Chenilles défoliatrice

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

l'appalou 24
Membre
Messages : 1980
Enregistré le : 21 nov. 2012 21:47

Chenilles défoliatrice

Message par l'appalou 24 »

Bonjour.

Un ami trufficulteur do Lot vient de me prévenir, il a une parcelle détruite au trois quart par des chenilles défoliatrice, même les chênes de bordure sont détruits, jusqu’à la cime.

Donc , il faut rester vigilant, a priori elles sont issus de la larve du lépidoptère, un papillon.

Jean Claude
Avatar du membre
Quercyblanc
Membre
Messages : 396
Enregistré le : 16 juil. 2008 09:56
Localisation : sud du lot

Re: Chenilles défoliatrice

Message par Quercyblanc »

Bonjour,

Oui, gros dégâts dans la campagne et les bois, c'est impressionnant plus aucune feuille! Ci-dessous un article d'hier de la Dépêche du Midi à ce sujet :

Quercyblanc


Environnement, Animaux, Société
Publié le 02/06/2020 à 17:52 , mis à jour à 21:06
l'essentielDepuis quinze jours, les chenilles grignotent les arbres, les plantes et les maraîchages du sud des Causses, d’Arcambal jusqu’à Limogne. Dans leur jardin d’Esclauzels, Jean-Luc et Christiane observent les dégâts, impuissants.

Des arbres sans feuillages comme en plein hiver, des truffières abîmées, des fruits grignotés… Depuis quinze jours, la carte postale au sud des Causses du Quercy s’est ternie. Une responsable: la chenille défoliatrice. « D’habitude on en voit un peu dans le cerisier, mais cette année il y en avait beaucoup plus que d’habitude et on s’est rendu compte que tous les arbres étaient grignotés: les chênes, les cerisiers, les rosiers, l’érable, le citronnier, les fraisiers… », raconte Jean-Luc Delserre, un retraité qui habite à Esclauzels. « Il paraît que ça se produit tous les dix ans », croit-il savoir.



Chez lui, tout y est passé. Même les "Datura", une plante réputée pour être toxique sur les animaux. Sur ses 8000m² de terrain, seuls les lauriers sont à peu près épargnés. Les chenilles se comptent par milliers. Sur la façade de la maison, elles sont réunies par amas noirs. Sous les feuilles des arbres elles croquent les feuilles. Un grignotage permanent qu’on perçoit très distinctement à l’oreille. « On balaie la terrasse mais deux heures après il faut recommencer », s’agace Christiane, son épouse. Jean-Luc attrape une branche du cerisier, on compte avec lui: dix, puis vingt, puis trente chenilles. C’est l’invasion.

« Elles nous tombent dessus »
En douze ans de vie ici, le couple de retraités n’a jamais vu ça. Les chenilles se glissent même sous l’abri de piscine. « Je change le filtre tous les jours, à chaque fois j’en ressors une poignée pleine », se désespère Jean-Luc. Et le soir, la balade dans le jardin doit être écourtée: « Les chenilles nous tombent dessus, c’est vraiment trop désagréable », souffle Christiane. Jean-Luc a dû se résigner à traiter. Il a pulvérisé du Fertiligène Sans trop de résultat. Les retraités sont désemparés et sont loin d’être les seuls concernés. La voisine ne veut plus dîner à l’extérieur et le voisin a vu sa truffière dépérir.

La façade de la maison est remplie de chenilles.

En fait, la prolifération de ces chenilles suit un couloir d’au moins 30 km de long, d’Arcambal à Limogne en passant par Saint-Cirq-la-Popie, Concots, Vaylats, Varaire et Beauregard. Partout, ces chenilles mangent les arbres et laissent des paysages de branches sans feuille. En juillet, les cocons qui commencent à se former se transformeront en papillon. Puis les larves devraient se former de nouveau. « C’est un cycle sans fin, donc au printemps prochain on risque d’y avoir encore droit », redoute le retraité. Les chenilles pourraient s’avérer particulièrement dangereuses pour les trois chiens qu’il a dans son jardin. Dans leur petit coin de paradis au pied des Causses, Jean-Luc et Christiane ont l’impression que le cauchemar ne fait que commencer.

Un cycle de deux à trois ans
« C’est une pullulation à laquelle on fait face depuis plusieurs années, on n’est pas spécialement inquiets car ça dure 2 à 3 années et le phénomène s’autorégule avec les prédateurs », explique Marie-Clélia Lankaester, chargée de mission au Parc naturel régional. « Même si ça paraît impressionnant, les bourgeons secondaires arrivent mais l’été, la sécheresse qui s’ajoute peut fragiliser les arbres », reconnaît-elle. Elle conseille de ne pas traiter « car les effets sont dommageables et retarder la régulation ».

Et l'ombre disparaît dans les campings
À Saint-Cirq-La-Popie, Myriam Quantin n’est pas épargnée. La responsable du camping La Truffière arrive à peine à bout des chenilles. « J’ai traité avec du bacille de Thuringe, le seul insecticide bio », confie-t-il. Les arbres ont été traités jusqu’à 6 mètres de hauteur. Les chenilles qui arrivent juste au moment où le camping a pu rouvrir ses portes au public, c’est sûr que le timing n’était pas vraiment bon. « Au moins cette année vu que je n’avais pas de client, j’en ai profité pour traiter alors que l’année dernière on était déjà envahi et je ne pouvais pas traiter à cause des clients », explique-t-elle. Car oui, il y en avait déjà l’année dernière. « J’étais abasourdie, je ne savais pas encore ce que c’était à ce moment-là », se souvient-elle. Mais cette année, les bois sont méconnaissables.
Dans son camping de 6 hectares, les chenilles ont abîmé les tilleuls, les arbres fruitiers, les bananiers et même les sapins. Seuls les mûriers et les platanes ont résisté. « On a pu sauver un peu de feuillage et heureusement car il faut bien de l’ombre pour les clients, aussi bien pour les chalets en bois que pour les tentes », glisse la responsable. Mais autour de son camping, la forêt est partie en fumée : « Je vois des pans entiers d’arbres sans feuille comme en hiver alors qu’on est en juin ». La directrice est inquiète pour le patrimoine de ce parc naturel régional des Causses du Quercy : « D’ici quelques années, le Quercy ne pourra plus porter son nom, il n’y aura plus de feuilles sur les arbres qui sont déjà affaiblis ». Pour éviter ce scénario noir, Myriam Quantin a bien dû trouver des solutions. « L’année dernière on a installé des pièges à phéromones contre les papillons, cette année on teste les nichoirs à mésange », explique-t-elle. Mais les résultats sont mitigés. Elle préconise aussi de couper les arbres pour éviter que les chenilles ne se propagent d’arbre en arbre.
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17493
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Chenilles défoliatrice

Message par melano »

Bombyx du chêne ?

Fred
stef@
Membre
Messages : 3024
Enregistré le : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: Chenilles défoliatrice

Message par stef@ »

Sur la route des fours à chaux Fred c'est pareil, la bordure de la route et entierement bouffer sur 2km
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17493
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Chenilles défoliatrice

Message par melano »

Voilà les photos.
IMG_20200603_48714.jpg
IMG_20200603_48714.jpg (131.43 Kio) Vu 710 fois
Fred
valjean
Membre
Messages : 210
Enregistré le : 21 déc. 2017 23:20
Localisation : drome nord

Re: Chenilles défoliatrice

Message par valjean »

Bonsoir
Le retour de l'industrie de la soie ?
Avatar du membre
bernard
Membre
Messages : 5383
Enregistré le : 08 déc. 2008 09:59
Localisation : Haut-Rhin Alsace

Re: Chenilles défoliatrice

Message par bernard »

Attention aux chiens avec les défoliatrices.
Dans la vie tout n'est qu'une histoire de dosage , encore faut-il avoir le courage d'oser doser !
Avatar du membre
melano
Site Admin
Messages : 17493
Enregistré le : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Chenilles défoliatrice

Message par melano »

Ça fait mal au ventre quand même de voir une plantation dans cet état.
IMG_20200603_076.jpg
IMG_20200603_076.jpg (117.38 Kio) Vu 660 fois
Fred
Renlo
Membre
Messages : 611
Enregistré le : 25 nov. 2009 08:31

Re: Chenilles défoliatrice

Message par Renlo »

Bombyx disparate
Renlo
l'appalou 24
Membre
Messages : 1980
Enregistré le : 21 nov. 2012 21:47

Re: Chenilles défoliatrice

Message par l'appalou 24 »

Bonjour.
Merci pour les photos Fred, en arrière plant vous pouvez voir les chênes de bordure qui ont perdus une grosse partie de leurs feuilles.

Jean Claude
Avatar du membre
Leforestier
Membre
Messages : 346
Enregistré le : 31 oct. 2015 11:25
Localisation : Saumurois

Re: Chenilles défoliatrice

Message par Leforestier »

Bonjour
Si c'est le Bombix Disparate la chenille n'est pas rutilante .
Cette chenille est assez grosse avec une partie bleue et l'autre rouge , en fait assez jolie ...
Le papillon lui n'est pas remarquable de couleur beige à doré , il pond sur les écorces des petits amas beiges ,souvent à hauteur d'homme .
Les attaques sont très impressionnantes mais pas dangereuses pour l'homme et les animaux. Des feuilles réapparaissent en principe en seconde partie de l'été .
Bernard
Ne craigniez pas d'être lents , craignez seulement d'être à l'arrêt !
Avatar du membre
Leforestier
Membre
Messages : 346
Enregistré le : 31 oct. 2015 11:25
Localisation : Saumurois

Re: Chenilles défoliatrice

Message par Leforestier »

Au message. Précédent j'ai voulu dire chenille non urticante au lieu de rutilante , c'est au moins un peu rassurant .
Bernard
Ne craigniez pas d'être lents , craignez seulement d'être à l'arrêt !
jj24
Membre
Messages : 947
Enregistré le : 29 déc. 2018 18:54
Localisation : PAUSSAC 24310

Re: Chenilles défoliatrice

Message par jj24 »

Bonjour,

:evil: :twisted: désolant en effet!
Combien de temps faut-il à l'arbre pour refaire des feuilles :?:
JJR24
Avatar du membre
Leforestier
Membre
Messages : 346
Enregistré le : 31 oct. 2015 11:25
Localisation : Saumurois

Re: Chenilles défoliatrice

Message par Leforestier »

En principe sur la seconde pousse et lorsque la chenille sera devenue papillon après nynphose .
Cela nous emmène vers juillet.
Patience.
Bernard
Ne craigniez pas d'être lents , craignez seulement d'être à l'arrêt !
lubin 81
Membre
Messages : 1163
Enregistré le : 23 août 2013 13:09

Re: Chenilles défoliatrice

Message par lubin 81 »

Bonjour,
Que se passe -t- il pour les truffettes en formation en ce moment avec des arbres qui sont détruits par ces chenilles,puisqu’il ni a plus jusqu'en juillet de photosynthèse ? Réserves racinaires ?où mortalité des truffettes ?
Lubin
Répondre