Page 4 sur 6

Re: Inotruf

Publié : 11 mars 2015 19:01
par cesar
Bonsoir à tous

Personne en veut du statut que ce soit la profession ou que ce soient les instances agricoles. Je suis de plus en plus convaincu que la solution va être l'individualisme face au rouleau compresseur espagnol. Encore bravo à eux en 30 ans ils ont fait la différence.

Re: Inotruf

Publié : 11 mars 2015 19:15
par truffalou
Pourquoi la truffe française n'est plus une pépite d'or d'abord merci à la FFT elle a tout fait pour cela, et le président dans l'article dit une belle contradiction " il faut retarder la date d'ouverture du marché " alors il y aura encore plus qui les garderons pour le coup jusqu' à Noël

Re: Inotruf

Publié : 11 mars 2015 19:40
par melano
tuber01 a écrit :"Il faut mettre en place un statut du trufficulteur"

depuis le temps que je le lis, je n'ai toujours pas compris pourquoi cela n'est pas fait

Seb
Ce n'est pas encore fait parce qu'à la base, ce n'est pas ce qu'il faut faire. Il faut surtout donner un statut AUX trufficulteurS. Et là de suite, ce n'est pas la même musique.

La trufficulture a cela de particulier qu'elle balaie une multitude situations différentes. Avec des personnes qui ont des intérêts divengents. Et c'est là le gros soucis.

En caricaturant à peine, un gars qui voudraient s'installer agriculteur pro sur de la trufficulture a tout intérêt à ce que les seuils de reconnaissance soient très bas. En gros, s'il pouvait avec deux hectares de plantés bénéficier du statut et de la protection sociale qui va avec, ça serait le top.

A l'inverse, un gars comme toi ou moi qui avons déjà un boulot, une caisse d'assurance, qui cotisons pour nos retraites, avons une mutuelle, un salaire, on a au contraire intérêt à ce que les seuils (ex SMI nouvellement AMA) soient les plus élevés possibles. Si nous pouvions avoir trois hectares sans être cotisant solidaire, ça serait le top pour nous.

Donc on voit tout de suite que les intérêts des uns et des autres sont fortement divergents et c'est peu de le dire. Je n'aimerai pas être celui qui devra faire la synthèse de la situation et trancher.

L'idéal, serait qu'on ait le choix entre deux statuts :
- celui du trufficulteur pro avec des seuils bas tenant compte des spécificités du métier avec un temps sans charges avant entrée en production.
- celui du trufficulteur amateur avec des seuils hauts car sinon des gens comme moi et d'autres seront obligés, statutairement parce que le cumul d'emploi ne le permettra pas, d'arrêter la trufficulture.

Mais la perfection n'étant pas de ce monde, on risque d'attendre longtemps cette situation idéale et si un jour c'est tranché avec un seul statut, il y aura forcement des déçus.

Fred

PS : à l'heure actuelle, à titre d'exemple, mon statut de fonctionnaire me permet en Dordogne de cultiver environ deux hectares de truffieres sans avoir méme à être cotisant solidaire et d'exploiter environ 10 hectares en étant cotisant solidaire. Au délà, je n'ai pas le droit en raison de la loi sur le cumul des activités. Toute baisse des seuils jouera donc sur la surface que quelqu'un comme moi est en droit d'exploiter.

Re: Inotruf

Publié : 11 mars 2015 21:24
par pancho
Bonsoir ,
truffalou nous aurons des truffes pour ensemencer ,lol , avec sa on est pas sortie de l 'auberge .
mais bon c 'est le président.....
pancho

Re: Inotruf

Publié : 11 mars 2015 21:51
par cesar
Truffalou

Il n'y a pas que la FFT qui est à la ramasse nos pépi aussi il n'y a pas un qui a fait une plantation histoire de faire une vitrine de leur savoir faire. Il faut croire qu'ils ne croient pas en ce qu'ils produisent. Les pépi espagnols ont fait leur propre plantation ils produisent commercialisent et transforment ils maîtrisent tout du début à la fin. Il ne leur manque que la notoriété mais comme je l'ai déjà écrit, ils ne vont pas tarder à transformer en France.

Pour en revenir à la technique laisser les premières truffes des arbres jeunes producteurs est une valeur sûre.

Re: Inotruf

Publié : 09 avr. 2015 12:22
par melano
melano a écrit : PS : à l'heure actuelle, à titre d'exemple, mon statut de fonctionnaire me permet en Dordogne de cultiver environ deux hectares de truffieres sans avoir méme à être cotisant solidaire et d'exploiter environ 10 hectares en étant cotisant solidaire. Au délà, je n'ai pas le droit en raison de la loi sur le cumul des activités. Toute baisse des seuils jouera donc sur la surface que quelqu'un comme moi est en droit d'exploiter.
Je reviens sur ces propos qui sont erronnés. Je me suis renseigné ce matin et pour la MSA 24, les truffiéres ont un coef de 0,5. La SMI étant de 20 hectares, en dessous de 5 hectares de truffières, on n'est méme pas cotisant solidaire. De 5 à 20 ha, on passe cotisant solidaire.

Au délà, on obtient le statut d'agriculteur à plein temps (il faut remplacer la SMI par la notion d'AMA dans mes propos). Donc la limite haute pour moi, c'est 20 Ha. J'ai de la marge. 8)

Fred

Re: Inotruf

Publié : 09 avr. 2015 15:24
par bion
Bonjour,

Une précision sur l'AMA: la surface n'est plus le seul critère. Rentre aussi en compte le temps de travail consacré à l'activité, affiliation à la MSA à partir de 1200H, ainsi que le revenu apporté par l'exploitation (640 SMIC de mémoire).

Attention donc à ne pas dépasser ces seuils si vous ne tenez pas à cotiser à plein à la MSA.

Michel.

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 19:00
par pierre
DSCN1119.JPG
1 mois et demi .futur 1 ans
DSCN1119.JPG (68.19 Kio) Consulté 5854 fois
salut!
retour de voyage après trois jours passer à Terruel visite de la pépinière INOTRUF et des plantations

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 19:14
par melano
Merci pour ces photos. Tu as visité des truffières? Vu des choses intéressantes?

Fred

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 20:07
par pierre
photo des grelinettes et ils nous ont cachés tout ce qui est outils spéciaux sur mini pelle herse rotative etc :shock:

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 20:33
par trufou
bonsoir,
merci pour les photos .
leur gros vibro doit bien remonter les racines avec les dents hirondelles .
trufou

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 20:47
par Leromain84
Pierre
Merci pour le retour de voyage et pour les photos ils ont du beau matos.
Ils ne doivent pas aimer l'herbe au milieu des rangs, comme moî :mrgreen:
Jm

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 21:43
par h84
bonsoir pierre la seconde photo est celle d'une sous solleuse que même mon vieux Ford de 165 chevaux aurait du mal à tirer , donc ma question pourquoi un tel travail de décompactage . :?:

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 22:27
par melano
Je pense que c'est pour que les arbres plantent très rapidement leur pivot dans le sous sol là où il y a un peu de fraicheur en été.

Leur cultivateur doit en effet bien casser les racines mais les passent-ils sous les arbres dans la zone de récolte?

Fred

Re: Inotruf

Publié : 04 mai 2015 22:51
par pierre
Pour répondre a h84
Les trois appareils que tu vois ne travaillent qu'à 15 ou 20 cm maximum avec les roues. Regarde la peinture sur le côté à la photo 2
melano
On a vu tout type de culture. Le propriétaire du matériel laboure tous sets plantation et de tout âge à ras du tronc