Aire de répartition de la truffe de Bourgogne?

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18726
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

Bonjour,

j'ai fait quelques recherches sur le net concernant l'aire de répartition de la truffe de Bourgogne (T uncinatum) mais je ne trouve pas de carte bien précise.

Elle est très présente dans l'est de la France, en Auvergne, dans le nord de la région Rhône Alpes mais la trouve-t-on dans l'ouest (en Charente, dans le Lot ou la Dordogne voire en Aveyron?

Un site dit qu'elle est rare en Dordogne mais rien de plus.

Dans quel milieu il faut la chercher?

Fred
steph06
Membre
Messages : 614
Inscription : 26 juin 2007 14:04
Localisation : Alpes Maritimes

Message par steph06 »

Salut Fred,
J'ai eu de nombreuses fois cette discussion avec des amis bourgignons....
Personnellement lorsque je trouve une truffe que je qualifierai d'aestivum au mois d'octobre je considère que c'est une uncinatum......
Lorsque tu caves une uncinatum au mois de juillet tu la consideres et tu la vends comme une Aestivum....
Un certain nombre gardent leurs dernières aestivum pour pouvoir les vendre en Uncinatum apres le 15 Septembre...
Tu peux en trouver en zone de montagne dans les coins sous les noisetiers avec de la mousse.....
A ta place j'essaierai les places à aestivum qui sont assez fermées.... et humides en été

Il y en aurai en fait pas mal et sur tous les terrains calcaires mais du fait que à l'automne les rabassiers du sud de la France ne pensent pas à aller la chercher ( moi le premier) ils considerent que ce sont des places à Aestivum qui ne produisent pas .....
Le tout étant de chercher au bon moment.... et au bon endroit......
Chaque année je me promets d'aller faire un tour sous les noisetiers dans les zones humides mais faute de temps....

Je me livre à une petite expérience personnelle qui vaudra ce quelle vaudra :
Je plante 2 ou 3 noisetiers myco Uncinatum et j'apporte de l'uncinatum broyée en bordure de truffière à Aestivum, je suis curieux de voir le résultat dans quelques années ....

Steph
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18726
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

Donc, Tuber aestivum et Tuber Uncinatum ne serait que des écotypes et non pas des espèces différentes.
Peut-être un jour la nomenclature sera-t-elle revue?

Pour en être sûr, noisetiers en zone fraiche, on doit bien trouver ça dans quelques combes vers chez moi. Je dois même avoir ça dans le bas de ma parcelle.

Tiens nous au courant du résultat de ton expérience. Je sais que certains ont planté des noisetiers de façon dense en Aveyron pour produire Uncinatum. Faudra que je demande si ça produit.

Fred
steph06
Membre
Messages : 614
Inscription : 26 juin 2007 14:04
Localisation : Alpes Maritimes

Message par steph06 »

Allez je relance le débat sur Aestivum/incinatum.....
SI on regarde les zones prépondérantes à Incinatum comme la Bourgogne, elles ne sont pas réputées pour la clémence de leur hiver , le sol est souvent gelé contrairement aux zones du Sud Est qui en février Mars peuvent bénéficier de températures clémentes .
Est ce que ce parametre n'influerait pas sur la période de naissance des truffes aestivum et Incinatum qui sont quand même des truffes de surface ......
La naissance ne se produirait elle pas en fonction des conditions climatiques ??????
Je prends pour exemple en Italie la région d'ALBA ils produisent et vendent de L'aestivum jusqu'au mois de Novembre .....

Elle est certes plus dure à trouver dans le Sud car elle est tres sensible à l'humidité et a besoin de beaucoup d'eau au mois de Juillet......

Steph
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18726
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

Elle est certes plus dure à trouver dans le Sud car elle est tres sensible à l'humidité et a besoin de beaucoup d'eau au mois de Juillet......
Ben c'est l'année idéale chez nous en Dordogne pour en trouver alors. Les stations fraiches ne manquent pas pour peu qu'on aille dans les versants nord au fond des vallées. On trouve souvent un mélange de charme et de noisetiers. Et en plus, au mois de juillet, ce n'est pas l'eau qui a manqué.

Si effectivement c'est la même espèce décalée par le climat, il est logique qu'au nord, elle arrive plus tardivement qu'au sud.

Il serait très interessant de connaitre les dates de production de truffières myco uncinatum plantées au sud...

A suivre.

Fred
steph06
Membre
Messages : 614
Inscription : 26 juin 2007 14:04
Localisation : Alpes Maritimes

Message par steph06 »

Je vais en planter une dizaine d'arbres en Novembre à l'ombre d'une falaise pres d'un ruisseau ( sol gelé l'hiver, et relativement moins chaud l'été).
A voir dans quelques années
Steph
Dernière modification par steph06 le 14 sept. 2007 09:30, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18726
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

10 arbres, ça va être assez pour fermer le milieu?

Fred
steph06
Membre
Messages : 614
Inscription : 26 juin 2007 14:04
Localisation : Alpes Maritimes

Message par steph06 »

J'ai remarqué sur les truffieres d'uncinatum que je connais que beaucoup de truffes sont en bordure des plantations. premieres lignes , premiers arbres
(Parcelles défrichées en plein bois , etc....)
Donc je fais confiance aussi à l'environnement et je fais un petit carré, je sord modérement les racines en laissant quelques arbres autour.

J'en plante aussi 3, 4 isolés pour voir ce que j'aurai comme truffes ( si j'en ai un jour)....
Toute façon je n'en suis pas encore à planter de l'uncinatum là ou je peux mettre de la mélano....
Steph
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18726
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

Résultat dans quelques années donc. Il est probable comme semble le démontrer la génétique que T uncinatum et T aestivum soit la même espèce. Toutefois, la différence de climat, de terroir, de dates de maturation fait qu'il semble bien exister des truffes avec différentes qualités organoleptiques.

Nos amis de l'Est semblent très attachés à l'appellation "truffe de Bourgogne" et à la distinction stricte entre les deux espèces. Ils ne sont pas prêt à se résoudre à appeller Aestivum "leurs" uncinatum.

Toutefois, il semble bien qu'il y ait des aestivum qui ressemble à des uncinatum et inversement. Le système de date actuellement en vigueur est très arbitraire et ne correspond pas vraiment à une réalité sur le terrain...

Pas simple cette affaire.

Fred
tikka
Membre
Messages : 579
Inscription : 06 sept. 2007 17:23
Localisation : Lot (46) limite 47

Message par tikka »

Bonjour , quand tu as "bien" l'habitude des deux "espèces" , tu trouves une différence de goût et d'odeur , sans compter la couleur de la gleba ; il est vrai que parfois , la limite dans la couleur est assez floue....
jm16
Membre
Messages : 323
Inscription : 04 févr. 2007 10:50
Localisation : charente

Message par jm16 »

melano a écrit :Bonjour,

j'ai fait quelques recherches sur le net concernant l'aire de répartition de la truffe de Bourgogne (T uncinatum) mais je ne trouve pas de carte bien précise.

Elle est très présente dans l'est de la France, en Auvergne, dans le nord de la région Rhône Alpes mais la trouve-t-on dans l'ouest (en Charente, dans le Lot ou la Dordogne voire en Aveyron?

Un site dit qu'elle est rare en Dordogne mais rien de plus.

Dans quel milieu il faut la chercher?

Fred
Perso j'en ai trouvé une l'année dernière en cherchant les cèpes à 20 mètres d'une lisiéres au pied d'un buisson blanc, je ne sais pas si c'était l'arbre hôte, car il y avait des chênes pedonculés à proximité. La végétation était moins dense dans la Zone òu je l'ai trouvée . Je connais également un truficulteur qui en cave dans une plantation de noisetier qui a environ 20 ans òu il trouve également beaucoup d'aestivum. Je suis donc affirmatif, il y en a en charente et il me tarde d'avoir mon chien pour faire de la prospection dans les bois.

JM
galistruffe
Membre
Messages : 3202
Inscription : 07 janv. 2007 17:49

Message par galistruffe »

aestivum uncinatum meme truffe , deux ecotype different mais meme truffe .
steph a donné la bonne raison je pense et j en ai eu laa confirmation dans la région des molises en italie ou ils récoltent les scorsones toute l année .en juin la chair est plus claire et moins parfumé car la truffe est née trop tot dans la saison et n a pas eu les conditions obtimale a son développement .en aout la 2 eme vague , récolté sur les meme site bien sur est de bien meilleure qualitée , moins seche , le veinage plus développé et le parfun plus puissant .
dans le sud est , j ai pu constater les premieres truffes en novembre ( rare ) mais des le mois de fevrier il est frequent d en rencontrer de la grosseur d une noix .malheureusement les temperature élevées et le manque d eau d avril et mai streesse les ascocarpes et les oblige a enclencher la maturitée avant le développement complet .cette année d ailleur a été une exemption car mai a été plutot nfrais et bien arrosé et nous avons eu une tres belle récolte en juin et juillet .
C est mon point de vue perso et je sais que beaucoup ne seront pas d accord avec moi alors je leur rapelle juste qu une analyse ADN indique que c est la meme truffe et que si tu melange les echantillons , personne ne sera plus capable de te dire lequel corespond a aestivum ou uncinatum
jerome
jacques 37
Membre
Messages : 4038
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Message par jacques 37 »

Bonjour à tous. J'ai eu la surprise en recherchant des marques de mélano de trouver une truffe qui fait plus penser à une truffe de bourgogne qu'une mélano. Comme elle avait été sortie de terre, je l'ai récupéré et rapporté pour l'analyser. Son odeur est trés nette, l'intérieur est clair. Le milieu dans lequel je l'ai trouvé est plutôt fréquenté par la mélano. Pourrit il s'agir d'une truffe de bourgogne??? A suivre après identification.
Jacques 37
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18726
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

Salut Jacques,

ici aussi en Dordogne, il semble qu'il reste pas mal d'aestivum / uncinatum dans certain coin. Mon voisin en a trouvé 3 ou 4 par hasard, en allant vérifier si ses vaches avaient de l'eau au milieu de pins.

En revanche, si j'ai bien tout suivi, il semble que l'incinatum ait un intérieur plutôt couleur caramel et une odeur bien caractéristique lié à sa maturation dans l'humus des bois de Bourgogne ou de l'est de la France.

Donc, si on en trouve en automne, sur des causses plutôt secs où poussent habituellement la mélano, je ne sais pas si on peut parler d'uncinatum (surtout si l'intérieur est pâle).

Bref, il faudrait trancher cette histoire mais comment faire?

- la science dit qu'aestivum et uncinatum sont la même espèce (donc devrait porter le même nom latin)

- les spécialistes des paramètres organoleptiques nous disent qu'il y a réellement des différences.

- les gens de Bourgogne sont très attachés à leur truffe...

Certains disent que ne méritent le nom d'uncinatum, les truffes sorties après le 15 septembre des sous-bois de l'est. Faut faire une AOC alors. Mais si on crée une AOC spéciale, imginons qu'on fasse pareil avec la mélano et que seule les truffes cavées en périgord aient le droit de porter cette dénomination???

Bref, c'est le zouc !

Si nous, initiés de la truffe ne comprenons pas grand chose, que dire du grand public qui confond chinoise et truffes françaises...

Fred
jacques 37
Membre
Messages : 4038
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Message par jacques 37 »

Bonjour à tous
J'ai obtenu les résultats de l'identification de ma truffe : Bourgogne ou mélano ??? Et bien il s'agit bien d'une mélano. L'analyse est implacable, elle comporte tous les éléments reconnaissables de la mélano, du manteau au microscope.
Désolé mais pas encore d'uncinatum dans le 37 en tous cas pour moi et ma région Nord département. La question reste donc posée sur la présence de l'uncinatum.
Jacques 37
Répondre