Page 105 sur 106

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 18 mai 2020 12:22
par Renlo
Avec cette mécanisation et ces gains de productivité, le prix de la truffe va en prendre un sacré coup... Il ne restera que les unités importantes, 10 à 20 ha minimum et dans les situations privilégiées... La FFT aura atteint son objectif de professionnalisation :mrgreen:
Renlo

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 20 mai 2020 09:22
par Jidé
Ca ressemble aussi à ce qui se fait pour les vignes

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 07 juin 2020 09:14
par Quercyblanc
Bonjour,

Ça risque d'être incertain et compliqué pour les trufficulteurs cet hiver! Article ci-dessous de La Dépêche du Midi :

Quercyblanc


Dans le Lot : touchée par la crise, la truffe perd ses couleurs

Les ventes ont chuté pendant le confinement.Les ventes ont chuté pendant le confinement.

Commerces, Vie pratique - conso, Lot
Publié le 07/06/2020 à 09:37
l'essentielLes ventes de truffes se sont effondrées pendant le confinement. Heureusement les producteurs ont pu sauver une saison qui s’est achevée juste au début de l’épidémie mais redoutent déjà l’activité de cet hiver.

Elle a sauvé sa peau, de justesse. La truffe noire du Lot a eu chaud : la saison des marchés s’est achevée juste au début du confinement. « C’est passé ric-rac, moi j’ai fermé à la mi-février, une semaine avant le confinement », raconte Alain Ambialet, le président du syndicat des trufficulteurs de Lalbenque. Selon lui, les producteurs n’ont ainsi pas trop souffert. Mais les négociants eux, ont vu leurs ventes s’effondrer. « Ils ont eu du mal à assurer la commercialisation, ils se sont adaptés en la mettant en boîte ou en conserve », explique-t-il.

Pierre-Jean Pebeyre confirme : « Les ventes ont chuté, on a eu très peu de commandes en ligne, nos points de vente étaient fermés et les restaurants aussi ». Surtout, le négociant en truffes, responsable de l’entreprise éponyme, n’a pas pu compter sur les exportations à l’étranger, sa plus grosse activité. « C’est une période où l’on vend beaucoup aux Chinois, aux Américains et aux Japonais, mais ces commandes sont reportées jusqu’à nouvel ordre, peut-être en septembre », ajoute-t-il.

« Il va falloir adapter les marchés d’hiver en espérant qu’ils puissent se tenir »

Pour lui, il n’y aura pas de surprise au moment de clôturer son bilan, dans les prochains jours : « Il va me manquer trois mois plein, cette année et l’année prochaine seront forcément impactées au niveau de la trésorerie ». Le Covid 19 a-t-il été le coup de grâce pour cette filière ? « Pas vraiment, on souffre déjà depuis une vingtaine d’années », répond Pierre-Jean Pebeyre.

Une année noire
Les professionnels du secteur sont désormais tous tournés vers la prochaine saison d’hiver et redoutent une année noire. « On a beaucoup d’interrogations et d’inquiétudes, il va falloir adapter les marchés en espérant qu’ils puissent déjà bien se tenir, car on n’est pas à l’abri d’une seconde vague », avance Alain Ambialet.

Petite consolation pour les acteurs de la filière : la saison de la truffe blanche commence ce dimanche avec l’ouverture du marché de Limogne. Mais le responsable du syndicat est loin de miser sur ce produit pour sauver l’année. « Il n’y a que deux ou trois vendeurs, c’est vraiment anecdotique, seul 500 kg sont produits grand maximum chaque année contre 3 tonnes pour la truffe noire ». Le prix n’est pas le même : comptez entre 50 et 60 euros le kilo de truffes blanches contre au moins 500 € le kilo de la truffe d’hiver. Mais ce tour de chauffe permettrait de redonner déjà un peu de couleur à la truffe du Lot.

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 07 juin 2020 11:45
par Quercyblanc
Rebonjour,

Dans la même actualité, ci-dessous un autre article.

Quercyblanc



Les truffes invendues racontent l’histoire d’une chaîne alimentaire brisée de 3,4 milliards de dollars
7 juin 2020 OWDIN
Chaque année, John Gregson vend ses truffes d’automne et d’hiver, soigneusement sélectionnées dans des endroits comme les montagnes de Sibillini en Italie et Teruel dans l’est de l’Espagne, à des restaurants pour un prix pouvant atteindre 6 000 livres (7 400 $) le kilo. Pas cette année, rapporte Bloomberg.

Ses plus gros clients ont fermé leurs rideaux pendant la période de quarantaine, et beaucoup d’entre eux ne les lèveront peut-être pas de sitôt, voire jamais. La perturbation sans précédent de la chaîne alimentaire, dont les estimations les plus pessimistes indiquent que 80 % des restaurants vont faire faillite dans certaines parties du monde, laisse des gens comme Gregson aux prises avec une industrie qui pourrait mettre des années à se démêler.

« Ces commandes provenaient principalement de restaurants étoilés », a déclaré M. Gregson, responsable des ventes en gros au Royaume-Uni chez TruffleHunter Ltd. « Il s’agit maintenant de savoir si ces restaurants seront là en automne et en hiver, lorsque ces truffes seront de saison ».

Des truffes aux fromages, des steaks aux fruits de mer, les fournisseurs d’ingrédients qui entrent dans la composition de tout, des pâtes al tartufo aux grillades de Londres, sont confrontés à une crise existentielle dans l’industrie mondiale des services alimentaires, qui pèse 3,4 billions de dollars. La demande s’étant évaporée presque du jour au lendemain, les fournisseurs ont été contraints de mettre leurs produits en cellule ou de les transformer. Nombre d’entre eux sont maintenant confrontés au dilemme suivant : faut-il tenir bon pour une reprise après la crise ou faut-il passer à un nouveau modèle commercial, voire à un nouveau produit ?

Alors que les images d’agriculteurs déversant du lait, des courges jaunes et des courgettes ont fait le tour du monde, de nombreux fournisseurs tentent de trouver d’autres acheteurs pour leurs produits périssables. Une chose devient claire : il faudra peut-être longtemps avant qu’ils ne puissent obtenir les prix élevés payés par les restaurants haut de gamme.

La faillite
Selon les estimations, entre 25 et 80 % des restaurants américains vont fermer leurs portes en raison de la quarantaine pandémique. Des projections tout aussi sombres sont également faites dans le monde entier.

« Ce que vous vendez dans les restaurants est différent de ce que vous vendez dans les épiceries : il y a des réductions de prix, des homards chers et tout cela », a déclaré Nicholas Fereday, un analyste senior des biens de consommation chez Rabobank à New York. « Trouver des marchés pour cela sera un défi dans le même volume, parce que ce sera un retour progressif dans les restaurants ».

M. Gregson a déclaré que son entreprise pivote vers les ventes directes aux consommateurs, qui tendent à être orientées vers les produits transformés tels que les huiles et les beurres de truffes, alors que les ménages fermés cherchent des moyens de mettre en valeur leurs risottos faits maison.

Certains propriétaires de restaurants testent déjà des moyens de recommencer à ouvrir leurs portes. Cabotte, un restaurant appartenant à un sommelier et très populaire dans les milieux financiers londoniens, espère rouvrir en septembre avec une expérience de dîner à distance sociale, mais compte également se diversifier avec des services de plats à emporter et des séances de cuisine dans les bureaux voisins.

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 08 juin 2020 21:19
par valjean
Bonsoir
Pas tres rassurant tout ça ......
Mais bon ; quand on voit que les cours de la bourse ont presque retrouvé les niveaux d'avant covid , on peut peut'etre etre un peu optimiste pour l'hiver prochain ( si le virus ne nous la fait pas a l'envers )
En attendant je travaille pour avoir de la recolte , on verra bien .

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 05 juil. 2020 06:18
par jeanmidu24

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 05 juil. 2020 06:47
par jj24
Bonjour,

Merci JeanMi, valable aussi dans nos truffières, par les "ponts" mycorhiziens :P
JJR24

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 23 sept. 2020 09:57
par uncinat55

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 23 sept. 2020 12:13
par trufou
bonjour interessant a regarder jusqu au bout .
par contre faut se taper 4 pubs en entier avant .
trufou

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 23 sept. 2020 19:04
par Lemarnais
C'est comme le goût de synthèse fraise, banane, melon, pèche ... ils sont éloignés du goût des fruits en question. Et pourtant pour certaines personnes ce sont ces goûts qu'ils ont comme références.

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 23 sept. 2020 19:32
par Marc
Bonsoir,
Dans ce reportage, c est fou et effrayant à la fois de voir comment l industrie est capable d éduquer le palais et le goût des gens..

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 23 sept. 2020 19:49
par Leromain84
Pas mal de resto sont sur la corde raide en ce moment, après une bonne saison estivale en juillet et août.
Les vendanges ne sont pas finis et la vente de vin a chuté de 30 à 40 % .
Je suis donc assez réservé sur un marché normal.
La production n'est pas encore évaluée même avec des pluies tardives bénéfiques.
Jm

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 08 oct. 2020 07:37
par uncinat55
Bonjour Fred,

Je tiens à te féliciter pour ton article, paru dans "Le trufficulteur", sur le suivi du développement d'ascocarpes de Tuber melanosporum. Dans un langage clair et compréhensible, il nous apporte tes fines observations et nous aide à mieux comprendre ces phénomènes. Un vrai travail de scientifique !
Bravo :)
Yves

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 08 oct. 2020 07:41
par melano
Merci Yves, j'ai fait de mon mieux pour rendre la synthèse des données dont vous avez eu la primeur sur grossestruffes accessibles à tous.

Fred

Re: Actu autour de la truffe

Publié : 08 oct. 2020 12:26
par trufou
bonjour,
mince pas encore recu ....
trufou