Retour d'expérience plantation sur sol inadapté.

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

J Gravier
Membre
Messages : 2371
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Retour d'expérience plantation sur sol inadapté.

Message par J Gravier » 28 nov. 2018 18:02

Bonjour à tous.

je n'ai pas retrouvé le post ou je parlais d'une truffière expérimentale avec modification de sol.
Donc petit récapitulatif:

Mon but était de repousser les limites des terrains "dit favorables" à la production truffière et de voir s'il était possible de modifier un sol pour le rendre propice.
Au départ "terre franche", parcelle anciennement cultivée en maraichage, environ 3m de terre et à 4m la nappe.
Pas un seul cailloux, environ 80% argile/limon, archi sec l'été malgré la nappe, humide tout l'hiver.....
L'expérience porte sur environ 70 arbres.
Plantation sur bute d'environ 2m de large, l'inter-rang est plus bas d'environ 30 cm, pour chaque arbre ont été apporté 3 sceaux de tout venant calcaire, un sac de tourbe noire, et environ 300 Kg de sable de silice.
Plantation automne 2013, irrigation "au tuyau" les trois premières années, ensuite installation de micro- jets..... reprise des plants "poussive", je n'ai pas été au top niveau entretien (j'habite à 100 bornes), j'ai perdu des arbres à cause des rats taupiers, j'ai eu aussi un soucis de maladie sur des pubs....j'ai remplacé beaucoup trop d'arbres.
Au final à 5 ans ils en paraissent 3 (par rapport à mes autres plantations), 4 pour les plus beaux, ils viennent d'entrer en production...... donc voilà, tout est possible.... pour la rentabilité c'est une autre histoire!!

Pas de surprises, il faut un sol drainant, meuble et aéré..... tous les moyens sont bon pour atteindre cet objectif.

Joel
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1345
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Retour d'expérience

Message par Jcrtruffe » 28 nov. 2018 18:32

Merci Joël pour ce retour d'expérience.

Tu vas donner de l'espoir à tous ceux qui n'ont pas un terrain top au départ.

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Avatar de l’utilisateur
latruffedesvosges
Membre
Messages : 275
Inscription : 06 oct. 2018 22:40
Localisation : Grand Est

Re: Retour d'expérience

Message par latruffedesvosges » 28 nov. 2018 18:40

bonjour Joel

merci du retour d’expérience intéressant.

pourquoi avoir opter pour le sable de silice et non du sable calcaire ? Ton ph était correct et tes facteurs limitants étaient uniquement le taux d'argile et le caractère hydromorphe et séchard?

merci
Si j'étais un arbre, je ne me laisserais pas abattre, mais je ne suis qu'un homme...
Ce n est pas parce que c'est sous vos pieds qu'il faut l 'écraser...
Regarde ton chien autant qu'il te regarde et tu en apprendra beaucoup... LTDV
J Gravier
Membre
Messages : 2371
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: Retour d'expérience

Message par J Gravier » 28 nov. 2018 19:12

Bonsoir à tous,

j'ai choisi du sable de silice car c'est un sable qui reste toujours "fluide" et que ce sol est naturellement compact et collant, par ailleurs la tourne noire était corrigée à PH 7.5 et le tout venant était du calcaire à 100%, le PH initial étant ok.
Les truffes se trouvent à l'interface sable/ terre même si j'ai quand même mélangé les 12/20 premier cm, en dessous ça reste impossible, c'est presque de la boue tout l'hiver…….


Joel
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 14755
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Retour d'expérience

Message par melano » 28 nov. 2018 19:32

Merci Joël pour ton compte rendu. C'est très instructif.

J'ai fait des buttes avec uniquement du sable calcaire mélangé à la terre et c'est pas top.

Le sol se compacte, n'est pas structuré, la plupart des truffes claquent en automne.

Oui ça donne de l'espoir. Toutefois, il n'est donné à tout le monde de faire produire des truffes sur n'importe quel sol. Joël est un magicien de la truffe. Il a du mycélium qui lui coule dans les veines. Et surtout une grande expérience.

Fred
J Gravier
Membre
Messages : 2371
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: Retour d'expérience

Message par J Gravier » 28 nov. 2018 19:50

L'avantage du sable de silice c'est qu'il sert de substitut au "sol structuré", il respire quoi qu'il arrive…..il permet donc à l'oxygène de circuler et à l'eau de s'évacuer.
J'ai pu remarquer qu'a son contact la terre environnante se structure sur quelques cm, j'ai vu beaucoup de vers de terre à l'interface terre/sable …..
Chez nous c'est très simple, les plus belles réussites on les a sur des sols laminés par une agriculture intensive, donc en sol non structurés, mais qui par chance ont une composition les rendant drainants et très aérés. En fait on cumule l'avantage du sol structuré et l'absence de concurrence à mélano, ce sont des sols "morts"..... ensuite la truffe fait son job, le sol s'enrichi, se structure, et fini par laisser sa place à d'autres champignons.

joel
Avatar de l’utilisateur
trufou
Membre
Messages : 3464
Inscription : 16 janv. 2007 22:39
Localisation : tarn et garonne

Re: Retour d'expérience

Message par trufou » 28 nov. 2018 20:02

bonjour,
merci joel de nous informer de cette experience .
mais c est une chose que tu sent, c est plus facile pour toi !
il sera interessant de savoir par apport a une parcelle " top " du même age, ca donne quoi en production ?
moitié?
autant ?
trufou
J Gravier
Membre
Messages : 2371
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: Retour d'expérience

Message par J Gravier » 28 nov. 2018 20:30

Bonsoir Trufou,

Pour moi ce doit être équivalent en quantité, reste à voir en terme de qualité….. et là je n'ai pas encore la réponse.
A chaque sol et environnement ses problèmes, j'ai perdu beaucoup d'arbres, j'ai eu des rongeurs auxquels je n'étais pas habitué, une maladie qui rend les CP rachitiques et puis qui crèvent, une pression de l'herbe énorme…….et puis tant qu'a expérimenter j'ai tenté quelques espèces peu utilisées chez nous, tilleuls, pin noir d'Autriche, charme, noisetiers….. 5 variétés de cistes….
Tout les problèmes peuvent être résolu, il faut éliminer les CP, les rongeurs….. et s'attaquer à l'herbe…..en fait il faudrait déjà replanter pour repartir sur de meilleures bases.
Après, l'age d'entrée en production ce n'est pas très important, le principal étant le rendement optimum et la longévité……
Malheureusement et même si aujourd'hui le retour sur expérience arrive bien plus vite qu'autrefois, il me faudra bien 4 à 5 ans pour y voir plus clair…. en attendant ça montre qu'il faut apporter une grande importance au sol, tout autant qu'au plant myco…..

Joel
clovis
Membre
Messages : 580
Inscription : 23 oct. 2016 07:54
Localisation : gard

Re: Retour d'expérience

Message par clovis » 28 nov. 2018 21:10

+1 avec toi pour l'age d'entrée en production et la longévité ( plus c'est plus c'est bon) :)
l'homme jeune va beaucoup plus vite que l'homme agé, mais l'homme agé connait le chemin !
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: Retour d'expérience

Message par Michel37 » 28 nov. 2018 22:14

Merci Joël pour cette expérience et le partage dont tu nous en fait profiter.

Le sol et le sous-sol détermine le potentiel de production
et la conduite culturale révèle la rentabilité si je comprend bien?
(Ainsi que des plants bien mycorhizes)

Michel37.
J Gravier
Membre
Messages : 2371
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: Retour d'expérience plantation sur sol inadapté.

Message par J Gravier » 29 nov. 2018 19:54

Non Michel,

l'analyse d'un sol et de son sous sol donnent le détail de sa composition, proportion argile, limon, sable…..ainsi que son potentiel de rétention en eau, en aucun cas son "état".....
Or c'est son état qui détermine sa capacité à bien fonctionner avec mélano, l'analyse peut être bonne et pour autant le sol être dans un état inadapté (soit physiquement, soit par la présence de contaminants ) ….. donc autant de sols favorables à l'analyse, autant de pratiques culturales possibles fonction de l'état initial, il peut tout aussi bien être nécessaire de faire un travail profond avant plantation, que rien du tout…. et s'abstenir si contaminants fongiques….
Dans mon cas l'analyse était mauvaise et en plus " l'état" n'était pas bon, j'ai donc essayé de corriger tout ça du mieux que possible….. par contre coté contaminants la situation était idéale.
Avant plantation ma future zone de production avait été rendue meuble et surtout avec une certaine stabilité dans le temps, d'où l'utilisation de sable de silice et de tourbe….. comme je ne pouvais rien changer au sous sol pour limiter l'humidité hivernale, j'ai planté sur butes.

La rentabilité c'est le rapport entre l'investissement (en temps et en argent ) et le chiffre d'affaire réalisé une fois la truffière arrivée en bout de course…… plus on s'éloigne des conditions de production idéales au départ, plus l'investissement devient "lourd", dans mon cas il faut rajouter environ 8000 €/ha + MO nécessaire pour préparer le sol.

joel
chris11
Membre
Messages : 37
Inscription : 29 déc. 2015 18:56

Re: Retour d'expérience plantation sur sol inadapté.

Message par chris11 » 30 nov. 2018 18:32

Bravo et merci du partage...
galistruffe
Membre
Messages : 3133
Inscription : 07 janv. 2007 17:49

Re: Retour d'expérience plantation sur sol inadapté.

Message par galistruffe » 30 nov. 2018 19:29

penses a sur apporter du calcaire car le sable de silice est un super support pour brumale .jerome
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: Retour d'expérience plantation sur sol inadapté.

Message par Michel37 » 01 déc. 2018 08:59

Ok merci Joël pour ces précisions.
Bonne journée.
J Gravier
Membre
Messages : 2371
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: Retour d'expérience plantation sur sol inadapté.

Message par J Gravier » 01 déc. 2018 09:16

Bonjour Jérôme,

je ne sais pas, c'est très surprenant, ce sable est issu des carrières de Bedoin, or toutes les truffières naturelles sur ce secteur et dans ce sable produisent exclusivement mélano, même en milieu fermé…. c'est à n'y rien comprendre !!
C'est bien de la silice, elle sert en fonderie pour faire des moulages…. mais c'est aussi de l'ocre, suivant les couleurs certains peuvent il avoir des propriétés particulières pour la truffe ? le mien est très jaune…..

joel
Répondre