Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

antoine piazza
Nouveau membre
Messages : 8
Inscription : 29 déc. 2018 20:19

Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Message par antoine piazza » 08 mars 2019 22:28

Bonjour,

Je poursuis lentement mais sûrement mon projet de trufficulture en Argentine (viewtopic.php?f=6&t=3799&p=127286).

J'achèterai un terrain au plus tôt dans deux ans mais j'ai bien envie de me faire la main dès maintenant.
J'ai récupéré des glands au pied d'un chêne pédonculé que je compte faire germer dans deux ou trois mois (hémisphère sud, saison inversées).

Il est difficile de trouver de la melano ici pour tenter une expérience de mycorhize, je m'interroge sur la viabilité d'utiliser des brisures de truffes pasteurisés que l'on peut acheter en conserves en France. Les spores sont-ils détruits durant la pasteurisation ? Quelle est la probabilité qu'un produit vendu comme 100 % mélano comporte d'autres espèces ? Possibilité d'acheter en France des brisures conditionnées d'une autre manière et pouvant supporter un vol transatlantique (sans que cela dégage trop d'odeur) ?

J'ai parcouru le forum mais n'ai pas trouvé de réponse tranchée sur ces points. Je suis conscient qu'un novice tentant une mycorhize a de très faibles probabilités de réussir, mais je n'ai pas grand chose à perdre à tenter le coup si une petite chance existe (et si ça marche, j'aurais déjà quelques plants mycorhizés prêts à planter dans deux ou trois ans... pour me faire la main).


D'avance merci.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16368
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Message par melano » 08 mars 2019 22:41

Le plus simple est que tu achètes des truffes fraîches dans l'hémisphère sud et que tu mycorhizes avec en septembre prochain. Tu as des vendeurs au Chili, en Australie...

Ton gland va germer à cette période et tu seras synchro.

L'idéal serait que tu gardes de la truffe fraîche au frigo et que tu lui en remettes en mars. Les racines de l'arbre sont très réceptrices.

Fred
stef@
Membre
Messages : 2792
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Message par stef@ » 09 mars 2019 03:52

Je rajouterais même congeler.
Si c'est que ça on va t'aider.
Avatar de l’utilisateur
In and out
Membre
Messages : 591
Inscription : 01 janv. 2016 20:12
Localisation : sud charente

Re: Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Message par In and out » 09 mars 2019 09:58

bonjour
je pense que se faire expedier de laa truffe séchée porrait aussi convenir ,pas de degagement d'odeur faible encombrement si broyée donc frais d'envois minimes;
il suffit de trouver un trufficulteur de confiance pour etre sur que c'est de la mélano
à bientôt,in and out
valjean
Membre
Messages : 129
Inscription : 21 déc. 2017 23:20
Localisation : drome nord

Re: Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Message par valjean » 10 mars 2019 20:56

Bonsoir
Il y a peu de chances de trouver une spore vivante dans une boite de conserve de truffe .
Avatar de l’utilisateur
Mékilékon
Membre
Messages : 73
Inscription : 10 févr. 2019 11:54

Re: Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Message par Mékilékon » 10 mars 2019 21:44

antoine piazza a écrit :
08 mars 2019 22:28
Bonjour,

Je poursuis lentement mais sûrement mon projet de trufficulture en Argentine (viewtopic.php?f=6&t=3799&p=127286).

J'achèterai un terrain au plus tôt dans deux ans mais j'ai bien envie de me faire la main dès maintenant.
J'ai récupéré des glands au pied d'un chêne pédonculé que je compte faire germer dans deux ou trois mois (hémisphère sud, saison inversées).

Il est difficile de trouver de la melano ici pour tenter une expérience de mycorhize, je m'interroge sur la viabilité d'utiliser des brisures de truffes pasteurisés que l'on peut acheter en conserves en France. Les spores sont-ils détruits durant la pasteurisation ? Quelle est la probabilité qu'un produit vendu comme 100 % mélano comporte d'autres espèces ? Possibilité d'acheter en France des brisures conditionnées d'une autre manière et pouvant supporter un vol transatlantique (sans que cela dégage trop d'odeur) ?

J'ai parcouru le forum mais n'ai pas trouvé de réponse tranchée sur ces points. Je suis conscient qu'un novice tentant une mycorhize a de très faibles probabilités de réussir, mais je n'ai pas grand chose à perdre à tenter le coup si une petite chance existe (et si ça marche, j'aurais déjà quelques plants mycorhizés prêts à planter dans deux ou trois ans... pour me faire la main).


D'avance merci.
La pasteurisation détruit en principe tout ce qui est vivant, je ne connais pas grand chose à la truffe mais ça m'étonnerait que les mycorhizes puissent survivre à ce genre de traitement.

La surgélation, peut-être, je n'en sais rien, mais il me semble plus rationnel de partir d'une truffe "vivante" pour ensemencer une culture.
Thierry

Sauvez un arbre : mangez un bûcheron ! :mrgreen:

Professeur Choron Spirit
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16368
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Utilité de brisures de truffes pasteurisées pour mycorhize

Message par melano » 10 mars 2019 21:59

1) il n'y a pas de mycorhizes dans la truffe. Donc tu peux pasteuriser ce que tu veux comme ascocarpe de truffe, les mycorhizes ne risquent rien.

2) la pasteurisation n'est pas l'apertisation. Il n'est pas impossible que les spores survivent à la pasteurisation même si ce n'est souhaitable.

Avant de donner des conseils sur la trufficulture, vérifie si tu ne dis pas des conneries ça évitera à des gens qui cherchent des infos serieuses d'être induits en erreur en venant sur notre site.

Merci.

Fred
Répondre