La zone d'hyperfluidité.

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 14871
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

La zone d'hyperfluidité.

Message par melano » 25 août 2018 16:02

Bonjour,

Voici un lien vers une vidéo de Hervé Coves dans le cadre de Paysages in Marciac.

Pas mal de nouveautés dans le fonctionnement des hyphes.

https://youtu.be/qT45GxMQHDk

Fred
Genévrier
Membre
Messages : 828
Inscription : 23 janv. 2017 19:58
Localisation : Périgord Noir

Re: La zone d'hyperfluidité.

Message par Genévrier » 25 août 2018 20:52

Comme quoi, les tuyaux existent réellement ...
Merci pour le lien ! :D
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 14871
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La zone d'hyperfluidité.

Message par melano » 26 août 2018 10:42

Les tuyaux sont une chose, l'extérieur des tuyaux, ce tube digestif externe des filaments myceliens, riche en nutriments et en eau en est une autre.

Le volume disponible pour un ascocarpe qui serait capable de capter ce liquide est bien plus important que le simple flux à l'intérieur du mycélium.

Je n'ai pas calculé mais entre un tube de 5 microns et un de 15 microns comme la surface est proportionnelle au carré du rayon, ça augmente vite.

Et si la truffe est capable de piocher dedans cette zone d'hyperfluidité, que ça soit un filament de truffe, de schléroderme, de pisolithe ou de brumale, peu importe. Il y a de l'eau et de la bouffe.

Fred
jjr24
Membre
Messages : 2264
Inscription : 21 juin 2012 08:56

Re: La zone d'hyperfluidité.

Message par jjr24 » 26 août 2018 13:16

Bonjour,

Oui! Fred, pas pour rien les exsudats des plantes!
Donc, avec mon arrosage un peu fort (je voulais supprimer les tubes capillaires), j'ai créé un chaos! Détruit quelque chose! Qui s'est reconstruit ensuite! Sous d'autres formes!? :o
Et les "autoroutes" dont parlent Mr Coves ont de nombreuse voies si on pense au mycélium primaire, mycélium secondaire :P
Merci Fred pour ce lien! Merci Mr Coves!
JJR24
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1364
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: La zone d'hyperfluidité.

Message par Jcrtruffe » 26 août 2018 13:54

Merci Fred pour ce lien.

Faut il en déduire qu'un travail du sol localisé est préférable à un travail sur toute la parcelle?
Et surtout préférable à pas de travail du tout ?

Moi c'est comme cela que je l'interprète.
Par contre je n'irai pas jusqu'à piétiner les brûlés!

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 14871
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La zone d'hyperfluidité.

Message par melano » 26 août 2018 15:04

A chacun de trouver les sources d'hétérogénéité qu'il estime être utiles à ses truffes.

Mais visiblement les champignons aiment les hétérogénéités. :D

Fred
jjr24
Membre
Messages : 2264
Inscription : 21 juin 2012 08:56

Re: La zone d'hyperfluidité.

Message par jjr24 » 26 août 2018 19:08

Bonsoir,

Le "dur et le mou", quand on parle du sol fait parti de cette hétérogénéité, la bande de terre non travaillée au mitan du rang, une autre; les trous que je fais lors du travail du sol, sont des "contrastes" que le champignon apprécie! Avis perso! bien sûr! :roll: :lol:
JJR24
Répondre