Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Pour discuter comme au bistrot notamment de ce qui ne touche pas trop la truffe.

Modérateurs : phil, uncinat55, jacques 37, galistruffe

valjean
Membre
Messages : 222
Inscription : 21 déc. 2017 23:20
Localisation : drome nord

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par valjean »

Bonsoir
Pas besoin d'etre ingénieur , il suffit d'etre ingénieux . bravo
un jour on ira aux truffieres en vehicule hydrogéne . si si
peut etre le seul carburant propre .
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17763
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par melano »

Bravo à ton papa en effet. Malheureusement, ni lui ni moi ne pouvons changer les lois de la physique. Et le moteur à hydrogène ne peut pas créer d'énergie. Il y aura donc toujours plus d'énergie dégagée par le moteur à essence que n'en dégagera le moteur à hydrogène en lui même. C'est la faute aux pertes d'énergie dans la chaîne de production de l'hydrogène.

Les lois de la physique sont contrariantes... :mrgreen: mais ce sont elles qui gouvernent le monde dans lequel nous vivons.

Fred
Avatar de l’utilisateur
trufou
Membre
Messages : 4175
Inscription : 16 janv. 2007 22:39
Localisation : tarn et garonne

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par trufou »

mon beau pere, ancien chauffagiste aussi a la retraite, ma souvent expliqué combien de litre fuel il fallait pour produire la même energie qu un kw electrique .
je suis bien d accord avec toi fred, mais j ai du mal a comprendre que des ingenieurs dont c est le boulot n arrive pas a optimiser ce systeme de fonctionnement .
trufou
bion
Membre
Messages : 4985
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par bion »

Bonjour,

Pour revenir au sujet, les truffes sont arrivées hier:
truffes australie.jpg
truffes australie.jpg (150.21 Kio) Consulté 392 fois
Rien à dire sur les délais:
Commande le 22 (22H00)
Expédition le 23 (Chronopost)
Reçu le 24.
Carton revêtu à l'intérieur d'une couche de papier isolant réfléchissant ( type alu), poches plastiques gonflées d'air pour la protection du colis, truffes emballées dans un sachet scellé.
Sachet légèrement frais au déballage.
Conditionnement pour l'expédition très soigné donc. Seul manque: un accu de froid à l'intérieur pour que la T° reste bien fraiche. D'autant qu'avec Chronopost, il n'est pas rare de recevoir 1 ou 2 jours après la date prévue......

Dans le sachet, 4 truffes de 11 à 15 gr. Poids total 50 gr pile.
Les truffes sont parfaitement saines, bien fermes, lavées, et canifées.
Bonne odeur à l'ouverture du sachet. Manque de puissance, mais je ne les ai senties qu'après plusieurs heures de frigo, elles étaient donc bien froides.
Elles sont en ce moment dans le bocal avec les oeufs, première brouillade ce soir.

C'est la solution pour Julie si elle veut faire un repas à la truffe fraiche pour son anniversaire par exemple et que celui-ci est au mois de juin et non au mois de janvier.
A condition bien sur qu'elle dispose du budget qui sera plus élevé que pour un achat en saison.

Le prix n'est pas déraisonnable, il est inférieur à celui pratiqué dans des épiceries fines en ville en saison (la notre).

Et si cela lui plaît, elle ira certainement en acheter sur nos marchés de détail cet hiver, en espérant qu'elle ne tombe pas sur des truffes de qualité inférieure à celles-ci: j'en ai vu avant noël qui n'avaient pas cette qualité (manque de maturité et/ou pas d'odeur).

Michel.

Edit: pas d'observation au microscope, je n'ai pas eu le temps, mais ne manquerait pas d'y jeter un coup d'oeil.
Avatar de l’utilisateur
Truffignon30
Membre
Messages : 343
Inscription : 06 oct. 2017 11:12
Localisation : Petite camargue

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par Truffignon30 »

Bonjour à tous.
De retour de la montagne,ça fait du bien un peu de fraîcheur et d'air pur.
Et je pense au bilan carbone,étant donné que je roule en hybride essence.
Bon je fais 10 l/100 avec un V8 485 ch,mais j'ai la conscience tranquille.
De péter, ça pollue aussi,il faut penser à moins manger.

Sinon,pour en revenir au sujet,combien as tu payé Michel,avec frais de port ?
C'est pas que ça m’intéresse,c'est par curiosité.
Clément
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17763
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par melano »

Elles sont au round up ou au basta ? :mrgreen:

Fred
bion
Membre
Messages : 4985
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par bion »

Truffignon30 a écrit : 25 juin 2020 11:36 combien as tu payé Michel,avec frais de port ?
70€ les 50 gr, + 18€ de port.
Ça fait beaucoup de frais de transport, mais je suppose qu'il ne sont pas plus élevés si l'on en prend plus, si ce n'est pas 10 kg.

Michel.
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 4210
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par tuber01 »

C'est toujours une expérience intéressante (je ne parle pas écologie, aie , aie , pas dans les dents).

Peux tu en passer une miette au microscope et nous dire comment ca se passe dedans?

Elles correspondraient à des truffes de Noel de cat I chez nous à 1400€/kg , le prix n'est pas complétement déconnant si on le compare à ce qu'on trouve chez nous à cette époque. Attention, si on compare. Car pour moi 1400 est un prix déconnant dans l'absolu.

Seb
contrairement au doute, seule la certitude rend fou
Perigordingue
Membre
Messages : 146
Inscription : 16 nov. 2018 21:02
Localisation : Périgord Noir

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par Perigordingue »

Bonjour, je compte 1760€/kilo frais de port inclus pour ma part....c'est quand même pas donné, j'espère qu'elles sont extra....
David
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 17763
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par melano »

C'est pas donné en effet. L'an dernier les restaurateurs la touchaient à 700 euros du kilo mais je ne connais pas la catégorie.

Fred
bion
Membre
Messages : 4985
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par bion »

On ne peut pas comparer le prix pour un restaurateur, qui en achète en grosse quantité, avec le prix d'un achat de détail.
A Rognes avant noël, elles étaient à 1300€.

Pour en revenir à mon bocal, il y a un problème: pas d'odeur......On verra au gout ce soir, mais je crains que ce soit décevant.

Michel.
bion
Membre
Messages : 4985
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par bion »

valjean a écrit : 24 juin 2020 21:13un jour on ira aux truffieres en vehicule hydrogéne . si si
peut etre le seul carburant propre .
Il parait que les composé hydrogénosulfurés émis par la truffe font un excellent carburant qui n'occasionne aucune pollution.
L'on pourrait faire 200 km avec 1 kg de truffe.

Michel.

C'est bien sur une énorme galéjade
tuber11
Membre
Messages : 781
Inscription : 22 juin 2009 15:17
Localisation : aude

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par tuber11 »

Bonsoir, l'hydrogène une alternative possible pour le stockage des énergies renouvelables intermittentes

"Sur l’investissement de 15 millions d’euros dans une usine de production de piles à combustible géantes de plus de 1 MW à Bordeaux annoncé par HDF pour 2022, "c’est le contrat de transfert de technologie signé avec Ballard Power Systems (BPS) qui représentera la plus grande partie", prévient Damien Havard, le dirigeant fondateur d’Hydrogène de France (HDF. Le montant exact de la transaction ne sera dévoilé que dans quelques jours. Mais on connaît déjà les termes de l’accord.

Transfert de technologie du canadien Ballard

Spécialiste des piles à combustible (PAC) pour le transport lourd (bus, camion, ferry, train…), BPS est une société canadienne cotée (Nasdaq et Stock Exchange canadien) de 900 personnes, basée à Vancouver. L’entreprise, créée en 1979, avait cédé en 2007 ses piles à combustible pour voitures à Ford et Daimler. Elle produit aujourd’hui 100 % des membranes (STAC) de ses PAC à Vancouver, mais a créé deux co-entreprises en Chine pour assembler sur place les piles à combustible pour le transport. 600 camions à hydrogène de 8 tonnes avec des PAC Ballard livrent dans les rues de Shanghai. C'est aussi une PAC de Ballard qui alimente le bus à hydrogène de Pau.

C’est encore elle qui avait construit sur mesure la PAC de 1 MW que HDF a installé dans une raffinerie de Martinique pour produire de l’électricité à partir d’hydrogène en surplus généré par la centrale. Ce projet ClearGen Demo, de 10 millions d’euros, avait été financé par l’Europe et la SARA.

Produire de l'énergie renouvelable non intermittente

Mais l’accord de transfert de technologie passé avec HDF concerne un secteur sur lequel BPS n’est pas présent : le stockage stationnaire d’électricité d’origine renouvelable, solaire ou éolien. Un marché naissant, sur lequel se positionne HDF, avec un premier projet de parc solaire avec stockage hydrogène en Guyane française, CEOG (pour Centrale Électrique de l’Ouest Guyanais), qui devrait entrer en construction début 2020, les autorisations administratives étant acquises, pour une mise en service en 2022.

Or dans ce type de projet d'énergies renouvelables avec stockage hydrogène, s’il existe bien sur le marché des électrolyseurs performants et des cuves de stockages adaptées à l’hydrogène sous pression, il n’existe pas de pile à combustible de puissance suffisante, soit de plus de 1 MW, pour reconvertir l’hydrogène en électricité à échelle industrielle, et ainsi assurer une production régulière et stable à partir de l’énergie renouvelable, comme une centrale thermique. HDF a donc décidé de les produire, en série, à Bordeaux (Gironde), avec la technologie de Ballard.

50 MW de PAC par an

En attendant que l’usine de 8 000 m² (4 000 m² de production et 4 000 m² de stockage) soit construite sur un site qui n’est pas encore choisi, HDF ira produire les PAC du projet GEOC à Vancouver, et ainsi commencer à former ses équipes. L’usine devrait créer une centaine d’emplois d’ici à cinq ans à Bordeaux. L’usine sera dimensionnée pour produire 50 MW de PAC par an, par unité de 1,5 MW compactée dans un container. Il faudra compter deux mois pour sortir une unité. L’usine comptera huit lignes d’assemblage. Ballard fournira à HDF les membranes produites à Vancouver. 70 % de la valeur de ces PAC sera donc produite en France.

Les deux partenaires préparent déjà la suite. Et le transfert de technologies pourrait être étendu à d’autres domaines que la production d’électricité renouvelable non intermittente, "comme le maritime et les trains", prévient Damien Havard. Et pas uniquement pour proposer du stockage hydrogène stationnaire pour alimenter les navires à quai. Les PAC géantes en containers de HDF pourraient "être adaptées pour être embarqués sur des navires", explique Nicolas Pocard, le directeur marketing de Ballard. L’entreprise privilégiant en effet les partenariats avec des industriels pour développer les usages des piles à combustible. Elle travaille par exemple avec Siemens sur son train à hydrogène.

Pour stockage, trains et bateaux

Pour ce projet d’usine, le bordelais HDF a créé une nouvelle marque, HDF Industry, qui pourrait se transformer en filiale. Les projets de renouvelable non intermittent, comme celui de Guyane, sont eux opérés sous la marque HDF Energy. Une dizaine de projets de ce type seraient déjà dans les cartons de HDF. De quoi charger la future usine pour au moins les cinq premières années, explique Damien Havard, qui assure par ailleurs n’avoir aucun problème pour financer ses projets."
Julie Pouquerou
Nouveau membre
Messages : 4
Inscription : 21 juin 2020 14:41

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par Julie Pouquerou »

melano a écrit : 22 juin 2020 07:10 Très bon exposé. Je rajouterai que les truffes qui partent à la conserve sont celles dont on ne peut rien faire d'autre dans la plupart des cas. S'y retrouvent des immatures, des gelées, des pourries... Comme avec les tomates dans le ketchup.

La plupart des préparations à base de truffes (crèmes, sauces, huiles...) sont en fait aromatisées avec des arômes recomposés. Les saveurs ne sont alors pas celles de la truffe mais d'un mélange artificiel censé imiter la truffe.

Il y a d'autres boutiques qui vendent ces produits.

Un exemple parmi tant d'autres. https://www.truffefrance.com/

Fred
Merci Fred pour le site je vais voir et sinon essayer de trouver quelqu'un sur un marché même si je suis hors saison!
Julie Pouquerou
Nouveau membre
Messages : 4
Inscription : 21 juin 2020 14:41

Re: Quels sont les bon distributeurs de produits truffés

Message par Julie Pouquerou »

bion a écrit : 21 juin 2020 22:57 Bonjour,
Julie Pouquerou a écrit : 21 juin 2020 15:09j'aimerai me lancer dans un repas déclinant la truffe noire de l'apéritif au dessert pour une fête.
La truffe (tuber mélanosporum, truffe du Périgord) est un produit dont l’arôme s'exprime pleinement quand l'on consomme un produit de bonne maturité que l'on consomme frais.
La façon de la préparer à une grande importance: les arômes sont détruits si la truffe est trop chauffée; c'est pour cela qu'une brouillade sera toujours plus savoureuse qu'une omelette qui demande plus de cuisson.
Pour les autres préparations, il est préférable de la rajouter au dernier moment (rapé sur des pates par exemple au moment de servir).
Les aliments gras se marient très bien, et concentrent l'arôme, surtout s'ils ont été en contact avec la truffe pendant quelques heures avant de les servir (œufs, beurre, crème, huile et bien sur fromage)
Vous trouverez des idées de recettes ici:
viewtopic.php?f=5&t=1569

Une fois que l'on sait cela, l'on comprend que toutes les méthodes de conservation basées sur la stérilisation conduisent à une importante baisse de qualité.
Les préparations contenant de la truffe du périgord (ou d'été, tuber aestivum) qui sont cuites longuement conduisent au même résultat (pâtés, terrines....) .
Il vaut mieux pour ce type de préparation utiliser des espèces de truffes qui s'y prêtent mieux (tuber brumale par exemple) car elle résiste mieux à la chaleur.

La congélation préserve mieux la truffe, mais conduit à un aspect et une consistance moins agréable, et la saveur est aussi diminuée.

La solution pour faire un repas de qualité en cette saison est donc d'acheter des truffes fraiches qui en cette saison commencent en principe à être produites en Australie.
La facture sera cependant nettement plus "salée" que si vous attendez le mois de janvier qui est le cœur de saison ici (en décembre, il y a plus de risques d'avoir une truffe manquant de maturité, et elles sont plus chères)
Il risque aussi d'y avoir un problème de disponibilité, contactez les négociants pour vous renseigner, la situation actuelle impacte certainement les importations.

Michel.
Merci beaucoup pour cette précieuse aide !
Répondre