A la base le sol et sous sol...

L'endroit pour discuter des qualités du sol idéal... Faune, flore, drainage, pédologie sont ici à leur place.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Répondre
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 07 mai 2016 22:20

Je me permet d'ouvrir une rubrique si vous me le permettez, afin de pouvoir partager mes données et cheminement en souhaitant que cela puisse être profitable au plus grand nombre d'entre vous.

Je m'appuis sur le livre "La Truffe, la Terre, la Vie..", les cartes de la chambre d'agriculture, plus toutes les infos que j'ai pu dénicher sur internet... Voilà pour le théorique..

Sur le terrain, les prélèvements de terre, fosses pédologiques et observations...

En fait, le but recherché étant de trouver le terrain qui serait le plus apte à la trufficulture, sachant que sur le département il y a de bonnes truffières sur des terres développées sur le Turonien et le Crétacé..

Donc je me situe en Indre et Loire à l'Est de la ville de Tours entre le Cher et l'Indre sur un plateau à + ou - 100m d'altitude, la roche mère serait datée de l'Eocène ou Oligocène.

Il y a des résurgences de petits cours d'eaux dans les vallons encaissés à quelques kilomètres, les uns se déversant dans le Cher pour la partie Nord, et dans l'Indre pour le Sud..
De mémoire d'homme (sondé auprès des agriculteurs voisins et famille) il n'y a pas de traces d'eau en surface pendant les gros épisodes pluvieux..
Il semblerait qu'il y ai un ou des réseau d'eaux souterraines, appelé karst dans le nord de la France, et causses dans le sud..


Voici des photos prises dans une carrière située à moins de 5 km:
Image

Image

Pourriez-vous me dire s'il vous plaît, s'il est question de calcaire en plaquette, calcaire dur, craie, marne ou autre?
Je ne saurai pas différencier ces différentes roches alors si vous pouviez m'aider ce serait cool pour mes futures fosses pédologiques.

Michel 37
Avatar de l’utilisateur
truffalou
Membre
Messages : 3642
Inscription : 17 janv. 2007 18:50
Localisation : Ardèche/Drôme

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par truffalou » 07 mai 2016 22:50

Bsr, que sortent -ils de la carrière et pour faire quoi tu auras ta réponse.
jjr24
Membre
Messages : 2264
Inscription : 21 juin 2012 08:56

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par jjr24 » 07 mai 2016 22:58

Bonsoir,

As-tu consulté le site du BRGM?
Cordialement.JJR24
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 07 mai 2016 23:02

Bonsoir Truffalou,

Je ne sais pas encore ce qu'ils sortent de la carrière, c'est sur j'irai demander..

je cherche à connaître mon sol, ses propriétés physiques et chimiques, et je me disais que lorsque je ferai les profils pédologique le fait de savoir sur quelle de roche mère je suis pourrait-être intérressant pour noter les évolutions de la truffière, essayer de comprendre et cela passe selon moi par la connaissance des nombreux facteurs qui influer dans cette "culture" si délicate.

Voilà...
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 07 mai 2016 23:06

Bonsoir JJR24,

Oui je l'ai consulté merci du conseil, disons que j'ai pas mal de données, et je voudrai simplement les partager pour savoir si à votre avis il y aurai un peu de chances que ça marche..
Cordialement,
Michel37
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par melano » 08 mai 2016 05:57

Salut Michel,

Pour moi celà ressemble fortement à des marnes. Donc beauçoup d'argiles.

Fred
bion
Membre
Messages : 4283
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par bion » 08 mai 2016 06:14

Bonjour,

Cela ressemble assez au type de roche que j'ai chez moi, on l'appelle ici en Provence "safre". C'est une roche sédimentaire tendre, poreuse.
Le terme national est "molasse".

C'est bien de connaître son sol, mais tu auras du mal à identifier avec certitude le "terrain le plus apte à la trufficulture".
D'abord parce qu'il y a d'excellentes truffières sur des terrains très variés, de Ph et de type de roches qui peuvent être très différents; ensuite car la variabilité des caractéristiques du sol peut être très importante sur de courtes distances.

Tu as certainement du voir dans le livre de Byé et Callot l'importance du drainage, plus qu'une fosse pédologique, une visite du terrain après une période pluvieuse permet de se rendre compte si le terrain est drainant ou pas.

Michel.
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 08 mai 2016 10:34

Bonjour,

Merci pour vos réponses et l'intérêt que vous me portez..
bion a écrit :Bonjour,

Cela ressemble assez au type de roche que j'ai chez moi, on l'appelle ici en Provence "safre". C'est une roche sédimentaire tendre, poreuse.
Le terme national est "molasse".

C'est bien de connaître son sol, mais tu auras du mal à identifier avec certitude le "terrain le plus apte à la trufficulture".
D'abord parce qu'il y a d'excellentes truffières sur des terrains très variés, de Ph et de type de roches qui peuvent être très différents; ensuite car la variabilité des caractéristiques du sol peut être très importante sur de courtes distances.

Tu as certainement du voir dans le livre de Byé et Callot l'importance du drainage, plus qu'une fosse pédologique, une visite du terrain après une période pluvieuse permet de se rendre compte si le terrain est drainant ou pas.

Michel.
Bion, pour le moment je ne peux que faire des analyses théorique, après avoir lu et relu ce livre, on constate bien de la diversité des sols, maintenant je tente de relater en fonction des exemples décris dans cet ouvrage et de "comparer" en fonction de mes sols... C'est compliqué je ne vous apprends rien.. :| Tellement des facteurs à prendre en compte, c'est bien pour cela que je tente d'avoir un max d'infos concernant mes sols.
Je ne pense aujourd'hui pouvoir dire que si c'est du calcaire dur ça marchera et ça marchera très bien sur du safre ou molasse, et pas du tout sur de la marne... Mais la curiosité m'attise de savoir sur quel type de roche mère je suis et en effet ne serait-ce que sur les cartes, une même parcelles peut avoir des profondeurs et textures différentes..
gilou 250 a écrit :pour moi cela ressemble a du calcaire blanc marneux, surtout sur la premiere foto j-j
Bonjour Gilou, c'est le surnom de mon frangin, LOL..
on voit bien en effet qu'il y a des zones de différenciations sur les photos, d'où la complexité du problème, avec parfois des zones un peu rosée... les deux photos ne sont distantes que de quelques mètres.

D'après ce que je sais, les parcelles sont sur des "sols calcimagnésiques et carbonnatés" avec des profondeurs de profiles différentes des textures différentes, des façons culturales différentes, j'en passe et des meilleurs...
J'ai ressorti mes échantillons de terres de 4 parcelles, j'ai pris les échantillons au hazard au mois de janvier, et fait une sorte d'analyse visuel et de textures:
C'est une parcelle en culture:
Image
Une autre parcelle en culture:
Image

Deux parcelles en jachères depuis 10 ans:
Image

Image

D'après mes recherches, le type d'humus développé sur ces les sols calcimagnésiques serait de type mull et moder lorsqu'il est question de reconquète ou couvert forestier..

J'ai pas vu l'heure faut que je vous laisse à mon grand regret, je ne reviendrai vers vous que ce soir.

Merci Fred pour le lien sur les MO!! :wink:
Michel37
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1452
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Jcrtruffe » 08 mai 2016 15:34

Bonjour Michel37

Sur les 2 dernières photos correspondant aux parcelles en jachères depuis 10 ans , la structure de la terre semble parfaite. Absence de blocs de terre contrairement aux parcelles cultivées .

Aurais tu prélevé les échantillons 3 et 4 dans des brûlés naturels ?
Dans tous les cas , c'est notre objectif d'obtenir ce résultat dans nos truffières et pour cela , nous travaillons le sol de diverses manières et faisons tout pour que le mycelium soit à son aise car c'est lui qui nous permet d'obtenir ce résultat.

Cdlt. Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 08 mai 2016 21:42

Bonsoir Jcr,

Merci pour ta réponse,
"Aurais tu prélevé les échantillons 3 et 4 dans des brûlés naturels ?"
Ni l'un ni l'autre ne sont issu de brulé..
l'échantillon 3 est une parcelle en jachère avec une autre parcelle en jachère d'un coté, et une parcelle cultivé de l'autre coté... L'été dernier j'avais vu du maïs sur la parcelle qui se situe derrière, donc je supposais que ce coin là devait avoir un potentiel au niveau du réchauffement du sol intéressant.

Pour l'échantillon 4, il est issu d'une parcelle qui pour une partie longe un bosquet et puis se trouve ensuite encaissée dans le bosquet (imaginez un peu comme un L), c'est sur cette parcelle que j'ai vu le brulé naturelle.. j'ai pris l'échantillon assez loin du bosquet.
Jcrtruffe a écrit :Dans tous les cas , c'est notre objectif d'obtenir ce résultat dans nos truffières et pour cela , nous travaillons le sol de diverses manières et faisons tout pour que le mycelium soit à son aise car c'est lui qui nous permet d'obtenir ce résultat.
Ca c'est intéressant, donc, avec un travail du sol adapté, serait-il est possible d'obtenir une texture de ce type là; à partir d'un sol cultivé (sous couvert d'avoir des analyses de sol positives, bien entendu).

Merci pour ta réponse Jcr, ça me fait avancer sur la texture "idéale", je ne pouvais que l'imaginer, maintenant je vois ce que ça donne!

Bonne soirée à tous,
Cordialement,
Michel37
bion
Membre
Messages : 4283
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par bion » 08 mai 2016 21:51

Bonsoir,
Michel37 a écrit :avec un travail du sol adapté, serait-il est possible d'obtenir une texture de ce type là
Le travail aide le développement du mycélium, mais c'est ce dernier qui rend le sol souple. S'il ne se développe pas, ou si on le détruit par exemple par un travail du sol estival, le sol redevient plus compact.

Michel.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par melano » 08 mai 2016 22:16

+ 1 le travail du sol, ca déstructure le sol. Sur tes parçelles cultivées, on voit les blocs liés à une altération de la structure. Il faudrait du repos à ces sols pour atteindre le stade des 3 et 4 qui est le top.

Fred
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 09 mai 2016 08:38

Bonjour,
bion a écrit :Le travail aide le développement du mycélium, mais c'est ce dernier qui rend le sol souple. S'il ne se développe pas, ou si on le détruit par exemple par un travail du sol estival, le sol redevient plus compact.
Ok, si je comprend bien, quel que soit la structure l'objectif est de favoriser le développement du mycélium.. Mais plus la texture est idéal comme 3 et 4 , et plus l'implantation du tuber aura des chances de réussites? Ha oui, j'oubliais, tous les échantillons réagissent fortement à HCI dilué, juste besoin de constater cette histoire d'hydromorphie sur 4, et envoi au labo pour analyses.
Je me suis amusé à casser les cailloux trouvés dans les échantillons, la plupart se cassent facilement.

top.
melano a écrit :+ 1 le travail du sol, ca déstructure le sol. Sur tes parçelles cultivées, on voit les blocs liés à une altération de la structure. Il faudrait du repos à ces sols pour atteindre le stade des 3 et 4 qui est le top.
L'objectif était simplement de comparer les échantillons, et là on peut apercevoir quand même assez facilement qu'avec les argilse (suivant leur qualités), on a des textures différentes en fonction de l'humus... Je pense que les parcelles en jachères on eu le temps de reconstituer leur stock d'humus facilement assimilable grâce à l'acide fulvique, et tende vers une constitution d'humus plus évolué, plus difficilement assimilable, donc des agrégats plus fins.... Je simplifie un peu, mais j'aimerai savoir si je suis...

IL va être temps de mettre des parcelles au repos, je pense laisser une bande enherbé sur l'échantillon 2, quant je remettrai la main sur les terres, ainsi que faire un apport de calcaire puis laisser au repos pour comparer....

Bon allez je vais rechercher un peu de terre d'autres parcelles, j'ai acheté les tamis pour le test de stabilité... encore plein de choses à faire...

Merci à vous, et bonne journée,
Cordialement,
Michel37
bion
Membre
Messages : 4283
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par bion » 09 mai 2016 09:48

Bonjour,
Michel37 a écrit :Mais plus la texture est idéal comme 3 et 4 , et plus l'implantation du tuber aura des chances de réussites
Tu as bien résumé. Certains sols très favorables ont/gardent naturellement une structure favorable.
Ceux qui en ont peuvent obtenir une production sans trop de peine; reste bien sur même dans ce cas le travail de taille racinaire nécessaire si l'on veut contenir l'extension du brulé.

Michel.
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 09 mai 2016 13:04

Bonjour Bion,
bion a écrit : reste bien sur même dans ce cas le travail de taille racinaire nécessaire si l'on veut contenir l'extension du brulé.
J'en suis pas encore là, mais c'est le prochain chapitre... Même si les sujets sont déjà bien abordés dans les forums ouverts au publique sur la taille foliaire et racinaire, le sujet semble bien dense,donc encore beaucoup de lecture à ce niveau là...

J'avais fait une analyse de terre sur une parcelle qui n'est pas dans les échantillons présentés, j'aurai aimé avoir votre retour dessus svp.

Image

Image

De mémoire (j'ai perdu la dernière feuille, il me recommandait un chaulage pour faire baisser le C/N.

Cordialement,
Michel37
Répondre