Agriculture société et solutions

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 13:29

Bonjour,

J'aimerai discutailler ici des attentes de la société envers ses agriculteurs et les divers services qu'ils peuvent leur/nous rendre. Si ça intéresse des gens. Pour éviter de diverger dans les postes du forum.
Avant tout j'aimerai dire que je suis agri-viti, je vais me faire certifier viti durable et je souhaite passer en BIO une parcelle agricole plantée uncinatum.
On parle beaucoup ici d'agriculteurs utilisateurs de phyto et pollueurs. De sols laminés par l'agriculture intensive. Souvent, on met en avant le BIO comme seul opposant viable. Pourquoi accabler les agriculteurs conventionnels/raisonnés (regroupe les agriculteurs sans label) ?
Faut il rappeler que le label BIO peut aussi être attribué à une agriculture intensive, destructrice, parfois plus que le conventionnel à cause de son interdiction à utiliser des phyto synthétisés? En exemple les grandes cultures.
Le BIO certifie que les solutions pour répondre aux ravageurs ne sont pas d'origine chimique synthétisée. Engrais minéraux, travail du sol, pesticides sont utilisés au même titre que le conventionnel.
Une molécule d'origine naturelle peut être plus toxique, peut avoir une espérance de vie plus longue, des dérivés plus dangereux, etc qu'une synthétisée. Des adjuvants peuvent être utilisés en BIO pour améliorer l'efficacité du produit et sa longévité sur le support végétal.
La chimie synthétisée permet aussi d'être sélective et de réduire les dommages collatéraux.
Ce n'est pas l'origine synthétique ou non des moyens de lutte contre les ravageurs qui déterminent l'aspect durable d'une agriculture. Mais le système de culture et les pratiques culturales qui induisent l'apparition de ces ravageurs.
Ce n'est pas le label BIO qui prouve de la "durabilité" d'une production.
Il n'y a pas que les BIO qui innovent pour se passer de chimie ou de travail du sol. C'est juste que les autres utilisent de la chimie synthétisée, sinon il n'y a aucune autre différence.
Ici on pourra débattre
Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 13:58

Les non-bio ont aussi des normes UE et FR à respecter avec des seuils, des produits homologués et testés. Ils utilisent aussi le bio contrôle, le fumier, la biomasse, les huiles essentielles. Nous ne sommes pas des suppos de satan !
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16200
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Agriculture société et solutions

Message par melano » 11 janv. 2019 14:24

Si c'est pour faire une tribune anti-bio comme on a vu fleurir dans les forums des tribunes anti-loups, je ne donne pas cher de ce post.

Enfin là, ça tape fort d'entrée...

Perso, je suis en bio parce qu'il n'existe pas de label pour l'agriculture dont je rêve : une agriculture sans travail lourd du sol, sans intrants chimiques, basée sur les capacités naturelles des sols à produire de quoi faire pousser des végétaux.

Le jour où ce label existera, le label AB s'éteindra tranquillement de sa belle mort. Les labels sont créés par des hommes à nous donc de l'inventer.

Fred
Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 14:49

C'est peut être ce qui transparaît à travers le message mais c'est plutôt l'utilisation de ce label en opposition aux autres formes d'agriculture que je dénonce. Car j'y suis confronté sur les reseaux sociaux comme à travers les medias. Si le conso achete bio car il ne veut pas de pesticides synthé mais est conscient que c'est traité avec d'autres pas obligatoirement moins toxiques alors ok. Mais c'est pas le cas. Je n'ai rien contre les BIO la preuve je souhaite y passer pour une parcelle et une production.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16200
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Agriculture société et solutions

Message par melano » 11 janv. 2019 14:59

Le problème de la bio, en trufficulture comme dans les autres domaines, c'est que par contraste, elle met en lumière l'utilisation massive des pesticides dans l'agriculture conventionnelle.

C'est pour cela que les agriculteurs conventionnels crachent dessus dénonçant ci l'usage du cuivre, là le travail du sol plus fréquent. Sinon, ils n'ont jamais rien contre. :mrgreen:

M'enfin dans les faits, dans les chambres d'agriculture, quand ils peuvent leur savonner la planche ou siphonner les subventions, le lobbying marche à fond. Et on ne voit jamais beaucoup d'agriculteurs conventionnels prendre partie pour les revendications des agriculteurs en bio. Il y a même des chambres ou c'est limite saignant. :twisted:

Fred
Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 15:05

Pas forcement pour defendre les agriculteurs en bio, mais pour les pratiques pro-biologie tu te trompes. La majorité des agri ont conscience de ce qui se passe et ils évoluent. Personne n'est né avec pour vocation de détruire la vie, (en tout cas bcp de personnes). Il y a des gens qui s'en foutent mais pas les 3/4.
Et puis je ne suis pas sûr qu'il n'y ait que le cuivre de toxique dans les pesticides homologués, en fait c'est sûr.
Dernière modification par Lemarnais le 11 janv. 2019 15:22, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16200
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Agriculture société et solutions

Message par melano » 11 janv. 2019 15:19

https://www.liberation.fr/france/2018/1 ... ce_1690034

Article de novembre dernier. Quand on balance ça dans la nature, c'est sûr, le respect de la vie est une priorité. :mrgreen:

Les efforts ils sont fait dans les médias, en parole, dans de jolis plans de communication (repris en coeur par les gens comme toi qui propagent la bonne parole en jurant la main sur le coeur que ça va changer et qu'ils vont même mettre une parcelle en bio). Mais en pratique, ça augmente... encore et toujours.

Fred
Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 15:30

Tu vois c'est complètement de ce que je dis.
L'article il parle des pesticides - des Pesticides en généralité bio/pasbio.
Compare la consommation de phyto bio/Non bio en terme de quantité, tu seras éclairé sur le sujet, par rapport aux conversions annuelles.
Je ne parle pas d'exploitation viande pâturage en prairie.
Mais encore une fois et sincèrement, Je ne suis pas contre le BIO, je suis contre la stigmatisation en utilisant une image faussée du bio contre les sans label.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16200
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Agriculture société et solutions

Message par melano » 11 janv. 2019 15:46

Allez, en conventionnel, on peut utiliser une pratique vertueuse pour les sols : le semis direct sous couvert. On ne laboure plus le sol (c'est bien ça pour la vie du sol), on met des couverts végétaux et on plante dedans (allez, on ferme les yeux sur le petit coup de round up pour que ça soit propre). Combien de surface en France avec cette technique? 1%? 2% ?

Au brésil dans certains états, ils sont à 30% . Dans le midwest américain, j'ai pas trouvé les chiffres mais on doit être entre 10 et 20 % au bas mot vu les surfaces annoncées en Ha. Encore dans ce domaine, c'est paroles, paroles paroles... de la part des agriculteurs français.

Tu n'es pas contre le bio, mais tu critiques le bio. J'ai du mal à percevoir la différence.

Dans tes vignes, tu travailles le sol? Tu mets de l'herbicide? Ou tu es enherbé?

Fred
Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 15:55

Mes vignes sont enherbées mais seulement depuis l'an dernier. Nous travaillons le sol et utilisons de l'herbicide. Ça dépend des conditions, de la saison, des années, eloignement des parcelles (enjambeur/chenillard). Comme en agriculture, on labourre, TCS, en sème en SD.
On essaye de choisir la meilleure solution suivant le schéma qui se présente. Sans obligation de Cahier des charges mais encadré par des normes. On traite en curatif quand c'est critique pour le portefeuil. Sinon demain t'es plus là.
Des choix en fonction du tps disponible, du materiel dispo, type de sol, conditions climatiques, économique, envie de tester.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16200
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Agriculture société et solutions

Message par melano » 11 janv. 2019 16:09

encadré par des normes
Ah oui, des normes qui autorisaient le metham sodium et les neonicotonoïdes. :lol:

Laisse moi rigoler.

Fred
Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 16:14

Tu peux rire mais tu préfères des betteraves sucrière traitées 1 fois sur la semence aux néo, 3fois en plein dans le champs qui flingue à chaque fois la faune du sol, l'arrêt de la production des sucreries et des industries qui y sont liées comme les usines de déshydratation. Si plus d'usines de déshydrat, plus de luzerne si plus luzerne, plus de culture pérenne de 3ans sans phyto sans engrais sans w du sol, si plus de luzerne plus de fleurs pour les abeilles et le reste etc
Si pas de bett aux néo, des bio car couts de production élevés donc obligation valeur ajoutée élevée sur marché bio? Des bio avec quoi ? Des insecticides bio, ils font quoi les insecticides bio ?
Pourquoi marché bio plus porteur car image meilleure, donc développement du bio mais est ce vraiment la voie ? Si la seule diff c'est insecticide homologué bio/pas homologué. Question
monteilmaxime
Membre
Messages : 782
Inscription : 23 déc. 2015 10:10
Localisation : charente

Re: Agriculture société et solutions

Message par monteilmaxime » 11 janv. 2019 17:40

^pour moi le bio devrai etre moin chere que le conventionnel et devrait etre reserver que sur de petites surface et pour des pour des mecs ou filles a la mentalité babos , c a d meme le fait de vendre te degoutte car dans l'amour il ni a pas d'argent. j'ai deja vecu comme ca dans le perigord sans elec avec juste l'eau d'un puit dans des ruines en quasi autarcie. c la que j'été le plus heureux et j'avais du temps. depuis la société m'a bouffer avec tous ces principes capitalistes et contre nature. aujourd'huis ne serrai-ce que pour respirer faut que je crache 10000 e par an car je suis posseder par mes possessions alors qu'avant j'été un vrai bio avec mes rastas et surtous les rastas da,ns la tete, depuis elles sont couper car je n'en suis plus digne, ni meme des vrais valeurs du bio qui pour moi reste une agriculture en harmonie avec la terre, l'homme et dieu. le fric na rien a foutre la dedans. voila c mon point de vue et pour moi le bio est devenu une mascarade voir une escroquerie.
en fait je m'apercois que je suis devenu faible et que la société ma pervertis, que dieu me pardonne. je vais essayer de repartir sur la bonne voie, ecouter mon coeur et passer plus de temps avec ma famille, avec mere nature et ressentir a nouveau sa force. l'avantage tous cela est gratuit et tres enrichissant contrairement a l'argent qui est source de bien des malheurs
donc du bio oui mais du vrai sinon stop a l'hypocrisie et au biomonnaie...
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16200
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Agriculture société et solutions

Message par melano » 11 janv. 2019 18:11

Le système, le fric, les industries... Quel prix est on prêt à payer ? Jusqu'où est on prêt à se laisser empoisonner ?

Lis bien cet article. C'est ça dont la société ne veut pas.

Franceinfo: La Mobilisation De Parents D'élèves Contre Le Projet De Collège En Face De Vignes Pourrait Infléchir La Décision Du Conseil Départemental | Côté Châteaux.
https://france3-regions.blog.francetvin ... ental.html

On a trouvé 8 pesticides dans la poussière du salon d'une maison située en face des vignes et 18 dans la poussière de la cave dont certains interdits depuis des années.

Tu imagines, je rentre chez toi et je te mets 18 poisons dans la barraque. Tu vas en penser quoi ?

Quand on en est à hésiter de construire un collège à un endroit pour ne pas que nos gosses s'empoisonnent, moi je dis que c'est très très grave.

Fred
Lemarnais
Membre
Messages : 202
Inscription : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Agriculture société et solutions

Message par Lemarnais » 11 janv. 2019 18:50

Oui c'est très grave et pas seulement en Gironde et pas seulement en viticulture. C'est ce que j'essaie d'expliquer en parlant du BIO. Un pesticide reste un pesticide ça n'a rien à voir dans le pb si il est synthétisé ou pas.
Moi je suis agriculteur, je ne demande qu'à vivre de ma passion du vivant qu'on me donne des solutions. En tout cas je les cherche.

.Soit je fais de la biodynamie et je vis de la valeur ajoutée de mes productions car il y a des gens assez riche pour me payer selon cette idéologie.
.Soit je fais du bio, en respectant un cahier des charges parfois pas du tout adapté à la situation et mm parfois qui va à l'encontre de toute logique. Avec pesticides non synthétisés, biocontrole etc
.Soit je fais du sans label, je fais ce que je peux avec les outils que j'ai, avec pesticides synthétisés, biocontrole etc. En faisant appel à un prestaire l'année ou c'est possible pour des travaux ponctuels comme les semis en SD par exemple. Et en étant le plus propre possible
.Soit je change de métier et c'est un autre gars qui fait ce qu'il veut à ma place.

Il faut changer de système de production et adapter ses pratiques au cas pas cas. Pas se baser sur la chimie de synthèse en opposition à la chimie "verte".
L'OGM qui vise à ne pas utiliser de phyto, ni d'eau ni d'intrants est une bonne chose de mon point de vue. L'OGM résistant au glyphosate pas bonne chose.
Verrouillé