reduction des débits des riviéres

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

jean-jacques
Membre
Messages : 1313
Inscription : 29 août 2007 08:03
Localisation : ouest 04

reduction des débits des riviéres

Message par jean-jacques » 13 sept. 2019 18:54

info pour Fred
as tu connaissance de ce truc ?
j'ai pas trouvé un post ou le mettre, ça semble un peu énorme !!
merci de ton analyse
https://www.actu-environnement.com/ae/n ... qgQP49sL4E
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16042
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: reduction des débits des riviéres

Message par melano » 13 sept. 2019 22:27

Ben non, c'est pas énorme, c'est une demande récurrente de certains utilisateurs. Les premiers sont les producteurs d'électricité que ça emmerde de laisser un débit réservé couler dans les rivières sans pouvoir le turbiner aux heures de pointe pour se faire un max de tune. En ce moment, il y a 800 millions de m3 stockés dans la haute vallée de la Dordogne et il sort le débit réservé de 10 m3 à Argentat ce qui met la Dordogne exsangue sur 200 km à aval. Mais ils ne lâcheront pas 1 m3 sans être payés.

Les deuxièmes sont les irrigants qui veulent pouvoir sucer jusqu'à la dernière goutte d'eau des flaques des rivières pour arroser leurs cultures.

Ils reviennent à la charge périodiquement mais jusqu'à maintenant ça n'est jamais passé. Donc ça ne me surprend pas plus que ça même si je trouve ça révoltant.

La profession agricole demande d'ailleurs en permanence la révision à la baisse des seuils des débits d'alerte ou de crise qui déclenchent les restrictions de pompage. Les préfets en général d'ailleurs ne respectent pas ces seuils et attendent plusieurs jours avant de convoquer les réunions des comités de suivi des sécheresses une fois qu'ils sont dépassés, ce qui ne fait qu'aggraver la situation des milieux aquatiques. Ceci est régulièrement dénoncé par les associations le plus souvent en vain.

Fred
Répondre