mycorhization sur le long terme

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Nico79
Membre
Messages : 39
Enregistré le : 14 mai 2018 20:29

Re: mycorhization sur le long terme

Message par Nico79 »

Ça a l’air bien compliqué oui ce petit monde souterrain pour ma part je n’y connais pas grand chose et pas assez d’expérience c’est la première truffe que j’ai pu trouver pour l’instant dans ma jeune truffiere
melanotricastine
Membre
Messages : 509
Enregistré le : 26 nov. 2009 21:40
Localisation : Sud Richerenches station de Montelimar

Re: mycorhization sur le long terme

Message par melanotricastine »

Bonjour Truffalou,
1 truffiere sur Baume de Transit, pas d eau si ce n'est a 200m de profondeur.
1 sur Bouchet avec de l 'eau à dispo à 7m. Un projet de mettre tout en micro aspersion.
Arroser au canon c 'est 410 m3 la tournée, une absurdité écologique.
Pluviométrie de l année
Mars 16
Avril 104
Mai 27
Juin 75
Juillet 28
Aout 9
Sept 42
Au moins 2 mois fatals pour l eau , juillet et aout.
On a les temperatures de Montelimar ou de Nimes sans compter le Mistral qui assèche, à prendre en compte pour la quantite à completer.
Je pense qu'il aurait été neccessaire d envoyer en Mai 2x30mm, en juillet 2x30mm et aout 3x30mm pour sauver les meubles. Avec des micro aspersseur diam 2.6m, 400 pieds/hectare, cela fait une tournée à 63 m3 d eau.
Au canon c 'est 5 fois plus.....
La grande partie des truffieres de la région sont dans la maille de l hectare, peu disposent d arrosage faute d 'eau ou d'investissement dans les moyens d arrosage. Donc on attend les années pluvieuses.......
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 16882
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: mycorhization sur le long terme

Message par melano »

Chez nous, il y a encore 10 ans, 4 années sur 5 ça passait niveau pluie. Maintenant, c'est l'inverse : c'est compliqué 4 années sur 5.

Il est clair que l'eau va devenir le facteur limitant de la production de truffes en France. Et je dirai dans les deux sens.

Si on ne met pas assez d'eau, on n'a pas de production. Si on met trop d'eau, on accélère la fermeture du milieu et on se tire une balle dans le pied concernant la pérennité de la truffière.

Une fois qu'on aura l'eau, il faudra apprendre à gérer le sec, pour maintenir au statut mycorhizien de l'arbre une préférence pour mélano sans compromettre la production.

Produire des truffes quand on a l'eau n'est pas très compliqué. Produire des truffes longtemps dans ces conditions semble beaucoup, beaucoup moins évident.

Fred
hanc07
Membre
Messages : 788
Enregistré le : 15 déc. 2012 08:26
Localisation : Ardèche

Re: mycorhization sur le long terme

Message par hanc07 »

Bonjour,
je crois qu'une étude est en cours sur l'effet du paillage.
A priori, les premiers résultats sont encouragent.
Un arbre paillé produit plus qu'un sans paillage.
Par contre les truffes ne sont pas forcément sous le paillage.
Une hypothèse est que l'arbre et le champignon souffre moins (des hautes températures et du manque d'eau)
Je n'ai pas connaissance qu'il y ait plus de truffe de marque, du au paillage.
Par contre qu'il y ait plus de truffe ,oui.
C'est une pratique très répandue et il me semble que les paillages sont encore plus importants dans les cas de sol superficiel et le travail du sol peu profond.
Didier
Avatar du membre
In and out
Membre
Messages : 639
Enregistré le : 01 janv. 2016 20:12
Localisation : sud charente

Re: mycorhization sur le long terme

Message par In and out »

bonjour
pour les paillages j'ai vu la difference entre les paillés o pas ,j'avais entre 3 et 4 degrés de moins sous les paillés,et depuis que j'applique cette méthode je trouve plus de truffes ,à moins que ce soit le hasard,je verrai ça cette année si cela se confirme mais j'en ai bien l'impression
in and out
Avatar du membre
jackyb
Membre
Messages : 198
Enregistré le : 07 déc. 2016 13:08
Localisation : Gard

Re: mycorhization sur le long terme

Message par jackyb »

pour info j’ai mi en route la micro aspersion dés Avril avec un arrosage par moi. Puis paillage d'une partie des brulés mi juin. il n'y a qu'en Aout que 'ai fait deux arrosages et pas sur tous les arbres car le terrain est différent pour une moitié de la truffière. on verra bien si on sauve quelque chose.
melanotricastine
Membre
Messages : 509
Enregistré le : 26 nov. 2009 21:40
Localisation : Sud Richerenches station de Montelimar

Re: mycorhization sur le long terme

Message par melanotricastine »

Ma motivation de créer ce post vient d 'une interrogation.
J 'ai pas mal entendu dire que aprés l été 2003, de nombreux arbres n'ont plus produit.
Des dire rééls ou amplifiés ? Dans le monde de la truffe, c 'est pas toujours objectif ce que l'on entend!
Je cavais pas à l époque, donc pas de repéres pour moi .
Par contre en 2008, avec le record de Montelimar annuel à 158 cms d 'eau, il s 'est trouvé une grosse quantité de truffes sur le secteur ( 2 tonnes /samedi à Richerenches ). Des mois pluvieux bien étales sur l 'année.
Cette année la, j'ai trouvé des truffes sur des arbres ( sauvage) et depuis plus rien.
Espérons une année pluvieuse l 'année prochaine, cela nous permetrait d'y voir plus clair !
J Gravier
Membre
Messages : 2474
Enregistré le : 14 déc. 2008 17:20

Re: mycorhization sur le long terme

Message par J Gravier »

Bonjour à tous,
En 2003 j'avais une truffières en pleine production, je n'ai rien remarqué, avec irrigation année normale…..
En 2008 beaucoup de truffes effectivement, mais en plaine une vraie galère à cause du trop d'eau, au final ce fut pour moi une année avec des truffes de piètre qualité, un peu comme la saison dernière.
Une irrigation bien conduite tamponne le "trop sec, trop chaud, etc..", chez moi les saisons 2015/2016, 2016/2017 , 2017/2018, 2018/2019 ont montré des rendement hectare au top…. pourtant question climatologie on a eu vraiment de tout….

Joel
melanotricastine
Membre
Messages : 509
Enregistré le : 26 nov. 2009 21:40
Localisation : Sud Richerenches station de Montelimar

Re: mycorhization sur le long terme

Message par melanotricastine »

Bonjour Joel,
Toujours un plaisir d avoir de tes nouvelles.
Comme il y a beaucoup de "on dit", il parait " , il faut bien prendre les infos avec précaution.
J 'avais ces dires sur la sécherresse de 2003, et ces 3 dernieres années sêches me font le lien avec 2003

Comme tu arroses, cela répond pas trop à mon questionnement .

En truffiére Non arrosée, le fait de passer plusieurs années en stress hydrique, peux t on perdre la mycorhisation ?
Et comme l 'a repris Fred,la question peux se porter sur les jeunes plants ou les arbres en productions.

C 'est un peu une question philosophique que je me pose mais aussi une question de fond pour la trufficulture du secteur qui ne serait plus la même avec le changement climatique !!
A quoi bon planter si on peux tout perdre faute de météo défavorable.
J 'ai rien lu sur cela, l observation de certains pourrait éclairer sur ce problème nouveau si cela en est un ou des avis de scientifiques.
J 'ai commencé à caver en 2007, l année 2008 était exceptionnelle car il pleuvait tous les 10 jours au printemps et été. Que des remontées du vent par le sud emmenant la pluie ( ce qui c 'est jamais reproduit )
En sauvage, j'ai pu trouvé beaucoup de truffes, et certains arbres n'on produit que cette année la.
Donc un brin optimiste que la myco pourrait végéter !! Mais ce que je dis n 'est pas de la science !!
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 16882
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: mycorhization sur le long terme

Message par melano »

Bonjour,

les travaux de Franck Richard sur la forêt méditerranéenne apportent quand même des éléments de réponse intéressants. Il est allé dans une forêt de chênes verts au nord de Montpellier, il a fait des carottages et a analysé les champignons présents. Il a trouvé mélano sous forme mycélium après les racines mais qui ne représentait qu'un ou deux pourcents.

Il est revenu prélever dans la forêt dans les mêmes trous quelques années après et il a retrouvé mélano mais en plus grande quantité comme si mélano avait aimé que le sol soit remué.

La forêt a été coupée et il a refait les analyses. Là, mélano était bien plus présente (de mémoire à vérifier mais un truc comme 10%). Mélano a aimé l'ouverture du milieu.

Ca ne nous renseigne que peu sur la résistance à long terme aux sécheresses à répétitions mais les champignons peuvent persister très très longtemps dans les sols ou après les racines, même lorsque les conditions sont défavorables. Et quand les conditions du milieu redeviennent favorables, ils reprennent le dessus et fructifient à nouveau.

Pour mon exemple personnel, j'ai planté ma première plantation en 2001. En 2003, je faisais ma maison, en 2004 aussi, donc ils étaient dans l'herbe livrés à aux même. Il y a eu une succession de sécheresses ces années et ils ont tombé les feuilles, végété grave avec les chevreuils qui les plumaient à chaque pousse.

Il y a une dizaine d'années, j'ai repris la plantation et aujourd'hui environ la moitié des arbres produit mélano. Un bon quart de plus a un brûlé éloigné de l'arbre sur lequel je vais travailler pour le faire produire (découverte cette année à la faveur d'un mois d'avril chaud).

Donc les arbres n'ont pas perdu la mycorhization initiale. Ils ont capté d'autres champignons au champ mais mélano est toujours là. Et en créant les conditions favorables à la fructification, ça produit.

Fred
melanotricastine
Membre
Messages : 509
Enregistré le : 26 nov. 2009 21:40
Localisation : Sud Richerenches station de Montelimar

Re: mycorhization sur le long terme

Message par melanotricastine »

De mémoire, il me semble que dans Systruff, il y avait aussi un retour sur Mélano que l'on pouvait retrouver dans la nature.
J ai aussi une expérience sur un terrai constructible acheté en 2001. Terrain boisé de chenes vert, quelques blancs,d'un diametre 5 cms jusqu'a 70 cms , à certains endroits il fallait passer à 4 pattes.
2001 à 2003, j'ai fait le nettoyage. tailles et nettoyage du sol mais sans projet de ramasser des truffes.
Premieres truffes cherchees et trouvées en 2006 avec le chien d 'un copain.
En 2007, on m'a donné 2 braque de Weimar, chien de chasse qui en 2 seances se sont déclarées super pour la truffe.
2008, l 'année terrible qui m'a permit de trouver des truffes même à la chasse.
2013 j 'ai fais 9 fouilles au printemps au tracto sur le terrain pour la demande d assainissemnt, en hiver une chienne à trouver une paire de truffe sur un monticule de terre.
L année suivante, décaissage sur 200m2, idem, une paire de truffe trouvées au pied du monticule.
Pour les 2 annectotes, les chiennes ont creusées au pied du monticule, mais 20 cms plus haut que le sol.
Des racines de chenes seraient donc remontées dans le dépot de terre.
A l 'entree de la parcelle, la ou j avais creusés la tranchée pour couler le béton, pendant 4, 5 années j'ai pu trouver de belles melano. Endroit coté Est, des arbres de 50cms de diam ou à l'origine je passais à 4 pattes.
3 experiences vécues , ou l on voit que le mouvement de terre, que la coupe des racines et l éclaircissement peuvent relancer melano.
Je pourais aussi citer le recepage non volontaire de chênes de petits diamétres qui se sont mis à produire.
Experiences vecues, que l'on retrouve aussi dans les brochures de Pierre Sourzat et qui donnent encore de l espoir!
tuber11
Membre
Messages : 718
Enregistré le : 22 juin 2009 15:17
Localisation : aude

Re: mycorhization sur le long terme

Message par tuber11 »

Je confirme les observations de melanocastrine sur le maintien des mycos en naturel malgré des sécheresses répétées.
Dans des terrains très superficiels ou la roche affleure parfois et qui avaient produit beaucoup il y a 20 ou 30ans cette production avait quasiment disparu.
En 2008 avec une pluviométrie favorable la production est réapparu d'une manière convenable.
J'ai été toujours étonné que ces terrains superficiels surchauffés en été puissent produire ce qui dénote malgré tout une grande résistance de la truffe dans des situations extrème.
stef@
Membre
Messages : 2897
Enregistré le : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: mycorhization sur le long terme

Message par stef@ »

Je vais juste rajouter un truc, la truffe c'est pas automatique 😉
Même dans le sauvage par expérience, y a des zones productrices qui peuvent durer très longtemps et d'autres qui reste éphémères (3/4 ans)
Mais une chose est sûre, le facteur limitant c'est l'eau, pas d'eau pas de truffes (ou très peu)
stef@
Membre
Messages : 2897
Enregistré le : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: mycorhization sur le long terme

Message par stef@ »

Autre chose tuber 11, très souvent tu trouveras des truffes qui ont résister aux canicules sous la mousse....
Et la mousse c'est le meilleur paillage du monde 😉
J Gravier
Membre
Messages : 2474
Enregistré le : 14 déc. 2008 17:20

Re: mycorhization sur le long terme

Message par J Gravier »

Bonjour à tous,
voici un document pdf que tout producteur devrait lire, il est publié par les Espagnols (fonds Européens) et a destination des planteurs Turks, il est malheureusement en Anglais: https://repositori.udl.cat/bitstream/ha ... sAllowed=y

Colinas, un des auteurs du document, a montré que les conditions idéales pour le développement de mélano (forme végétative), c'était temps frais (c'est relatif) et PF supérieur à 4, il pouvait se "contenter" de "très chaud et sec", humide et froid étant néfaste.
Il faut fouiller dans le doc mais il y fait allusion, ça répond en partie à ta question….

J'ai suivi une plantation en Grèce (nord-est), il fait dans cette région plus chaud que chez nous et il n'y gèle pas l'hiver (ou -1/-2), ils irriguent, la truffière à 5 ans maintenant et ils ont eu quelque truffes la saison dernière, ça répond aussi en partie à ta question….

Sinon Colinas a montré aussi lors d'une conférence (juste après systruffe), que ce qui était bon pour la production de truffe ne l'était pas pour le développement du champignon sur l'arbre, les conditions étant opposées.

Joel
Répondre