Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par Mékilékon » 10 févr. 2019 12:27

Bonjour à toutes et tous,

tout d'abord c'est mon premier message alors je me présente brièvement : j'ai 66 ans, je m'ennuie un peu à la retraite et suite à un divorce, j'ai décidé de changer de région.

N'ayant pas beaucoup d'argent et ne disposant que d'une petite retraite d'indépendant, je nourris le projet de trouver un corps de ferme avec un terrain de 8.000 m2 à 2 ha maxi pour ne pas intéresser la Safer, quelque part dans le Limousin, le Centre ou l’Auvergne.

Je souhaite rester discret, et pour ce faire, ma plantation devra ressembler à un parc d'agrément avec en bordure, des arbres fruitiers compatibles avec un sol calcaire et au milieu, une tonnelle en bois, ce qui suffira à justifier la pose d'une clôture anti-intrusion.

Les questions sont multiples : y a-t-il des essences incompatibles avec Tuber melanosporum ? Ou Tuber uncinatum ? Le choix dépendra de la nature du terrain, de l'exposition, du drainage...

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter une contamination par des champignons concurrents ? Je pense au bois de la tonnelle et aux racines des fruitiers.

Peut-on laisser courir un cheval dans une telle plantation ?

Merci pour vos idées,
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
bion
Membre
Messages : 4124
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par bion » 10 févr. 2019 12:53

Bonjour,
Mékilékon a écrit :
10 févr. 2019 12:27
un sol calcaire
Mékilékon a écrit :
10 févr. 2019 12:27
Le Limousin, le Centre ou l’Auvergne
Des sols calcaires dans les régions cités, il n'y en a pas beaucoup........
Mékilékon a écrit :
10 févr. 2019 12:27
y a-t-il des essences incompatibles avec Tuber melanosporum ?
Pour les fruitiers, ils sont je pense tous endomycorhiziens, donc n'apportent pas de compétiteurs de la truffe.
Pour ce qui est des arbres mycorhizés, il y a les chênes, pins, cèdres, tilleul, noisetiers, charme....
Voir les variétés proposées sur les sites des pépiniéristes.
Mékilékon a écrit :
10 févr. 2019 12:27
Quelles sont les précautions à prendre pour éviter une contamination par des champignons concurrents ?
Maintenir des conditions propices au développement de la truffe, éviter la proximité immédiate d'autres espèces ectomycorhiziennes.
Mékilékon a écrit :
10 févr. 2019 12:27
Peut-on laisser courir un cheval dans une telle plantation ?
Non, il va tasser le sol, et brouter les jeunes plants.

Pour la clôture, il n'y a pas besoin de justification, le code civil permet à chacun de clore sa propriété, sauf cas particuliers (parc naturel par exemple, ou zone inondable).
Il faut cependant consulter le PLU qui parfois impose des contraintes (nature des matériaux, hauteur, couleur....)

Michel.
Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par Mékilékon » 10 févr. 2019 14:47

Merci Michel pour toutes ces informations fort utiles pour ma réflexion.

Je sais qu'en Limousin, par exemple, les sols calcaires ne sont pas très courants mais il y en a quand même. L'avantage de cette région, c'est le prix de la terre. Je m'installerais volontiers dans la Drôme provençale mais pour ça, il me faudrait une machine à refendre les billets de banque...

Je pensais planter de la fétuque pour obtenir un effet "pelouse" et plutôt que tondre, nourrir un cheval avec. Il est clair que, tant que les arbres seront petits, il me faudra faucher. Mais l'idée de travailler la terre avec un percheron, par exemple, me plaît assez. Après tout, il va tasser la terre mais il pourra aussi tirer une herse pour l'aérer et je préfère encore acheter de l'avoine plutôt que du mazout pour faire tourner un tracteur.

Je préfère que mes aménagements relèvent d'une certaine logique. Je ne tiens pas à ce que mes voisins comprennent ce que je vais essayer de faire parce que, si ça marche, j'écoulerai discrètement ma petite production dans les restaurants de Limoges, Vichy, Châteauroux ou Clermont-Ferrand. Et si ça ne marche pas, je ferai autre chose. Du lactaire, par exemple, parce que je ne crois pas que l'on puisse cultiver la morille ou le cèpe de Bordeaux.

Le PLU, dans les coins qui m'intéressent, ne doit pas être bien compliqué... On y trouve des terrains de 1 ha avec une grange et une petite ferme à moins de 40.000 €. Pour les vendeurs et les gens du coin, les retraités qui viennent s'installer sont une bénédiction mais bien sûr, je prendrai tous les renseignements nécessaires avant d'acheter. Je ferai même analyser quelques échantillons de terre.
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 3399
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par tuber01 » 10 févr. 2019 16:10

en Auvergne il s'y cultive de belles uncinatum mais je ne sais pas comment ils y arrivent (quel secteur précisément). il y a un syndicat de producteurs là bas, ca peut être valoir le coup de prendre contact avec eux.

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 15281
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par melano » 10 févr. 2019 16:15

La Safer peut préempter dès le premier m2. Je suis à côté d'une zone calcaire en Limousin et ce que tu cherches ne court pas les rues.

Bon courage quand même. Car s'arrondir les fins de mois avec la truffe est loin d'être évident. Même si tu trouvais rapidement du foncier, avant d'avoir une production commerciale dans le meilleurs des cas, il te faudra attendre 5 à 8 ans.

Je connais peu de restaurateurs qui s'amusent à mettre de la truffe à leur menu sans avoir une facture d'achat.

Fred
Avatar de l’utilisateur
JCC60
Membre
Messages : 1890
Inscription : 08 juin 2008 09:46
Localisation : OISE, PICARDIE

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par JCC60 » 10 févr. 2019 16:45

Mékilékon a écrit :
10 févr. 2019 14:47
parce que je ne crois pas que l'on puisse cultiver la morille ou le cèpe de Bordeaux.
La culture de morille est possible:

https://www.youtube.com/watch?v=rmrEpoXwI38
Achetez un Stradivarius ne fera pas de vous un bon concertiste, achetez un chien truffier de trois mois pour sa génétique ou sa lignée, ne fera pas de vous un bon rabassier.
Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par Mékilékon » 10 févr. 2019 17:02

tuber01 a écrit :
10 févr. 2019 16:10
en Auvergne il s'y cultive de belles uncinatum mais je ne sais pas comment ils y arrivent (quel secteur précisément). il y a un syndicat de producteurs là bas, ca peut être valoir le coup de prendre contact avec eux.

Seb
Bonjour Seb,

l'Auvergne est une terre volcanique donc forcément pas trop argileuse. Il y a beaucoup de reliefs donc des pentes exposées au Sud. Mais je n'en sais pas plus sur ce point...

Je note l'information, s'il y a un syndicat de producteurs là bas, c'est que la truffe peut y fructifier. Merci pour l'info.
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par Mékilékon » 10 févr. 2019 17:32

melano a écrit :
10 févr. 2019 16:15
La Safer peut préempter dès le premier m2. Je suis à côté d'une zone calcaire en Limousin et ce que tu cherches ne court pas les rues.

Bon courage quand même. Car s'arrondir les fins de mois avec la truffe est loin d'être évident. Même si tu trouvais rapidement du foncier, avant d'avoir une production commerciale dans le meilleurs des cas, il te faudra attendre 5 à 8 ans.

Je connais peu de restaurateurs qui s'amusent à mettre de la truffe à leur menu sans avoir une facture d'achat.

Fred
Bonjour melano et bravo pour ce forum instructif,

je ne cherche pas forcément un profit. Je veux d'abord m'occuper l'esprit et faire quelque chose d'utile dans mes vieux jours. Je sais que la Safer dispose de pouvoirs exorbitants, c'est même purement dégueulasse, mais heureusement, ce pouvoir est limité par les contraintes économiques. Donc, à moins qu'il ne s'agisse d'une terre particulièrement fertile, bien plate et bien située, en dessous de 2 ha, le risque reste limité.

Pour ce qui est de la "commercialisation" de quelques kilos de truffes, si les conditions fiscales sont correctes, je la déclarerai. Mais je connais trop bien ce pays pour savoir que l'état se sert la portion royale et en plus, n'étant pas agriculteur, je peux me voir interdire la vente de champignons.
Dernière modification par Mékilékon le 10 févr. 2019 17:40, modifié 1 fois.
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 15281
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par melano » 10 févr. 2019 17:37

Tout dépend du contexte local. S'il y a un JA dans le coin qui a besoin de terres, il y a de fortes chances que ça préempte même pour de petites surfaces.

Il y a aussi de plus en plus de jeunes qui s'installent en permaculture sur de tes petites surfaces.

Mais il y a aussi des coins où les agriculteurs qui partent à la retraite ne sont pas remplacés.

On te souhaite de trouver ton bonheur. Et si tu voulais de l'occupation, avec la truffe tu vas être servi.

Fred
jj24
Membre
Messages : 255
Inscription : 29 déc. 2018 18:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par jj24 » 10 févr. 2019 17:44

Bonjour,

Il y a des coins reculés de Dordogne dans cette fourchette de prix, avec terrain calcaire;

Le Percheron peut manger l'herbe, mais ne pas stationner longtemps au mêmes endroits; même raisons que citées par Bion, plus les déjections! (en principe toujours à la même place);
Travailler les truffières avec un cheval est beaucoup plus intéressant qu"avec un tracteur! (du moins pour ceux qui aiment avoir un relation privilégiée avec!!); sous-sol non tassé, conduite "automatique": à la voix!);
Le problème, outre le menage, la sellerie, est que les outils spécifiques n'existent pas!
JJ24
Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par Mékilékon » 10 févr. 2019 18:23

jj24 a écrit :
10 févr. 2019 17:44
Bonjour,

Il y a des coins reculés de Dordogne dans cette fourchette de prix, avec terrain calcaire;

Le Percheron peut manger l'herbe, mais ne pas stationner longtemps au mêmes endroits; même raisons que citées par Bion, plus les déjections! (en principe toujours à la même place);
Travailler les truffières avec un cheval est beaucoup plus intéressant qu"avec un tracteur! (du moins pour ceux qui aiment avoir un relation privilégiée avec!!); sous-sol non tassé, conduite "automatique": à la voix!);
Le problème, outre le menage, la sellerie, est que les outils spécifiques n'existent pas!
JJ24
Bonjour JJ24,

je me réserverai de toute façon un petit espace pour un potager. Alors si le cheval dépose son bilan toujours au même endroit, ça ne sera pas difficile de transporter l'engrais en question vers le jardin. Une pelle et une brouette devraient suffire.

Les outils, c'est un vrai problème. Pourtant, on voit des fois des agriculteurs "bio" travailler avec un cheval : ils doivent bien trouver les outils quelque part ?
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
bion
Membre
Messages : 4124
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par bion » 10 févr. 2019 18:28

JJ24 parle d'outil spécifiques pour le travail du sol des truffières, pour lesquelles le passage du griffon dans la zone de production n'est pas conseillé (le griffon "peigne" les racines).

Mais tu dois pouvoir adapter des systèmes à disques ou à bêches tournantes en traction animale.

Sur une surface de l'ordre que tu prévois, le travail "à la main" des truffiers avec des outils tel la houe et la grelinette est aussi envisageable.

Michel.
Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par Mékilékon » 10 févr. 2019 18:59

melano a écrit :
10 févr. 2019 17:37
Tout dépend du contexte local. S'il y a un JA dans le coin qui a besoin de terres, il y a de fortes chances que ça préempte même pour de petites surfaces.

Il y a aussi de plus en plus de jeunes qui s'installent en permaculture sur de tes petites surfaces.

Mais il y a aussi des coins où les agriculteurs qui partent à la retraite ne sont pas remplacés.

On te souhaite de trouver ton bonheur. Et si tu voulais de l'occupation, avec la truffe tu vas être servi.

Fred
Tu me rappelles une chanson de Jean Ferrat, "la montagne"... L'exploitation de mes grands-parents maternels n'existe plus, les terres ont été vendues et après la mort de mon oncle, mes cousines ont vendu la ferme, c'est aujourd'hui la résidence secondaire d'un Parisien.

Quand j'étais môme, je passais mes vacances là-bas. Je conduisais le tracteur de la faucheuse-lieuse ou je chargeais les gerbes sur la remorque à la fourche, ça fait les bras quand on a 10 ans. La batteuse collective était installée sur la place de l'église, en ce temps-là, les "moiss-bates" n’existaient qu'en Amérique.

J'ai toujours aimé la terre. Je suis informaticien retraité mais mon rêve, c'est de faire pousser des trucs qui se bouffent dans le respect de la nature et des animaux.
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par Mékilékon » 10 févr. 2019 19:24

bion a écrit :
10 févr. 2019 18:28
JJ24 parle d'outil spécifiques pour le travail du sol des truffières, pour lesquelles le passage du griffon dans la zone de production n'est pas conseillé (le griffon "peigne" les racines).

Mais tu dois pouvoir adapter des systèmes à disques ou à bêches tournantes en traction animale.

Sur une surface de l'ordre que tu prévois, le travail "à la main" des truffiers avec des outils tel la houe et la grelinette est aussi envisageable.

Michel.
Si j'ai bien tout compris, le travail entre les plants consiste à aérer le sol sur quelques centimètres, 4 ou 5, après avoir tondu l'herbe. Je suis cardiaque, j'ai été opéré à cœur ouvert il y a 10 ans, je n'aurais pas la force de travailler un ha à la houe. Un petit potager oui mais pas une truffière...

Je pense qu'effectivement, il doit être possible d'adapter une petite herse à dents à la traction animale, pour passer partout sans fatiguer le cheval.
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
jj24
Membre
Messages : 255
Inscription : 29 déc. 2018 18:54

Re: Créer une truffière qui n'a pas l'air d'en être une...

Message par jj24 » 10 févr. 2019 20:53

Bonsoir,

Je suis d'accord avec Bion pour; "...le griffon "peigne" les racines)..."; qui les relèvent et les arrachent!
Oui! pour passer la herse avec le cheval, mais celle-ci doit être déportée! Pas de pied de cheval sur le brûlé!
Pas bien grave Sur la surface racinaire du plt sans brûlé;
Autrement dit, il faut modifier l'outil afin d'adapter la traction, sans que "ça tire de travers" ; ce qui est possible!
(roue de terrage, patin réglable, palonnier déporté...sont une des solutions);

Mékilékon:
"...le travail entre les plants consiste à aérer le sol sur quelques centimètres, 4 ou 5,..."
15 À 20CM est profitable aux plts et au mycélium: par ex pour l'eau, contre la chaleur, nourriture...;

Effectivement, je connais des gens (des pros avec qui j'ai travaillé), qui travaillent de petites surfaces avec un cheval et du matériel ancien modifié, ou des outils inventés (voir sur le net hippotese par ex); à ma connaissance pas en déporté!?
Mais c'est faisable! (que je n'ai pas, Malheureusement réalisé!);

Attention! Le travail d'utilisateur de chevaux attelés peut être physique! (marche rapide par ex!); mais aussi dangereux!!!

Voir aussi la solution mini-pelle: thermique/électrique; en kit ou pas;
JJ24
Répondre