Etudes sur la connection entre scleroderma et melanosporum

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Mister T
Membre
Messages : 1057
Enregistré le : 26 avr. 2011 19:11
Localisation : Vaucluse (APT)

Re: Etudes sur la connection entre scleroderma et melanospor

Message par Mister T »

Ici les pisolithes sont pas si gros mais ils sont assez fort pour soulever le bitum des routes....
J'ai peur pour les fondation de la maison ;-)

Image
Lemarnais
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Etudes sur la connection entre scleroderma et melanosporum

Message par Lemarnais »

Bonjour à tous,

Dans mes prélèvements de racines aesti/unci je retrouve ce qui s'apparente à Scleroderme.

Je suis toujours à la recherche d'un document style clé d'identification du mycélium et mycorhizes de Scleroderme.
Mais j'ai trouvé une publi intéressante qui parle de l'effet négatif de la mycorhization aestivum sur l'hôte. Que l'on ne retrouve pas lorsque Scleroderme est présent également. Ainsi qu'une description sur la stratégie de développement/colonisation rapide de Scléro en tant que basidio par rapport au développement plus lent d'aestivum ascomycète. Et enfin un caractère non "antagoniste" entre Scléro et melano d'un auteur qui pourrait peut-être être extrapolé pour aestivum également.

Publi: Mycorrhizal colonization by Tuber aestivum has a negative effect on the vitality of oak and hazel seedlings

"In the present study, a balancing effect of Scleroderma mycorrhization was observed. This could be explained by
the differentiation between the physiology of Scleroderma sp. and Tuber aestivum. Scleroderma spp. mycelium is a fast growing one in contrast to T. aestivum. The mycorrhiza of Scleroderma spp. is a long distance exploration type in contrast to the short distance exploration type that of T. aestivum (Agerer 2001, www.deemy.de). Additionally, mycorrhiza of the two species has evolved in two different ways. According the genome of Tuber melanosporum (Martin et al. 2010) and Laccaria bicolor (Martin et al. 2008), ascomycetes and basidiomycetes have different ‘symbiosis toolbox’. Ragnelli et al. (2013) showed programmed cell death in plant roots caused by ECM of Tuber spp., which could ascribe to their degrading enzymes. On one hand, the faster grow of mycelia of Scleroderma sp. can cause a faster colonization of the host plant, thus if Scleroderma sp. colonization has a negative effect this process could have elapsed and the mycorrhizal relationship may turns to beneficial. Because of the slower mycelia growth of summer truffle it may develop mycorrhiza only when Scleroderma sp. is already in its beneficial stage, so the negative effect of summer truffle could be faded by Scleroderma spp. On the other hand, exploration types can utilize different nitrogen sources (Hobbie and Agerer 2009), therefore different effects of the colonization rates and nitrogen metabolism may also affect the vitality of the host plant. The common occurrence of T. aestivum and Scleroderma spp. on Hungarian natural sites have been observed by truffle collectors, that is in dried years Scleroderma spp. produces fruit bodies, while in wet years T. aestivum has a bigger amount of yield. Furthermore, in the case of T. melanosporum, Scleroderma verrucosum seems to have neutral effect on truffle orchards (Sourzat 2011). Despite the negative effect of T. aestivum, the values of maximal quantum efficiency of PSII centres ranged between 0.78 and 0.83 which can be qualified as a non-stressed condition (Baker 2008)"

Ça va dans le même sens que la réflexion de certains membres du forum. Si ils n'ont pas été influencé par cette publi, ça va dans leur sens.

Il y a quelques infos pour Sleroderme sur le site cité dans l'étude: http://www.deemy.de/
https://link.springer.com/article/10.10 ... 016-0748-6
https://www.dgfm-ev.de/publikationen/ar ... m/download
Lemarnais
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 05 sept. 2014 08:52
Localisation : Marne

Re: Etudes sur la connection entre scleroderma et melanosporum

Message par Lemarnais »

Une hypothèse très simpliste:
Scleroderme permet le développement rapide du racinaire de l'hôte. Aestivum passe après, engendre la mort racinaire et se nourrit de cette MO (bactéries, sclero, C, N etc).
Le chevelu racinaire créé dans les première zones colonisées fini par disparaître au fur et à mesure de l'avancement des racines. Et c'est pour cela que Sclero est plus présent dans les zones jeunes et aestivum dans les zones plus vieilles.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17493
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Etudes sur la connection entre scleroderma et melanosporum

Message par melano »

Il y a un lien entre tous les champignons de toute façon. Ce que j'en vois en ce moment en travaillant le sol, c'est que sclero est présent partout même dans les zones à racines âgées. Il adore les vieilles feuilles enterrées par exemple.

Il doit digérer la MO fraîche.

Fred
jj24
Membre
Messages : 947
Enregistré le : 29 déc. 2018 18:54
Localisation : PAUSSAC 24310

Re: Etudes sur la connection entre scleroderma et melanosporum

Message par jj24 »

Bonsoir,

Et certains ont le même type de bactéries avec mélano!
JJ24
Leromain84
Membre
Messages : 6764
Enregistré le : 05 nov. 2007 21:08
Localisation : VAISON LA ROMAINE

Re: Etudes sur la connection entre scleroderma et melanosporum

Message par Leromain84 »

Cette année pas mal de piso sur producteurs mais aussi sur des arbres qui n'ont pas produit cette année mais l'an passé.
Par contre positionné au nord des arbres et à 2 m du collet.
Par contre presque pas de scléro.
Jm
VAUCLUSE PIEDS DU VENTOUX NORD
"quoique l'on dise ou que l'on fasse le cul du rabassier sentira toujours le thym"
Répondre