Conséquences des fortes gelées printanières

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Répondre
Avatar de l’utilisateur
bernard
Membre
Messages : 4747
Inscription : 08 déc. 2008 09:59
Localisation : Haut-Rhin Alsace

Conséquences des fortes gelées printanières

Message par bernard » 17 juil. 2017 08:24

Je propose de revenir un peu sur les fortes gelées du printemps. Pour ma part j'avais eu deux journées successives à -5°.
J'ai deux noyers, celui qui est le plus tardif a refait des noix et plutôt pas mal, le second pas une seule, pourquoi l'un et pas l'autre.
La plupart des pieds de vigne est repartie en faisant du fruit.
Trois kaki d'un et deux ans ont claqué.
Un couple de kiwi sorelli planté au printemps qui avait bien démarré a claqué également.
Deux lonicéra kamchatika en fleurs ont bien résisté, ce qui est normal.
Pas la moindre cerise, pomme, kiwi alors qu'à moins de 10 km, même configuration de plaine que chez moi, mais simplement en plein village et dans des cours un peu plus fermées les dégâts sont limités alors que la température en gros devait être la même.
Les dégâts sur les petits chênes étaient assez limités.
Avez-vous d'autres observations à faire ?
Dans la vie tout n'est qu'une histoire de dosage , encore faut-il avoir le courage d'oser doser !
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1364
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par Jcrtruffe » 17 juil. 2017 12:29

Bonjour à tous

Année de foin , année de rien

Et bien cette année 50% de foin en moins, donc on peut espérer une bonne année de production pour tout le reste .
Chez moi belle production d'abricots grâce à une sélection naturelle qui a permi d'obtenir un très beau calibre et un volume très satisfaisant. Pour les cerises année normale et pour les prunes , les branches vont casser car trop chargées .
J'ai 2 abricotiers, 3 cerisiers et 3 pruniers.

Pour la truffe il faut encore attendre pour savoir.....

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Leromain84
Membre
Messages : 6448
Inscription : 05 nov. 2007 21:08
Localisation : VAISON LA ROMAINE

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par Leromain84 » 17 juil. 2017 13:25

Bernard
Pareillement ici , mes oliviers avaient une super floraison et dès la formation des fruits , pluie ,froid , sécherresse ensuite, et bien il ne reste rien.
Dans ma cour arrosage lors de la floraison les arbres ont un peu plus retenu, avec un peu d'abri au mistral.
Peu d'abricots pas de cerises et de prunes.
Pour la truffe c'est mal barré, ici on dit année à vin pas de truffes.Même si la vigne a coulé aussi mais il en reste toujours un peu .
Jm
VAUCLUSE PIEDS DU VENTOUX NORD
"quoique l'on dise ou que l'on fasse le cul du rabassier sentira toujours le thym"
jacques 37
Membre
Messages : 4011
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par jacques 37 » 18 juil. 2017 19:06

Bonsoir Bernard et vous tous
En Touraine les dégâts du gel ont été réparés naturellement. Quelques endroits où fruits et vignes ont souffert, mais dans l'ensemble nous nous attendions à bien pire.
Jacques 37
JJR
Membre
Messages : 614
Inscription : 07 mai 2017 20:56

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par JJR » 18 juil. 2017 19:26

Bonsoir,

Bonne idée! Bernard ce partage des réalités du gel!
Chez moi, 1 semaine de gel (je ne sais plus la date!), tout à gelé; cerisiers (sauf une partie de "cœur de pigeon"), mieux protégée; vignes (peu de grappes reformées, noyers (rien de rien!); pêches: un peu, pommes: rien;
CP (qui avaient démarré), ont du mal à s'en remettre! Les cerris adultes ont bien repris! Pas les jeunes de 4 ans! cv/charmes/N, pas de problèmes, les pousses ont démarré tard;
JJR24
Avatar de l’utilisateur
bernard
Membre
Messages : 4747
Inscription : 08 déc. 2008 09:59
Localisation : Haut-Rhin Alsace

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par bernard » 18 juil. 2017 20:10

Merci pour vos réponses, je pense que c'est toujours utile de faire des comparaisons et observations.

Je voudrais juste rajouter une conséquence de l'hiver relativement froid. Le sol devait être gelé sur au moins 25 cm, résultat pas la moindre trace de la mouche du brou de noix, alors que cela fait environ 5 ans que je n'ai pu récolter la moindre noix. Les larves sont dans le sol et le gel les a occis, tant mieux, le froid aussi peut avoir du bon. :wink:
Dans la vie tout n'est qu'une histoire de dosage , encore faut-il avoir le courage d'oser doser !
jacques 37
Membre
Messages : 4011
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par jacques 37 » 19 juil. 2017 10:46

bernard a écrit :Merci pour vos réponses, je pense que c'est toujours utile de faire des comparaisons et observations.

Je voudrais juste rajouter une conséquence de l'hiver relativement froid. Le sol devait être gelé sur au moins 25 cm, résultat pas la moindre trace de la mouche du brou de noix, alors que cela fait environ 5 ans que je n'ai pu récolter la moindre noix. Les larves sont dans le sol et le gel les a occis, tant mieux, le froid aussi peut avoir du bon. :wink:
Nous n'avons pas a réinventer la nature, elle a plutôt tout à nous apprendre. :roll:
Jacques 37
Leromain84
Membre
Messages : 6448
Inscription : 05 nov. 2007 21:08
Localisation : VAISON LA ROMAINE

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par Leromain84 » 19 juil. 2017 11:44

Bernard
Les anciens disent que le fort gel hivernal tue la vermine, c'est bien le cas.
La chaleur nous tue nous :?
Jm
VAUCLUSE PIEDS DU VENTOUX NORD
"quoique l'on dise ou que l'on fasse le cul du rabassier sentira toujours le thym"
stef@
Membre
Messages : 2449
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par stef@ » 19 juil. 2017 13:21

Oui c'est bien ça JM
En prenant de la hauteur et en regardant la planète de tout en haut on se rend compte que la vermine ...c'est bien l'être humain sur cette planète.
A méditer
Stef
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 14894
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par melano » 16 févr. 2018 11:30

Je remonte un peu ce fil de discussion pour faire le bilan de la saison au regard des résultats de la récolte.

Chez moi, grosse gelée fin avril sur des abres qui avaient déjà débourré. Gel sur pubescents et verts.

Bilan ==> récolte faible sur ces deux essences alors qu'elle est très bonne sur noisetiers et charmes qui eux n'avaient pas gelé.

Donc, le gel tardif des feuilles des arbres n'empêche pas la récolte certes, mais ça la pénalise grandement.

Fred
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par Michel37 » 16 févr. 2018 11:53

Merci pour ton retour Fred.

Michel37.
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1364
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Conséquences des fortes gelées printanières

Message par Jcrtruffe » 16 févr. 2018 13:11

Bonjour à tous

J'analyse ce problème de gelée tardive de la façon suivante.

La période la plus forte en insolation est de fin mai à début juillet. Si les feuilles de la première pousse sont grillées fin avril comme ce fut le cas cette année par chez nous, elles manquent pour la photosynthèse fin mai. Les nouvelles feuilles de remplacement mettent du temps à arriver.

La nature ne fait rien au hasard, et la période la plus faste pour les naissances correspond à la période la plus forte en insolation .

Quant à la période la plus chaude elle se situe de mi juillet à début septembre mais ça tout le monde le sait.

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Répondre