tuber aestivum

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : phil, uncinat55, jacques 37, galistruffe

Jcrtruffe
Membre
Messages : 1310
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: tuber aestivum

Message par Jcrtruffe » 07 mai 2018 12:29

Bonjour à tous

Si je me souviens bien de mes journées de formation, melano serait pionnière et s'éloignerait dans le temps du tronc de l'arbre. De fait elle laisserait la place libre à brumale et surtout Aestivum. De fait elles arrivent à co habiter mais pas au mêmes endroits , melano dans le brûle et les autres ,en amont ou à l'extérieur du brûle.

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Avatar de l’utilisateur
In and out
Membre
Messages : 428
Inscription : 01 janv. 2016 20:12
Localisation : sud charente

Re: tuber aestivum

Message par In and out » 07 mai 2018 12:53

re
chez moi brumale et aestivum se partagent l'espace ou il n'y a pas d'arbres et ou le sol n'est pas travaillé donc 8m de liberté pour elles mais maintenant que j'ai abbattu la haie je ne sais pas s'il y en aura d'autre les années à suivre.
en tout cas ça occupe ma chienne qui s'ennuyait ferme depuis la fin de melano.
à+,in and out
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: tuber aestivum

Message par Michel37 » 19 mai 2018 01:00

Bonjour à tous

Je rejoins Lubin sur la réflexion d'aestivum, les premières que j'ai vu datent de début février, les chênes n'avaient pas un poils sur le caillou, je pensais que dès que la photosynthèse se mettrait en route la maturation commencerai.

Or à ce jour, aucune ne semblent avoir commencé, il y en a une centaine que je surveille.

Certaines que j'ai recouverte ont continué leurs processus d'expansion, certainement avec de la chance je suis arrivé au bon moment, d'autres ne se sont pas plus développées. Le but étant qu'elles continuent sagement leurs évolutions sans stress ni attaques de prédateurs.

La température à 8 cm était ce matin entre 13.9 et 12.9°C pour la zone la moins exposée, la deuxième pousse de feuilles est en route.

En principe, je ne les trouvais qu'à partir de mi-juin, toutes avaient subies une attaque ou un stress, je vais les suivre en tamponnant les coups de chauds et verrai si j'arriverai à atteindre la couleur chocolat.

En termes sensoriel, celles que j'avais trouvé l'année dernière qui me semblaient au top (fin octobre sur une autre station plus au nord dans la région), développaient une odeur beaucoup plus sucrée par rapport à celles trouvées plus tôt, la photosynthèse participerait donc (peut-être) grandement à cette élaboration de saveurs, mais pas forcément au processus de grossissement...

Je ne dis pas que l'arbre, les mycorhizes et le mycélium ne participe pas, mais je déduit que certains processus ne nécessitent pas de photosynthèse.

Combien de temps une truffette d'aestivum peut-elle rester au stade truffette avant de commencer son grossissement, ça je l'ignore, ainsi que la période de naissance des truffes trouvées au mois de février pour les plus précoces.

Michel37.
Répondre