La trufficulture en 2040

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17479
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La trufficulture en 2040

Message par melano »

Je pense qu'on n'a pas vraiment le choix. On vit au dessus de nos moyens et on est entrain de détruire notre habitat.

Soit on s'y met de suite, soit on va vers un cycle infernal de catastrophes naturelles, d'émeutes, de guerres, d'épidémies, de famines jusqu'au retour de la population mondiale en dessous d'un niveau acceptable pour notre planète et ses ressources.

Fred
valjean
Membre
Messages : 210
Enregistré le : 21 déc. 2017 23:20
Localisation : drome nord

Re: La trufficulture en 2040

Message par valjean »

Bien d'accord avec toi Melano .
Mais ça fait déjà pas mal d'années que Mr CHIRAC disait : "Notre planete brule et nous regardons ailleurs"
Et qu'a t'on fait pour eteindre l'incendie ?
eldiablo12
Membre
Messages : 106
Enregistré le : 13 déc. 2018 17:00
Localisation : Aveyron

Re: La trufficulture en 2040

Message par eldiablo12 »

Oui oui oui, le problème c’est que notre système économique ne fonctionne qu’avec de la croissance. Et la croissance illimitée dans un monde limité, cela ne peux pas fonctionner bien longtemps. Les économistes ne le comprennent pas ou bien ils ne veulent pas se l’avouer, leur dernière absurdité « la croissance verte », on croit rêver..
Mais la croissance s’arrêtera forcément un jour, il faut juste espérer que ce ne sera pas trop tard en ce qui concerne le maintien d’un climat vivable.
Perso je pense que le courage politique ne pourra rien y faire. Comment faire accepter aux français de diviser leur train de vie par 2, 3 ou 5, sachant qu’un autre pays ne le fais pas. Les décisions devront être mondiales. Difficile à croire.. non ?
Avatar du membre
latruffedesvosges
Membre
Messages : 390
Enregistré le : 06 oct. 2018 22:40
Localisation : Grand Est

Re: La trufficulture en 2040

Message par latruffedesvosges »

trufou a écrit :
09 janv. 2020 18:34
bonjour,
je n ai lu que le resumé pour l instant, mais il propose des adaptation au rechauffement et non, des moyens de lutter contre, donc ils ont deja baissé les bras, c est pas rassurant .
trufou
On n'est plus dans la lutte simple, c'est clair on est aussi maintenant, de fait, dans l'adaptation, sous resserve qu'elle soit encore possible...

Forestier de formation et aujourd’hui travaillant plus globalement sur des problèmes environnementaux, je ne peux que vous confirmer hélas que les prédictions les plus pessimistes sont devenues des réalités. :cry:

Un simple exemple le dépérissement de nos forêts, les sapins et hêtres qui nécessitent une humidité atmosphérique assez importante sont sur le déclin, ce sont les deux espèces les mieux représentées dans le département (boisé à hauteur de 49 %). Par ailleurs, les ravageurs pullulent et profitent de la faiblesse des arbres tout en élargissant chaque années leurs aires de répartitions... Bref on ne maîtrise plus rien.

Le choix de s'adapter n'est même plus une question ça devient une obligation, notamment pour la filière qui est liée à cette matière première, filière qui assure 3% des emplois de la région Grand Est. 55 000 emplois la question est bien plus large que la biodiversité ou les truffes. La société entière va être bouleverser et je ne pense pas que l'on puisse tout attendre ou réclamer au(x) politique(s)
Si j'étais un arbre, je ne me laisserai pas abattre, mais je ne suis qu'un homme...
Ce n est pas parce que c'est sous vos pieds qu'il faut l 'écraser...
Regarde ton chien autant qu'il te regarde et tu en apprendra beaucoup... LTDV
Avatar du membre
latruffedesvosges
Membre
Messages : 390
Enregistré le : 06 oct. 2018 22:40
Localisation : Grand Est

Re: La trufficulture en 2040

Message par latruffedesvosges »

valjean a écrit :
09 janv. 2020 22:19
Bien d'accord avec toi Melano .
Mais ça fait déjà pas mal d'années que Mr CHIRAC disait : "Notre planete brule et nous regardons ailleurs"
Et qu'a t'on fait pour eteindre l'incendie ?
Il a bien essayer d’éteindre le feu à la Corona mais ça n'a pas marché visiblement... :roll:

Clairement dit, ceux qui ont de la terre et de l'espace et accessoirement assez d'eau, seront peut être les seuls à pouvoir vivre et manger correctement demain. La c'est plus des clôtures à sanglier qu'il va falloir ériger pour protéger les denrées...

Plus que de se demander si on pourra encore produire des truffes? je me pose la question de à qui on vendra un produit comme ça dans un monde ou l'eau et les pattâtes risquent de devenir des denrée rares...
Si j'étais un arbre, je ne me laisserai pas abattre, mais je ne suis qu'un homme...
Ce n est pas parce que c'est sous vos pieds qu'il faut l 'écraser...
Regarde ton chien autant qu'il te regarde et tu en apprendra beaucoup... LTDV
eldiablo12
Membre
Messages : 106
Enregistré le : 13 déc. 2018 17:00
Localisation : Aveyron

Re: La trufficulture en 2040

Message par eldiablo12 »

Tristement vrai.
En cas de grande crise (guerre mondiale) les truffières sont délaissées et cela c’est vérifié.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17479
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La trufficulture en 2040

Message par melano »

Sauf que dans les rangs des truffières, on peut pratiquer d'autres cultures sur le principe de l'agroforesterie en profitant des arbres pour l'ombre et les apports de matière organique.

Je vais tester un peu de maraîchage entre les rangées dès cette année.

Fred
Avatar du membre
tuber01
Membre
Messages : 4092
Enregistré le : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: La trufficulture en 2040

Message par tuber01 »

si ce que vous dites se réalise alors il n'y aura plus de trufficulture en 2040 , la réponse est claire.
pour répondre aux émeutes de la faim croyez vous qu'on nous laissera cultiver de la surface agricole pour qq kgs de truffe?

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17479
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La trufficulture en 2040

Message par melano »

Nos truffières ont un gros avantage, c'est qu'avec les arbres, on stocke du carbone. Et bien plus qu'une simple forêt ou une simple prairie.

Forêt : 50 tonnes de C / an de stockage
Prairie : 50 tonnes de C / an de stockage
Truffière = prairie + arbres : 70 tonnes de C / an.

De plus en terme de biodiversité, on est au top. Là encore, on est plus riche que la prairie simple ou la forêt simple. On combine les deux.

Si on cultive entre nos lignes, on a un des agrosystèmes les plus performants pour stocker du carbone et préserver la biodiversité tout en produisant des denrées alimentaires. Après, les truffières avec 10 cm de sol, à part de la truffe ou du pois chiche, je ne vois pas trop quoi en faire pour sauver l'humanité.

Fred
eldiablo12
Membre
Messages : 106
Enregistré le : 13 déc. 2018 17:00
Localisation : Aveyron

Re: La trufficulture en 2040

Message par eldiablo12 »

10 cm de sol = prairie naturelle = pâturage (extensif)= viande = protéines avec zéro CO2 d’origine fossile.
Il faut aussi se mettre à planter des arbres nourricier ( noyer, noisetier, châtaignier, amandier, fruitiers ... pour diminuer notre dépendance aux plantes annuelles qui sont la base de notre alimentation (céréales) et qui sont très gourmandes en pétrole.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17479
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: La trufficulture en 2040

Message par melano »

10 cm de sol = prairie naturelle = pâturage (extensif)= viande = protéines avec zéro CO2 d’origine fossile.
Sur le papier oui, en pratique, il est rare qu'un animal, même élevé au fin fond de l’Aveyron ne reçoive pas des compléments protéinés, ou du foin qui ne sera pas fait à la main mais avec un tracteur qui consomme du GNR. Les exploitations ont des véhicules, des salles de traites qui consomment de l'énergie sans parler des abattoirs et des frigos pour la conservation de la viande. Il y a aussi la distribution de la viande qui consomme. Derrière tout ça, il y a du CO2 caché. Mais bien moins certes que sur de l'élevage hors sol avec des animaux nourris avec des granulés de soja transgénique venant d’Amérique du sud.

Il faut planter des arbres dans les prairies, des haies et on peut effectivement y mettre des fruitiers à coques ou pas. On peut même y mettre des truffiers. Le chantier qui attend l'humanité est immense mais il faut s'y mettre.

Fred
Avatar du membre
latruffedesvosges
Membre
Messages : 390
Enregistré le : 06 oct. 2018 22:40
Localisation : Grand Est

Re: La trufficulture en 2040

Message par latruffedesvosges »

melano a écrit :
10 janv. 2020 10:31
10 cm de sol = prairie naturelle = pâturage (extensif)= viande = protéines avec zéro CO2 d’origine fossile.
Il faut planter des arbres dans les prairies, des haies et on peut effectivement y mettre des fruitiers à coques ou pas. On peut même y mettre des truffiers. Le chantier qui attend l'humanité est immense mais il faut s'y mettre.

Fred
Certes oui, je fais cela depuis plus de 20 ans dans le cadre de mon travail et aussi à titre personnel, après un rapide calcul, j'ai du planter moi même, ou participer à des projets pour plus de 30 000 arbres plantés, mais quand je vois qu'en contre partie ça continue d'arracher à tout va le moindre bosquet ou linéaire de haie, ça ne suffit pas, il faut une prise de conscience collective.

L'individualisme que ce soit en faveur ou contre n'a rien de très productif...
Si j'étais un arbre, je ne me laisserai pas abattre, mais je ne suis qu'un homme...
Ce n est pas parce que c'est sous vos pieds qu'il faut l 'écraser...
Regarde ton chien autant qu'il te regarde et tu en apprendra beaucoup... LTDV
eldiablo12
Membre
Messages : 106
Enregistré le : 13 déc. 2018 17:00
Localisation : Aveyron

Re: La trufficulture en 2040

Message par eldiablo12 »

Je suis éleveur, j’ai récemment acheté un bouquin sur les arbres fourragers. C’est passionnant. Je vais mis mettre petit à petit, et même si mes terres sont déjà très bien fournies en haies, il y encore moyen de les valoriser beaucoup plus.
Fichiers joints
A55EBAE5-F685-4BA6-833A-55DBE7237716.jpeg
A55EBAE5-F685-4BA6-833A-55DBE7237716.jpeg (158.61 Kio) Vu 2921 fois
Avatar du membre
latruffedesvosges
Membre
Messages : 390
Enregistré le : 06 oct. 2018 22:40
Localisation : Grand Est

Re: La trufficulture en 2040

Message par latruffedesvosges »

eldiablo12 a écrit :
10 janv. 2020 15:48
Je suis éleveur, j’ai récemment acheté un bouquin sur les arbres fourragers. C’est passionnant. Je vais mis mettre petit à petit, et même si mes terres sont déjà très bien fournies en haies, il y encore moyen de les valoriser beaucoup plus.
OUI c'est intéressant, comme un retour aux pratiques anciennes, je connais les frênes et les saules notamment traités en têtard pour des compléments alimentaires (marais poitevins par exemple pour les frênes) tu peux me dire de quelles autres essences ce livre fait référence svp?

Parlent ils des effets bénéfiques des saules sur la santé des bovins ou autres animaux, j'ai eu a discuter avec un agronome néo zélandais qui m 'avait laissé entendre que le vaches se nourrissant des feuilles des saules dans les haies brises vents étaient moins malades (un effet de l acide salicylique ???)
merci
Si j'étais un arbre, je ne me laisserai pas abattre, mais je ne suis qu'un homme...
Ce n est pas parce que c'est sous vos pieds qu'il faut l 'écraser...
Regarde ton chien autant qu'il te regarde et tu en apprendra beaucoup... LTDV
eldiablo12
Membre
Messages : 106
Enregistré le : 13 déc. 2018 17:00
Localisation : Aveyron

Re: La trufficulture en 2040

Message par eldiablo12 »

En effet la pratique ancestrales de la trogne ou de l’arbre mené en têtard et un gros sujet du livre. Les espèces les plus interessantes en termes de valeur nutritive (tableau de comparaison avec différents fourrages classique type luzerne foin de prairie..) sont évidemment le frêne qui est même supérieur en terme de valeur et de digestibilité que la luzerne, les saules, les mûriers dans le sud autrefois utilisé pour nourrir les vers à soie, mais aussi la vigne, le noisetier, les érables, les peupliers, l’orme était lui aussi énormément utilisé en têtard avant l’épidémie de graphiose au début du XXème siècle.
Il y a aussi bon nombre d’arbustes très bon pour la pâture: alisier, aubépine, églantier, prunelier, ronces,viorne et j’en passe.
Pour le saule je n’ai pas souvenir que l’effet de l’aspirine pour les animaux soit cité dans ce livre mais ce n’est pas impossible car beaucoup d’autres espèces avec différentes vertus bactéricides, vermifuges.. sont pâturé occasionnellement par les animaux suivant leur besoins du moment. Perso J’ai pu le vérifier cet année car j’ai commencé à pratiquer l’agro-pastoralisme sur un causse communal d’environ 130 ha , mes vaches ont côtoyées les brebis de mes voisins pendant tout l’été, et j’ai pu observer qu’elle mangeaient différentes espèces suivant les périodes, même des espèces auxquelles je n’aurais pas pensé, genévrier, pin sylvestre, églantier (fruits et feuilles), en fait elles équilibrent leur régime alimentaire, c’est beaucoup plus sain que des champs d’espèces pures (luzerne, sainfoin, ray-grass).
Répondre