Cycle de la truffe.

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 16886
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

Bon, je rebondis aussi sur le cycle de la truffe largement abordé dans le sujet "mycorhization d'arbres adultes" pour signaler les références de travaux récents.

La question qui nous interessait était de savoir qui des spores ou des filaments mycéliens de la truffes collonisait les racines des plants mycorhizés.

Je suis désolé, ce texte est comme souvent dans les publications scientifiques en anglais. Il concerne des travaux sur magnatum mais dans leurs conclusions, les chercheurs généralisent à melanosporum.

article sur le cycle de la truffe.

En gros d'après ce que j'ai compris suite à une lecture en diagonale, les chercheurs ont mycorhizés des plants avec deux types d'ascospores : des homozygotes et des hétérozygotes pour connaitre le rôle des spores dans l'apparition des mycorhizes.

Dans le cas des ascospores hétérozygotes, ils ont bien démontré que les mycorhizes obtenus avaient les gènes présents dans les spores (donc, les spores interviennent bien dans le phénomène de la mycorhization) mais à des proportions élevées en ce qui concernent les allèles maternels ce qui permet de ne pas exclure l'hypothèse de la participation des filaments mycéliens de la truffe.

Ces études ne peuvent pas être réalisées sur mélano car le polymorphisme de cette truffe est très faible donc pas de possibilité d'étudier des cas d'hétérozygotie.

Dans cette étude, la figure 1 est particulièrement intéressante et résume bien la situation.

Une autre étude sur la truffe blanche dans laquelle on dit que l'ascocarpe de mélano est constituée de filaments diploïdes.

étude sur les structures génétiques et phylogéographique de la truffe blanche.

Donc, pour le moment, rien n'est formellement tranché. Les choses sûres sont que :
- les spores interviennent chez la truffe blanche d'italie pour la mycorhization
- l'ascocarpe de la truffe noire est constitué d'hyphes diploïdes
- la mycorhization avec des hyphes de l'ascocarpe chez la truffe blanche d'Italie n'est pas écartée en complément de la mycorhization par spores.

Fred
rabase
Membre
Messages : 1288
Enregistré le : 14 oct. 2007 18:25

Message par rabase »

cela rejoint le mode de reproduction de la truffe sexué et assexué, par lles spores ou par les hyphes mycéliens, lequel serait en fait le plus frquent, est ce bien là le une partie du sujet de la discussion
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 16886
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano »

par lles spores ou par les hyphes mycéliens, lequel serait en fait le plus frquent
Sans aucun doute, le mode de reproduction asexué est le plus fréquent et de loin. La truffe peut exister, se multiplier, coloniser de nouvelles racines à l'état de mycélium sans jamais se fabriquer de "truffes" comme celles que nous recherchons.
est ce bien là le une partie du sujet de la discussion
Oui, mais ce qui nous interesserait de savoir, c'est lorsqu'on met de la truffe broyée au contact des radicelles d'un jeune arbre, qui des spores ou du mycélium permet la formation des mycorhizes?

Fred
rabase
Membre
Messages : 1288
Enregistré le : 14 oct. 2007 18:25

Message par rabase »

la truffe est constituée de son péridium en ce qui concerne son enveloppe qui a priori n' as pas d'incidence et de sa gléba constituée des asques contenant les spores partie sexuée et des veines stériles constituées par le mycélium; il m' a été rapporté je suis en train d'en faire l'expérience que l'on peut mychoriser des arbres ou fabriquer du mycélium soit avec des truffes séchées de 4 à 5 ans , donc nécessairement par ples spores les autres tissus étant morts(ceci établi de maniére empirique par un pépiniériste de la région bien connu pour les résultats obtenus avec ses plans ou bien avec des truffes congelées ou décongelées plusieurs fois afin de favoriser la dissémination des spores en cassant plus facilement l'enveloppe des spores constituée de chitine assez dure; dans ce cas aussi les seuls organes valides semblent bien les spore ; à chaque fois on fait un distillat avec le broyat des truffes; avec les truffes fraiches , la question peut restée posée , mais cela peut peut etre nous faire avancer
le catalan
Membre
Messages : 244
Enregistré le : 04 sept. 2007 19:27
Localisation : RODES 66320

Message par le catalan »

La question est posé, mais reste à connaitre les autres éléments relatifs à l'optimisation du procéssus, la température, le degré d'humidité, éventuellement l'ajout d'un produit fixant le broyat de truffe, en ce qui me concerne, je plonge les radicelles de plants d'un an dans une soupe de truffes congelées bryées et d'eau de source, ensuite je plante....on va voir dans 7 ou 8 ans
VISCA CATALUNYA....
rabase
Membre
Messages : 1288
Enregistré le : 14 oct. 2007 18:25

Message par rabase »

pour mychoriser directement les racines je ne sais pas s'il y a un produit fixateur, pour essayer de faire produire un arbre déjà en terre on balance le distillat avec le broyat trés fin passé au mixer avec du sable mélangé en surface de la truffiére ou du moins autour de l'arbre ou dans la zone concernée
melaspo

Message par melaspo »

melano a écrit :
par lles spores ou par les hyphes mycéliens, lequel serait en fait le plus frquent
est ce bien là le une partie du sujet de la discussion
Oui, mais ce qui nous interesserait de savoir, c'est lorsqu'on met de la truffe broyée au contact des radicelles d'un jeune arbre, qui des spores ou du mycélium permet la formation des mycorhizes?

Fred
C'est le mycelium qui pérenise les champignons toi qui va au cep tu devrais le comprendre, les spores descepes se trouvent dans le chapeau et quand tu le coupes tu les enlèves par contre tu laisses le mycelium qui se trouve sous le pied.
rabase
Membre
Messages : 1288
Enregistré le : 14 oct. 2007 18:25

Message par rabase »

on sait que c'est la reproduction assexuée la plus fréquente,c'est à dire par les hyphes mycéliens , mais en ce qui concerne le faitr de mmettre de la truffe broyée au contacts des racines c'est surtout des spores qu'on met en contact avec les racines
melaspo

Message par melaspo »

rabase a écrit :on sait que c'est la reproduction assexuée la plus fréquente,c'est à dire par les hyphes mycéliens , mais en ce qui concerne le faitr de mmettre de la truffe broyée au contacts des racines c'est surtout des spores qu'on met en contact avec les racines
Qui sait que la reproduction assexuée est la plus fréquente? D'autre part quand vous faites un broyat de truffes il y a du mycelium de partout et pourquoi avec des truffes immatures donc des spores idem on arrive à mycorhizer? En truffes je ne dis jamais on sait car la seule chose que je sais c'est qu'on ne sait rien mais ça je le sais(dixit Jean Gabin).
galistruffe
Membre
Messages : 3197
Enregistré le : 07 janv. 2007 17:49

Message par galistruffe »

rabase a écrit :on sait que c'est la reproduction assexuée la plus fréquente,c'est à dire par les hyphes mycéliens , mais en ce qui concerne le faitr de mmettre de la truffe broyée au contacts des racines c'est surtout des spores qu'on met en contact avec les racines
tu met les spores mais aussi la gléba en contact avec les racines et vue avec qu elle facilitée les filaments apparaissent ( sur du mika ) et que personnes a ce jour ne m ais fait voir une spore qui germe j en deduit que le champignon se reproduit végétativement ?? jerome
cm

Message par cm »

galistruffe a écrit :
rabase a écrit :on sait que c'est la reproduction assexuée la plus fréquente,c'est à dire par les hyphes mycéliens , mais en ce qui concerne le faitr de mmettre de la truffe broyée au contacts des racines c'est surtout des spores qu'on met en contact avec les racines
tu met les spores mais aussi la gléba en contact avec les racines et vue avec qu elle facilitée les filaments apparaissent ( sur du mika ) et que personnes a ce jour ne m ais fait voir une spore qui germe j en deduit que le champignon se reproduit végétativement ?? jerome
Jérome tu dis ce que j'ai ecrit il y a deja pas mal de temps, c'est pas bien de copier, mais je t'excuse puisque tu es de mon avis, j'avais également ecrit qu'à mon avis les spores de truffes me semblaient etre stérile car il est surprenant qu'avec tout le materiel sophistiqué mis à la dispo des labos personne n'a encore fait germer une spore.CM
galistruffe
Membre
Messages : 3197
Enregistré le : 07 janv. 2007 17:49

Message par galistruffe »

et ben au moins on est d accord sur une chose car c est tres vraie qu avec les moyens d aujourd hui il est tres etonant qu on est pas reussi a faire germer une spore purifiée a moins maurice qu on nous cache la veritée, ce que me disent mes collégues italiens .
part contre tu as dis ce matin que pour mico un arbre il suffiit de metre en conctact mycelium jeune racine ce qui est vraie dans les deux premiers mois de vie de l arbre apres je n y suis jamais arrivé sur ilex par exemple et je fais des tentatives chaque année .d ou l importance pour moi de partir d un arbre mico dés le départ peu importe sa quantitée de mycorhises comme le dit Monsieur martin depuis plus de 10 ans .L essentiel etant qu il soit receptif a melano et pas trop contaminé ( ou receptif ) au autre champignons mycorhisiens
jerome
cm

Message par cm »

galistruffe a écrit :et ben au moins on est d accord sur une chose car c est tres vraie qu avec les moyens d aujourd hui il est tres etonant qu on est pas reussi a faire germer une spore purifiée a moins maurice qu on nous cache la veritée, ce que me disent mes collégues italiens .
part contre tu as dis ce matin que pour mico un arbre il suffiit de metre en conctact mycelium jeune racine ce qui est vraie dans les deux premiers mois de vie de l arbre apres je n y suis jamais arrivé sur ilex par exemple et je fais des tentatives chaque année .d ou l importance pour moi de partir d un arbre mico dés le départ peu importe sa quantitée de mycorhises comme le dit Monsieur martin depuis plus de 10 ans .L essentiel etant qu il soit receptif a melano et pas trop contaminé ( ou receptif ) au autre champignons mycorhisiens
jerome
Un conseil ne crois pas trop les Italiens qui prechent le faux pour savoir le vrai.Pour mycorhizer dis moi comment tu fais et je te donnerai la marche à suivre si tu n'emploie pas le meme principe que moi.CM
galistruffe
Membre
Messages : 3197
Enregistré le : 07 janv. 2007 17:49

Message par galistruffe »

les italiens ont bien plus de connaissance que nous et bien plus d avance aussi. Ne fait pas comme beaucoup de francais qui pensent qu ont est le centre du monde .La bas ils n hesitent pas a metre un pepinieriste au tribunal parce que 25 des 400 arbres qu ils ont planté n ont pas produit apres 15 ans !!!!!
pour ce qui est des arbres que je mycorhyse j ai arreté le carré de terre sous un chene ou mon grand pere venait jeter ces mauvaises truffes et y faisait pousser ces glands chaque année .
Je fais germer mes glands dans la perlite auprintemps puis des qu ils ont un jolie pivot je les met en godet antichicon dans un substrat 50% terreau 25% perlite 25 %vermiculite et brisure de truffe .L an prochain je fais 60 % perlite 20 %vermiculite et 30%terreau .je r apporte de la truffe apres 3 mois de croissance a la seringue avec un melange de son .j ai testé le process de Martin mais sans grande reussite et beaucoup tropcomplexe a metre en oeuvre .la difficultée reste pour la maitrise de l arosage et la contamination par l air car je ne m occupe pas de mes plants tous les jours comme il faudrai le faire .J obtient des plants moins homogéne moins mico et plus contaminé que les pepi et meme si je ne suis pas d accord avec leur politique de vente 80% des arbres que j ai planté ces 6 dernieres années viennent de chez eux .
POur finir maurice je ne demande de conseil a personne je voudrais juste que chacun explique sa methode de travail et que chacun puisse y piochejerome r ce qui l interresse et lui semble coerant dans le mode de culture qu il a choisie .
cm

Message par cm »

galistruffe a écrit :les italiens ont bien plus de connaissance que nous et bien plus d avance aussi. Ne fait pas comme beaucoup de francais qui pensent qu ont est le centre du monde .La bas ils n hesitent pas a metre un pepinieriste au tribunal parce que 25 des 400 arbres qu ils ont planté n ont pas produit apres 15 ans !!!!!
pour ce qui est des arbres que je mycorhyse j ai arreté le carré de terre sous un chene ou mon grand pere venait jeter ces mauvaises truffes et y faisait pousser ces glands chaque année .
Je fais germer mes glands dans la perlite auprintemps puis des qu ils ont un jolie pivot je les met en godet antichicon dans un substrat 50% terreau 25% perlite 25 %vermiculite et brisure de truffe .L an prochain je fais 60 % perlite 20 %vermiculite et 30%terreau .je r apporte de la truffe apres 3 mois de croissance a la seringue avec un melange de son .j ai testé le process de Martin mais sans grande reussite et beaucoup tropcomplexe a metre en oeuvre .la difficultée reste pour la maitrise de l arosage et la contamination par l air car je ne m occupe pas de mes plants tous les jours comme il faudrai le faire .J obtient des plants moins homogéne moins mico et plus contaminé que les pepi et meme si je ne suis pas d accord avec leur politique de vente 80% des arbres que j ai planté ces 6 dernieres années viennent de chez eux .
POur finir maurice je ne demande de conseil a personne je voudrais juste que chacun explique sa methode de travail et que chacun puisse y piochejerome r ce qui l interresse et lui semble coerant dans le mode de culture qu il a choisie .
Il te faut mettre dans tes godets le substrat que tu choisis et tu mets ton broyat de truffes dans ce substrat , mettre tes godets à temperature ambiante avec par ex.une ampoule pour avoir une temperature constante sans oublier de brumiser pour empecher que ton substrat sèche env .15 jours aprestu verras un enchevetrement de mycelium, tu pose ton gland qui a le germe qui est sorti sur ton substrat le mieux c'est de couper le pivot au 3/4 et tu laisses pousser ton plant.
Pour tes arbres de pleine terre, il te faut couper les grosses racines puis tu prépares un substrat dans lequel tu auras bien melangé ton broyat puis ce substrat tufais un mancon autour de la racine coupée et tu entoures avec un papier qui se detruit genre sopalin et tu recouvres sans oublier d'arroser pour enlever l'air. Tu pourras pas dire que je te donne pas d'infos.CM
Répondre