Travail ou non travail du sol

Le choix de l'essence, les techniques de plantation, la taille, le travail du sol, l'irrigarion , méthodes de rénovation...

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Répondre
stef@
Membre
Messages : 3077
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: plaisir et émotions partagé

Message par stef@ »

Oui
Je retiens surtout un mot dans ta phrase :
"certains sols"
Mais sommes nous sûr qu'il travaillent pas leurs sols ? Sûrement puisque tu le dit.
C'est notre méthode "Tanguy" donc
Stef
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18683
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: plaisir et émotions partagé

Message par melano »

C'est cohérent avec ce qu'on sait de leurs truffières. Wine and truffle company par exemple, ils ont commencé à planté en 1997 et ils produisent vraiment beaucoup depuis 5 ans. Ca fait donc une production au bout d'une quinzaine d'années ce qui est compatible avec le non travail qui entraîne une production plus tardive que le travail.

C'est juste une histoire de réitération des racines qui naturellement sans intervention mécanique s'opère plus tardivement que lorsqu'on met un outil dans le racinaire.

Avec la méthode intégrée appliquée à la lettre, les premières truffes sont là à trois (oú quatre) ans, sans travail du sol (oú en bricolant) il faut 6,7 oú 8 ans.

Après chacun choisit sa méthode en fonction de son histoire, de ses références, de ses outils, du temps qu'il peut y consacrer, de ses objectifs à court, moyen en long terme... Bref, chacun fait comme il veut. 8)

Fred
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18683
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: plaisir et émotions partagé

Message par melano »

Je te le souhaite César, je te le souhaite. Si tu trouves la méthode pour faire des truffes avec des rendements comme les australiens ou les meilleurs espagnols sans toucher le sol, tu vas encore améliorer les marges car tu auras moins de frais.

Je te le répète et tu le verras lorsque tu viendras, chez nous, si tu ne travailles pas le sol pour tuer l'herbe, comme il pleut beaucoup, tu fais du foin mais pas de truffes. Depuis 6 ans, j'ai une parçelle menée sans travail du sol, je te la montrerai, tu me diras ce que tu en penses à côté des autres qui sont travaillées.

Fred
Avatar de l’utilisateur
trufou
Membre
Messages : 4374
Inscription : 16 janv. 2007 22:39
Localisation : tarn et garonne

Re: plaisir et émotions partagé

Message par trufou »

bonjour,
moi aussi je vais faire suivre une photo d une moitié de parcelle que j ai abandonné cet hiver par desespoir, la comparaison d un rang sur l autre est sans commentaires .
trufou
stef@
Membre
Messages : 3077
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: plaisir et émotions partagé

Message par stef@ »

César
Je ne doute a aucun moment de ta pratique culturale et je veux bien croire que ton système fonctionne sur certains terrains dont les tiens.
Je serais ravi de le pratiquer chez moi mais hélas c'est pas adapter a nos contrées et c'est bien dommage car ça faire un sacré boulot en plus.
C'est vrai que l'on part souvent sur des généralités mais c'est du a la méthode intégrée qui elle fonctionne aussi bien chez vous et aujourd'hui porte des résultats très satisfaisant chez nous.
Trufalou
Membre
Messages : 1169
Inscription : 12 août 2016 10:53
Localisation : Ardèche/Drôme

Re: plaisir et émotions partagé

Message par Trufalou »

Voici 2 photos du ( trufficulteur du Quercy ) de truffières Espagnole pensez-vous quelles soit travaillées !
Dans le Vaucluse la plupart des truffières que je connais ne voit jamais d'outils si ce n'est" le picoulin ou le cavadou " et il récolte, l’inconvénient sur les forums c'est que la pratique de certains devient la vérité pour tous et attention à celui qui ne suit pas le droit chemin il devient suspect ( j’exagère à peine ) :P
Et surtout pour la truffe il n'y a pas de vérité vrai


Image
Image
Avatar de l’utilisateur
didier24
Membre
Messages : 975
Inscription : 25 févr. 2008 08:48
Localisation : Périgord vert

Re: plaisir et émotions partagé

Message par didier24 »

La photo du haut, les arbres semblent travaillés au pied.
Didier
bion
Membre
Messages : 5189
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: plaisir et émotions partagé

Message par bion »

Bonjour,

Je vous rappelle le premier message de ce sujet:
bonsoir 'si les gt sont ok j'ouvre un post pour la relaxation et le bien être ou tout simplement pour le plaisir ,a partager sans modération
quand je vois qu'il y a un nouveau message, je l'ouvre pour trouver de belles photos, vidéo ou autres histoires qui font rêver......

Je dois dire que depuis quelques temps, je suis déçu..... :(

J'espère que les prochains messages m'apporteront relaxation et bien être :)


Michel.
J-P 37
Membre
Messages : 782
Inscription : 08 nov. 2011 17:12
Localisation : Ouest Touraine

Re: plaisir et émotions partagé

Message par J-P 37 »

Remarque Michel quand tu ouvre ''les filets anti-rongeurs'' et que le message parle de poules si tu veux aller par là nous sommes tous un peu fautif et c'est régulièrement que l'on est hors sujet.
Maintenant le terme plaisir à un sens large, certains prennent même du plaisir à travailler leurs sols, quant à moi je vais pas tarder à prendre du plaisir à arroser mes arbres surtout au lever du jour, une fois la canicule passée.
JP 37
arcadius
Membre
Messages : 319
Inscription : 17 mars 2016 23:46

Re: plaisir et émotions partagé

Message par arcadius »

Sans jeter de l huile sur le feu ,je pensse que dans la methode dite integree ,on travaille tout le brule et la c est une connerie a mon sens.
Car on bousille tout au fur et a mesure.
On a pas tous le sol qui va avec ca...

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 18683
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: plaisir et émotions partagé

Message par melano »

Éternel débat sur les méthodes... Ce que je vois, c'est que ceux qui réussissent en méthode intégré, ils font du 40 à 50 kilos hectares à 5 ans. C'est pas une truffe par ci par là. Moi je veux bien qu'on discute de toutes les méthodes mais pour le moment, à ma connaissance, il n'y en a pas d'autre, même réussie qui donne de tels résultats.

Alors, oui, quand on travaille l'intégralité du brûlé, on casse des trucs, mais vu comment le système réagit, il n'est pas si évident que ça que soit une connerie.

Je vous propose qu'on continue cette discussion dans les fils ad hoc pour ne plus poluer ce sujet sur nos coups de cœur. :mrgreen:

Fred
Avatar de l’utilisateur
Toupi
Membre
Messages : 1238
Inscription : 26 sept. 2012 17:35

Travail ou non travail du sol

Message par Toupi »

Bonjour à tous,
Pour libérer un peu le sujet des plaisirs et émotions partagées, nous pourrions discuter dans ce sujet de nos retours suivant nos méthodes culturales.
Le but n'est pas de s'affronter mais simplement d'essayer d'y voir un peu plus clair.
Certains ont de bons résultats en travaillant, d'autres sans travailler.
Quelles sont les raisons de ces résultats ?
patrick
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 4565
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: Travail ou non travail du sol

Message par tuber01 »

je pense qu'il peut ponctuellement y avoir de très bons résultats "en pic" dans les 2 cas.
j'ai eu des noisetiers non travaillés qui ont fait entre 1 et 2kg (vers 10ans).

mais sur la durée, les coins non travaillés ne tiennent pas longtemps... pour moi le travail du sol vise juste à tenir et faire revenir une production régulièrement dans un endroit circonscrit et maitrisé autour de l'arbre (ce qui va d'ailleurs avec une taille adaptée).

un autre avantage est que la production en travaillé s'étage sur une bonne épaisseur du sol alors qu'en non travaillé la truffe de surface est majoritaire (soumise aux parasites et au gel).

enfin , en zone travaillée, on aide aussi l'arbre à lutter contre la concurrence herbacée et donc à déclencher des productions plus rapidement...

Bref, pour moi le travail du sol est avantageux à tout point de vue.

Seb
contrairement au doute, seule la certitude rend fou
jean-jacques
Membre
Messages : 1434
Inscription : 29 août 2007 08:03
Localisation : ouest 04

Re: Travail ou non travail du sol

Message par jean-jacques »

tuber01 a écrit :je pense qu'il peut ponctuellement y avoir de très bons résultats "en pic" dans les 2 cas.
j'ai eu des noisetiers non travaillés qui ont fait entre 1 et 2kg (vers 10ans).

mais sur la durée, les coins non travaillés ne tiennent pas longtemps... pour moi le travail du sol vise juste à tenir et faire revenir une production régulièrement dans un endroit circonscrit et maitrisé autour de l'arbre (ce qui va d'ailleurs avec une taille adaptée).

un autre avantage est que la production en travaillé s'étage sur une bonne épaisseur du sol alors qu'en non travaillé la truffe de surface est majoritaire (soumise aux parasites et au gel).

enfin , en zone travaillée, on aide aussi l'arbre à lutter contre la concurrence herbacée et donc à déclencher des productions plus rapidement...

Bref, pour moi le travail du sol est avantageux à tout point de vue.

Seb
Bonjour
j'ajouterais à tes arguments,
"selon les sols" et "selon la situation geographique"
et pour lutter contre la concurrence herbacée, il y a la débroussailleuse :D
sincères salutations
stef@
Membre
Messages : 3077
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: Travail ou non travail du sol

Message par stef@ »

Je rajouterais à la défense du travail du sol la rondeur des truffes, atout non négligeable quand on vends au détail comme moi. Mais j'admets que sur un sol limoneux on peut certainement avoir de belles patates bien ronde, chose pas possible sur nos terrains argileux sans toucher au sol.

Ensuite j'entends les critiques a l'égard de la méthode de Joël et de Jérôme, mais ils ont l'avantage de nous avoir expliquer depuis des années leurs méthode à défaut de celle des partisans du non travail du sol.
On n'a eu quelques bout et je vais vous en parler car je l'ai pratiquer et mise en expérience ( sans le savoir) chez moi.
La méthode consiste a planter en 8/8 à laisser pousser l'arbre, l'arroser, et débroussailler au fil .
A la base le sol a été préparé.
Je vais vous joindre les photos du résultat c'est tout simplement pas très encouragent a l'heure actuelle depuis 7 ans. J'attends avec impatience l'effet flash ☺.
Maintenant peux etre que c'est pas cette méthode que vous préconisez et dans ce cas merci de la retranscrire pour que nous puissions la mettre en place sérieusement chez nous ( a moins que chez nous cette dernière ne sois pas adapter et dans ce cas merci de nous le dire )

A défaut la méthode de Joël et Jérôme et très encourageante avec des arbres qui brûle a 3 ans.
Mais la aussi on n'est trop léger sur l'arrosage et je pense qu'il faudra 2 ans de plus pour avoir les premieres truffes si il y a, avec surtout une mécanisation des prochaines parcelles a la rinieri pour avoir un système racinaire bien nettoyer sur les 10/15 premiers centimètres.

Donc pour moi +1 pour le travail du sol .....chez moi ( encore une fois)
Répondre