Page 2 sur 4

Re: Histoire de truffes

Publié : 13 oct. 2018 19:53
par latruffedesvosges
Genévrier a écrit :Si l'on devait faire tout un foin parce qu'une Mélano du Vaucluse n'est pas une truffe du Périgord, on n'en sortirait plus, sont fous ces Belges ...
oui faudra qu'il s'habituent surtout qu'on commence a en produire quelques une ici il fait vraiment de plus en plus chaud :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Re: Histoire de truffes

Publié : 13 oct. 2018 20:06
par latruffedesvosges
cesar a écrit :Bonsoir à tous

Si fin 19ème une lettre met 3 semaines pour arriver chez son destinataire combien mettent 100 kg de truffes pour arriver chez son destinataire et surtout dans quel état ?

Si on veut faire l'historique de la production française on doit pouvoir s'appuyer sur des écrits de maisons spécialisées dans la truffe plus que centenaires.

Pour le reste il me semble que vous êtes bien crédules personne ne respecte la norme truffe. Même pas les instances trufficoles.

http://www.tourisme-pontamousson.fr/PBE ... tmID=19426

On a les mêmes chez nous

https://www.ladepeche.fr/article/2017/0 ... uffes.html

La truffe d'Alba on sait tous d'où elle arrive

https://www.youtube.com/watch?v=hwPL-dOZNpY

https://actu.fr/occitanie/cahors_46042/ ... 04743.html


Tout cela représente tellement d'argent que personne ne souhaite que cela change. 8) 8) 8) 8) 8)
Disons simplement que pour envoyer 100 kg de truffes je ne les confierais pas au facteur et je mettrais les moyens pour que ma commande ne périsse pas en route, simplement. Mais tu dois avoir raison nos anciens devait être stupides :oops:

15 000 km de voie férées en 1870 en france et puis la machine à vapeur me parait idéale pour préparer les truffes pour la conserverie :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Re: Histoire de truffes

Publié : 13 oct. 2018 20:31
par latruffedesvosges
cesar a écrit :
http://www.tourisme-pontamousson.fr/PBE ... tmID=19426


Tout cela représente tellement d'argent que personne ne souhaite que cela change. 8) 8) 8) 8) 8)
César pourrais tu svp m'éclairer ou nous éclairer sur ce que tu considère hors cadre dans l'affiche de Pont à mousson, je ne suis pas assez calé en réglementation pour être suffisamment critique la dessus, mais je ne vois ni les dénominations repas truffés, ni truffes noires, ni truffes du Périgord. C'est l’ambiguïté générale du document qui selon toi pose problème? Repas truffe, diamant noir ? Pour connaitre le marché en question pour y être aller voir sur place la couleur est clairement affichée au consommateur.

je suis réellement curieux de ça, j'organise ici le 6 iéme marché dans le département et j’espère ne pas avoir fait fausse route, avec un règlement carré et des affiches claires, mais je sais aussi pertinemment que certains vendeurs me tromperont si il le peuvent cela engage ma responsabilité et surtout la leur compte tenu qu'ils signe ce règlement.
Pour notre part pas de "repas truffes" "ni truffés" mais des "omelettes à la truffe mésentérique Tuber mésentericum" clairement affiché.

Précisions ultimes je ne vends pas de truffes à ce marché, nous ne sommes pas la pour faire du bénéfice mais juste pour faire une animation locale sans perdre de l'agent de la commune dans laquelle je suis adjoint.

Re: Histoire de truffes

Publié : 13 oct. 2018 20:43
par latruffedesvosges
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: si si bien sur mais c'est pas a la gare de triage que ça prend du temps c'est au centre de tri des postes :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

https://www.youtube.com/watch?v=6MocOt8xBjo

c 'est pas tous les jours jour de fête :wink: et le facteur x est par définition incontrôlable :mrgreen:

Re: Histoire de truffes

Publié : 13 oct. 2018 21:07
par bernard
Xavier, il y a environ quatre ans je suis venu avec mon fils pour gouter l'omelette à la mésentérique. Ni mon fils ni moi-même n'avons vraiment pas aimé cette omelette, je l'ai mangée parce que j'avais faim. J'ai croisé quelques personnes et je vu les têtes des gens qui mangeaient, je n'ai vu que des déçus, plus envie de revenir, dommage.
Je vais régulièrement à Pulnoy, l'omelette y était excellente jusqu'à il y a deux ans où j'ai eu une grande déception, j'ai avais parlé lors de l' AG. Il y avait un nouveau cuisinier qui savait tout. Au final je n'en mangerai plus, je la ferai chez moi, mais je ne sais pas quand je trouverai ma prochaine truffe, le seul espoir c'est d'avoir de la mélano dans deux mois. :|

Re: Histoire de truffes

Publié : 13 oct. 2018 21:34
par latruffedesvosges
bernard a écrit :Xavier, il y a environ quatre ans je suis venu avec mon fils pour gouter l'omelette à la mésentérique. Ni mon fils ni moi-même n'avons vraiment pas aimé cette omelette, je l'ai mangée parce que j'avais faim. J'ai croisé quelques personnes et je vu les têtes des gens qui mangeaient, je n'ai vu que des déçus, plus envie de revenir, dommage.
Je vais régulièrement à Pulnoy, l'omelette y était excellente jusqu'à il y a deux ans où j'ai eu une grande déception, j'ai avais parlé lors de l' AG. Il y avait un nouveau cuisinier qui savait tout. Au final je n'en mangerai plus, je la ferai chez moi, mais je ne sais pas quand je trouverai ma prochaine truffe, le seul espoir c'est d'avoir de la mélano dans deux mois. :|
salut Bernard,
bien dommage de ne pas me l'avoir dit ce jour en question j'aime la franchise en toutes circonstances tu le sais, désolé qu'elle n'ai pas été a ton gout, mais tu sais comme moi que les goûts et les couleurs... Je n'ai pas les mêmes sons de cloches que toi et le nombre des omelettes vendues semble démonter que les vosgiens on le palais faussé :mrgreen: Ils en redemandent ces cons la, déja 200 réservations :wink: mes amis aussi semble aimer, les bénévoles aussi d'ailleurs, mon fils également... Bon cette année j'ai un projet de" flamentruffe" faites par des Alsaciens dans un four a bois (je suis sérieux, on passe au tests culinaire bientôt). Vraiment dommage aussi que ton envie de me voir se résume à cette omelette, l homme est peut être plus important non? D'autant plus qu'il y a sur le marché bien d'autres façon de manger des produits sympa avec les 30 exposants présents.

Au plaisir d’échanger avec toi de vive voix

Re: Histoire de truffes

Publié : 13 oct. 2018 21:51
par latruffedesvosges
cesar a écrit :re

pour les repas seul melano est autorisé a être appelé truffes ou truffé
pour l'utilisation d'autres truffes dans l’élaboration de menu ou étiquette le non scientifique de l’espèce doit suivre
je te rassure je ne me formalise absolument pas sur le sujet j'ai juste fait une remarque à vos propos sur la réglementation et traçabilité de la truffe

au plaisir
re re
merci de ta réponse, je viens de relire le Décret n° 2012-129 du 30 janvier 2012 relatif à la mise sur le marché des truffes et des denrées alimentaires en contenant mais je ne vois nul par écrit qu'l est interdit d’écrire "truffe" pour truffé on est bien d'accord le texte est clair :?:

Ne t’inquiètes pas César tu ne me fend pas le cœur :wink: le forum est bien intéressant pour échanger de ces sujet et je suis ben de ton avis, cette réglementation qui inclue la brumale au même titre que la mélano dans appellation truffé par exemple, n 'est pas très lucide mais bon la loi reste injuste chacun le sait et elle crée souvent des situations ubuésques.

Pour Pont a mousson je ne connaissais pas l'affiche et elle m'amuse plus qu'autre chose, on sent qu'ilS frôlent la limite et je n'en vois personnellement pas l’intérêt. Personnellement j évite d'aller à Strasbourg pour manger des fruits de mer et ne fréquente pas les restaurant à choucroute à saint Malo, pourquoi les gens viendraient manger de la périgourdine à Metz :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Au plaisir d'en rire oui

Re: Histoire de truffes

Publié : 14 oct. 2018 07:24
par skarnik
Article 6 En savoir plus sur cet article...

Sans préjudice des dispositions de l'article 9 du décret du 9 août 1993 susvisé, la mention : « truffé » est réservée aux denrées alimentaires contenant des truffes des espèces Tuber melanosporum, Tuber brumale et Tuber magnatum, dont les noms usuels sont respectivement :
a) « Truffe noire », « truffe du Périgord » ou « truffe noire du Périgord » ;
b) « Truffe brumale » ; et
c) « Truffe blanche d'Alba » ou « truffe blanche du Piémont ».
Les mentions : « au jus de truffe » ou « aromatisé au jus de truffe » sont réservées aux denrées alimentaires contenant du jus de truffes des espèces Tuber melanosporum ou Tuber brumale dont les noms usuels sont respectivement : « truffe noire », « truffe du Périgord » ou « truffe noire du Périgord et « truffe brumale ».
Toute mention faisant référence à la truffe autre que les mentions indiquées ci-dessus est suivie du nom usuel de l'espèce ou des espèces utilisées et du pourcentage de truffe présent dans la denrée, qui doit être supérieur à 1 %.
Voici l'article en vigueur à ce sujet tiré du decret cité plus haut

Re: Histoire de truffes

Publié : 14 oct. 2018 09:49
par latruffedesvosges
skarnik a écrit :
Article 6 En savoir plus sur cet article...
Voici l'article en vigueur à ce sujet tiré du decret cité plus haut
c'est bien ca oui merci d avoir confirmer

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... rieLien=id

ahhhh mais c'est bien sur regarde César par qui c'est signé on comprend mieux pourquoi personne ne veut que ca change quand on parle de se remplir les poches :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Re: Histoire de truffes

Publié : 14 oct. 2018 13:33
par bernard
Xavier, quand j'étais venu à ta fête de la truffe, je ne savais pas que c'était toi qui l'organisais, ce qui ne change rien à l'histoire, je ne savais pas que l'omelette était à la mésentérique que j'aime bien par ailleurs en terrine mais absolument pas avec des œufs. J'étais venu sur les conseils de G Chevalier.
Arrivé sur place je t'ai dit bonjour, tu me donnais l'impression que tu ne me connaissais pas, j'étais plutôt surpris, visiblement tu avais oublié que je t'avais mis le pied à l'étrier. J'étais venu passé une journée dans tes Vosges profondes en ta compagnie, nous avions passé une excellente journée, tu avais payé le resto à midi pour mon fils et moi-même. Tu m'avais amené sur un secteur où tu pensais qu'il y avait de la truffe, mais tu n'en avais jamais trouvée, ensemble nous avions trouvé environ 450 gr d'uncinatum, malheureusement sur-mâture. C'était quelques jours avant Noël il y a une quinzaine d'années.
Quand je t'ai revu à ta fête, je pensais que les années ayant passées tu pouvais être sujet à des trous de mémoire, tu me donnais l'impression d'avoir un problème de santé, donc je mettais ton attitude ce jour là sur ce compte.
Après le repas peu apprécié je voulais te voir pour t'en faire part, mais impossible de te retrouver et surtout devant ton apparente indifférence lors de nos retrouvailles je n'ai pas insisté.
Voilà les faits. Je n'ai pas reçu de MP.

Re: Histoire de truffes

Publié : 14 oct. 2018 14:19
par latruffedesvosges
bernard a écrit :Xavier, quand j'étais venu à ta fête de la truffe, je ne savais pas que c'était toi qui l'organisais, ce qui ne change rien à l'histoire, je ne savais pas que l'omelette était à la mésentérique que j'aime bien par ailleurs en terrine mais absolument pas avec des œufs. J'étais venu sur les conseils de G Chevalier.
Arrivé sur place je t'ai dit bonjour, tu me donnais l'impression que tu ne me connaissais pas, j'étais plutôt surpris, visiblement tu avais oublié que je t'avais mis le pied à l'étrier. J'étais venu passé une journée dans tes Vosges profondes en ta compagnie, nous avions passé une excellente journée, tu avais payé le resto à midi pour mon fils et moi-même. Tu m'avais amené sur un secteur où tu pensais qu'il y avait de la truffe, mais tu n'en avais jamais trouvée, ensemble nous avions trouvé environ 450 gr d'uncinatum, malheureusement sur-mâture. C'était quelques jours avant Noël il y a une quinzaine d'années.
Quand je t'ai revu à ta fête, je pensais que les années ayant passées tu pouvais être sujet à des trous de mémoire, tu me donnais l'impression d'avoir un problème de santé, donc je mettais ton attitude ce jour là sur ce compte.
Après le repas peu apprécié je voulais te voir pour t'en faire part, mais impossible de te retrouver et surtout devant ton apparente indifférence lors de nos retrouvailles je n'ai pas insisté.
Voilà les faits. Je n'ai pas reçu de MP.
Non le MP c 'était un autre bernard (leforestier) :mrgreen:

je me souviens bien de cette journée de cavage, ne t' inquiètes pas et je t'en remercie encore à ce jour.
G Chevallier ou JC Pargney non plutôt qui donnait une conférence sur place cette année là?

Non coté mémoire tout va bien, on ne peut pas tout avoir faut en laisser aux autres :wink:, mais en effet oui j 'ai un lourd problème de santé si tu est venu en 2014 comme je le pense, je savais depuis plus d'un an être atteint de Parkinson, et l organisation seul de ce genre d’événement ( solicitations de toutes part du soir au matin, gestion des problèmes des exposants, de la presse du contrôle des ventes, ...) est légèrement épuisant pour quelqu'un de sain alors tu imagineras aisément avec Parkinson, tu me pardonneras donc j 'espère, de ne pas t'avoir sauté au cou j'étais sans doute dans un moment dit OFF (une des caractéristique de cette merde)...

Voilà il n y a pas mort d'homme puisque je suis encore vivant :mrgreen: mais faut en profiter ca va pas durer, elle me grignote chaque jours comme des liodés bouffent une belle truffe.

Je me bat au quotidien pour tenir debout, continuer à bosser quand je peux, je cave encore mais sur de moins longues distances c'est sur et continue d'organiser cette satané fête qui ne me rapporte ni gloire ni argent pour le bon plaisirs des badauds , ha le bénévolat rien de plus ingrat :wink:

bonne journée Bernard sans aucunes rancunes ni amertumes, la maladie a cet avantage de m'avoir appris a ne pas perdre mon temps avec ces futilités, tu es en droit de ne pas aimer la mésentériques avec les œufs :wink: si ça se trouve c'est ça qui rend malade :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

tu es le bienvenu

Re: Histoire de truffes

Publié : 14 oct. 2018 17:25
par Genévrier
cesar a écrit :Salut Genévrier

Si on accepte que la truffe que le truffe du Vaucluse soit qualifiée de truffe du Périgord il faut l'accepter aussi de l'Espagne
Oui César,
Cela va de soi !

Re: Histoire de truffes

Publié : 24 avr. 2019 06:44
par trufou
bonjour,
il y a une semaine, j ai recu pour raison professionnelle quelqu un de tres important dans le domaine du raisin de table, un etrangé .
le genre de gars ou il faut adresser 20 mails aux secretaire et avoir une tres bonne raison de lui parler deux minutes, entre un rdv aux usa, et l autre en afrique du sud ....
quand de loin il a vu les boules vertes, il nous a interrogé, puis surpise en fin de rdv, il a absolument voulu prendre la voiture et amener tout le staff voir les chenes truffiers.
j etait ravi de lui en parler 15 minutes, en precisant bien que ma parcelle produisait mais de facon pas rentable, car c etait un peu son nerf de guerre .

dans ces entrefaites j ai aussi eu un audit, avec peut etre la possibilité de passer exploitation HVE haute valeur environnementale .
et bien la aussi, la presence de truffiers compte .

de même cet hiver, un technicien arbo haut placé m a contacté pour amener des amis voir la parcelle .....

je me rend petit a petit compte que les truffiers amènent un coté tres professionnel et maitrisé a mon exploitation, un réel plus en terme d image.

bien sur, je precise bien que ce n est pas une reussite, mais ils ont le sourire en coin, ils ne me croient pas, c est ca le pire .

finalement, le bull ne va pas passer sur la totalitée, je vais continuer un entretien minima pour tenter la chance, et profiter de l image truffe .

trufou

Re: Histoire de truffes

Publié : 24 avr. 2019 09:45
par melano
Les espagnols font des truffes, nous on exploite son image.

Ça résume très bien la situation de la truffe en France.

Merci pour ton témoignage sur le ressenti des gens vis à vis de la truffe. En bonne chance pour ta labellisation HVE. En arbo conventionnelle, ça doit pas être si simple.

Fred

Re: Histoire de truffes

Publié : 24 avr. 2019 10:33
par jj24
Bonjour,

Je suis d'accord avec Trufou! Et plus les brûlés sont grands, plus des gens pensent que la production est importante!
JJ24