas un pro et j'ai surement du faire une erreur , une mauvaise manipulation qui a pu faire que mes ruches n'ont pas résistées .

David
J Gravier
Membre
Messages : 2398
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Message par J Gravier » 13 janv. 2010 20:56

Salut david,

tu sais on sous estime encore varoa, il y a deux ans le printemps avait été précoce et mes ruches se sont développées très vite, et du coup varoa aussi.... on s'est tous fait un peu prendre de court dans le traitement de ce parasite cette année là....
Il aurait fallu traiter les ruches en juillet.... mais en juillet il y a la lavande.... alors impossible.... j'ai attendu.... à l'automne elle sont mal reparties, j'ai traité mais il était trop tard..... 40/100 de pertes à la fin de l'hiver....
Chaque année il faut faire des essaims artificiels pour éviter l'essaimage et compenser les pertes hivernales.... c'est la seule solution.... ça augmente le cheptel de l'année et ça fait de jeunes reines pour l'année d'après....
courage

joel
Avatar de l’utilisateur
david19
Membre
Messages : 832
Inscription : 30 nov. 2008 18:06
Localisation : Correze

Message par david19 » 13 janv. 2010 21:25

Merci Joel , j'ai compris la leçon cette fois , j'ai hésité a faire des essaims et je le regrette aujourd'hui , je ne me ferai pas avoir cette saison , j'en ferai le plus possible .
Pour le varroa , j'ai osé , mais la aussi je crois que je vais devoir faire comme tout le monde ...

Merci david
J Gravier
Membre
Messages : 2398
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Message par J Gravier » 14 janv. 2010 08:43

Salut david,

il y beaucoup d'amateurs qui tente avec varroa, je sais... ça passe un an, tant que la reine est jeune et prolifique il y a une chance de passer l'hiver, mais la deuxième année elle y passe.... il y a aussi tous ceux qui tentent la poudre de perlinpinpin (sucre en poudre ou autre.... )
Il y en a plein qui te diront "ça marche", parce qu'ils ont essayé une fois et qu'ils ne voient pas de varroa sur les abeilles.... mais ils n'ont pas de recul sur plusieurs années.... et après c'est en plein été que la ruche va creuver et ils vont accuser les pesticides....
Non varroa c'est grave et il faut faire quelque chose pour soulager les ruches.... et pourtant tu sais je suis en BIO.....
Il y a apiguard qui a une AMM en bio, c'est du thymol..., mais souvent pas suffisant, juste un traitement d'attente après la récolte de la lavande... ensuite acide oxalique ( autorisé en bio également) de fin dec ou début janvier en l'absence de couvain.

bonne chance
Joel
Avatar de l’utilisateur
truffalou
Membre
Messages : 3642
Inscription : 17 janv. 2007 18:50
Localisation : Ardèche/Drôme

Message par truffalou » 28 sept. 2011 14:06

Bientôt des abeilles OGM Image



Monsanto acquiert une jeune société spécialiste du bien-être des abeilles

- Publié le 28/09/2011



Par Frédéric Lewino

Le groupe agrochimique américain Monsanto, dont les produits sont accusés de décimer les abeilles, a annoncé mercredi l'acquisition de Beeologics, qui conçoit des traitements pour protéger la santé de ces insectes indispensables à la pollinisation de nombreuses plantes.
jacques 37
Membre
Messages : 4011
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Message par jacques 37 » 28 sept. 2011 20:22

truffalou a écrit :Monsanto acquiert une jeune société spécialiste du bien-être des abeilles
Le groupe agrochimique américain Monsanto, dont les produits sont accusés de décimer les abeilles, a annoncé mercredi l'acquisition de Beeologics, qui conçoit des traitements pour protéger la santé de ces insectes indispensables à la pollinisation de nombreuses plantes.
Alors ça !!!!!
Est ce que Monsanto deviendrait fréquentable ???
Nos amies les abeilles nous apporteront peut être la réponse !!!!
Mais méfions nous des apparences :+ :+
Ce qui est sur c'est l'inquiétude des ruches de France et de Navarre à l'annonce ce cette nouvelle !!!! :ph34r:
Jacques 37
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 15182
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano » 28 sept. 2011 20:26

Les grandes sociétés font souvent ça pour museler un concurrent. Ils le rachètent puis démantèlement la boite. Il y a d'autres sociétés qui se payent aussi une succursale verte pour améliorer leur image.

Pour moi, c'est pas bon signe.

Fred
Avatar de l’utilisateur
david19
Membre
Messages : 832
Inscription : 30 nov. 2008 18:06
Localisation : Correze

Message par david19 » 28 sept. 2011 20:50

Bonsoir ,

Beeologics

David
J Gravier
Membre
Messages : 2398
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Message par J Gravier » 29 sept. 2011 07:05

Salut à tous,

La société Monsanto a besoin de prouver qu'elle est très "pointue" sur la question de la "santé de l'abeille", elle se veux indiscutable quand elle dit que des études ont été menées avant la mise sur le marché des produits qu'elle commercialise.....
Mais Monsanto n'est pas la seule société à avoir opté pour cette démarche, il y a aussi bayer, syngenta .....

Cette situation a commencé il y a 2/3 ans à travers des sites internet publiés par de "grand spécialistes Apicoles"..... qui ne donnaient pas leur nom.... une
enquette a été menée par les syndicats apicoles .... et on a alors découvert que quelques sociétés se préparaient à une guerre de "l'information" afin de brouiller les pistes.....

Nous avons à l'Inra d'Avignon un labo unique en Europe, spécialisé justement dans l'étude de la toxicité de toutes sortes de produits vis à vis des abeilles, c'est le chercheur Yves le Conte qui le dirige, il travaille dans le domaine de "contre études" commandées et payées aujourd'hui par ces mêmes firmes à grand coup de milliers d'euros, car elle espèrent ainsi prouver leur "bonne foi".... et à la grande déception de celles ci il a toujours prouvé le contraire de ce qu'elles affirmaient.....

Voilà, qu'on ne s'y trompe pas, il y a toute une stratégie qui se met en place pour essayer de nous faire avaler des "couleuvres", le jour ou Monsantos aura atteint une notoriété concernant la gestion de la santé des abeilles, notament à travers la commercialisation de produits de "soin", la partie sera gagnée pour eux....
nul doute que ce jour viendra car nombre d'apiculteurs pro utilisent déja des "additifs" dans les sirops de nourissement (oligoéléments, vitamines, protéines.....) et sont "acros" à ces pratiques .....


Joel
jacques 37
Membre
Messages : 4011
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Message par jacques 37 » 29 sept. 2011 08:41

Un simple constat, "sans doute" difficilement contestable :
Nos générations passées n'utilisaient aucun produit de traitement chimique pour leur rucher, seuls quelques remèdes naturels pouvaient être appliqués en fonction des croyances de chacun.
A écouter nos anciens, car nous nous avons encore cette chance de pouvoir avoir la transmission orale et quelques écrits, ils ne subissaient pas les mortalités que nous constatons depuis quelques années ....
Cherchez l'erreur !!!!!! :mad:
Jacques 37
J Gravier
Membre
Messages : 2398
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Message par J Gravier » 29 sept. 2011 10:50

Bonjour jacques,

la stimulation de printemps à l'aide de sirop à base de sucre existait déjà à l'époque de mon grand père, et effectivement on pouvait y ajouter des décoctions de plantes..... aujourd'hui il existe des "spécialités commerciales" à base de produits issus de la chimie....

Tout comme en agriculture il existe une apiculture intensive avec des cheptels de 1000 à 3000 ruches, jusqu'à 10 000 au USA, c'est une apiculture qui commercialise le miel "en gros"en futs de 300 Kg.... l'investissement et les charges d'exploitation sont lourdes.... le miel vendu en gros subit une forte concurence vis à vis des cours à l'internationnal...... donc il faut de "gros rendements" pour arriver à sortir des revenus à la fois pour l'apiculteur et le personnel.... cette production ne peut pas se passer des transhumance sur colza et tournessol qui sont à "haut risque" vis à vis des pesticides....

Dans le sud de la france et particulièrement en provence nous avons une très forte concentration d'apiculteurs pro de petite taille (250/400 ruches), le marché local est porteur et une majorité de producteurs pratiquent la vente directe.... à des prix 2 à 3 fois supérieurs au marché de gros.... de ce fait nous nous contentons de rendements bien inférieurs au producteurs "du nord", en moyenne 20 Kg/ruches pour le vaucluse..... cependant face à la mortalité des ruches de plus en plus de producteurs se laissent tenter par les additifs.... même à plus 100€ le litre (chez monsanto on est pas con... en plus il y a un marché.... c'est cool quand on peut induire des problèmes plus ou moins inconito et que derrière on a des produits pour les masquer)....

Pour comparaison nous avons ici pour le miel ce que le sud ouest a pour la truffe, des marchés de vente directe très forts, une "petite production" de "miels de cru" à haute valeur ajoutée.... ici certains vivent très bien avec 250 ruches alors que ce serait inimaginable ailleur.....

Joel
Répondre