A la base le sol et sous sol...

L'endroit pour discuter des qualités du sol idéal... Faune, flore, drainage, pédologie sont ici à leur place.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 11 août 2016 15:14

Bon j'ai du nouveau ayant reçu l'analyse de terre d'une parcelle, j'aurai besoin de vos conseils s'il vous plaît et observations car j'ai du mal à visualiser comment optimiser l'espace.

Voici l'environnement de la parcelle:

Image

Il y a le chêne le plus imposant sur le bosquet à gauche qui produit unci et je voudrais bien le garder en l'état.

Donc j'avais pensé planter melano sur cette partie de parcelle en contournant le chêne puisqu'on est sur une partie bien exposé.

Ensuite cette parcelle part dans le bosquet:
Image

Image

Bon là ce qui m'embête un peu: c'est enclavé, y'a la ligne edf, on y trouve de la viorne, sapins, genévriers.. Je pensais planter cette partie en unci, certes y'a un peu de boulot de nettoyage à faire avant de pouvoir travailler le sol, mettre un coup de sous soleuse pour les racines des arbres autour etc...

Voici les analyses de cette parcelle:

Image

Image

Image

Image

Pour l'historique: jachère depuis plus de 10 ans, environ 30cm de terre meuble avant de tomber sur la roche mère (j'en saurais plus dans quelques jours à ce sujet).

Cette parcelle (environ 1ha et demi) me permettrait de me faire la main, bien qu'elle soit un peu éloigné du lieu de résidence environ 1km à vol d'oiseau.

Vous en pensez quoi :?:

Merci de vos conseils et suggestions en espérant ne pas avoir été trop long.

Cordialement,
Michel. :roll:
bion
Membre
Messages : 4385
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par bion » 11 août 2016 16:10

Bonjour,

Même sur plan, on ne peut que faire une approximation de l'implantation. Il peut manquer 1 ou 2 m sur le cadastre par rapport à la réalité, ce qui va changer le nombre de lignes que l'on pourra planter.

La meilleure solution est de piqueter la parcelle et de tirer des cordeaux.

Pour la partie étroite, je crains la contamination par le voisinage, si tu ne peux supprimer les arbres sur une dizaine de mètres de chaque coté.
j'ai laissé 8m sur ma première parcelle plantée, et ce n'est pas assez.

De plus ce sera à l'ombre la plupart du temps............

Je vois qu'il y a des sapins, si tu en trouves qui brulent, ne les négliges pas. Un sapin "voyageur", venant de Lorraine, rempoté avec de la terre de ma région, puis replanté quelques années plus tard au milieu d'un petit bout de pelouse (40m2) en plein centre ville par mon père a produit mélano (jusqu'à 1.5kg pour la meilleure année) pendant 10 ans.......
Cela veut aussi dire qu'ils sont susceptibles d'héberger des compétiteurs, enlève bien les racines.

Michel.
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 11 août 2016 16:41

Merci Michel pour ta réponse,

Il y a une contamination à l'intérieur par unci, c'est là que j'ai trouvé les plus grosses... Bon c'est ce que craignais, compliqué cette parcelle à l'intérieur si je ne peut ouvrir, à moins de racheter tout le bois et faire place net.

Ok merci. :wink:
bion
Membre
Messages : 4385
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par bion » 11 août 2016 17:10

Quand tu dis:
Michel37 a écrit :Il y a une contamination à l'intérieur par unci
Tu parles de la partie sous la ligne?
Si tu en trouves en naturel, tu peux planter, c'est que les conditions sont favorables.

Si tu parles du gros chêne producteur, et que tu met des plants mélano à proximité, s'ils sont contaminés uncinatum, ce n'est pas le plus grave.


Michel.
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 11 août 2016 17:35

Alors pour être le plus précis possible..

Oui, dans la partie sous la ligne, il y a une évolution du brûlé qui gagne vers la ligne (on est encore loin des poteaux qui doivent se trouver je dirai 15 à 20 mètres plus loin). Pour l'instant, cela fait une bande je dirais de 2 mètres de large sur 5 mètres de long.. avec quelques truffes trouvées dans ce coin là... reste à contrôlé l'évolution pour voir si cela continue à gagner :?: En effet si j'en trouvait plus à l'intérieur de la parcelle, je me poserais (peut-être) moins de questions. Je vais peut-être ensemencé sur des jeunes repousses de chênes.. enfin ça me fait réfléchir. :|

Pour le gros chêne, en effet ce serait pas le plus grave :D

Difficile d'observer tout ça sans être sur place :(

Merci,
Michel.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16354
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par melano » 15 sept. 2017 14:15

Bonjour,

une vidéo assez abordable qui explique les différentes catégories de matière organique dans le sol.

https://www.youtube.com/watch?v=2paPPbDQJAI

Fred
Avatar de l’utilisateur
trufou
Membre
Messages : 3704
Inscription : 16 janv. 2007 22:39
Localisation : tarn et garonne

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par trufou » 15 sept. 2017 20:32

merci fred
ca fait peur au debut, ca dure 45 minutes, mais c est tres interessant et donc facilement ecoutable.
beaucoup de sujet qu on aborde en trufficulture .
j ai des progres a faire .....
trufou
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 16 sept. 2017 06:30

Bonjour,

Merci Fred pour ce lien, qui pour moi est une bonne synthèse, j'ai bien aimé le découpage du micro-agrégats (les polysaccharides), une pépite!

Y'a toujours ce point qui me souciait, lorsque je regardai les analyses de sol avec le taux de MO, la composition de MO fraîche et celle transformé en humus.. Là j'ai pas de réponse exact, mais ça dégrossi quand même pas mal.

A la toute fin, est-ce qu'il dit bien que si le sol est très très vivant cela peut nuire à la culture? ou j'ai mal compris?

Michel37.
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 16 sept. 2017 06:42

Une petite précision, quand je regarde les photos des échantillons de terre au début de ce post, sur les 2 de jachères, en fait elles n'ont jamais été fauchées, donc apport de carbone maximum puisque le cycle du végétal est entièrement respecté.

Prochaine étape sur ce post, les fosses pédologiques.

MIchel37.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16354
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par melano » 16 sept. 2017 07:40

A la toute fin, est-ce qu'il dit bien que si le sol est très très vivant cela peut nuire à la culture?
Il dit que pour qu'un sol soit fertile, il ne suffit pas qu'il y ait beaucoup de vie, il faut qu'il y ait beaucoup de morts.

Tu peux avoir énormément de bactéries par exemple. Si elles ne sont pas consommées dans la chaîne alimentaire, leur contenu ne sert pas la culture.

Fred
Michel37
Membre
Messages : 427
Inscription : 21 avr. 2016 10:05
Localisation : Est Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Michel37 » 16 sept. 2017 11:47

Merci pour la précision,

J'en conclu qu'il faut que la chaîne trophique s'installe sans brûler les étapes...

Merci de nous faire découvrir ces formations MSV, vu mes objectifs, c'est extrèmement intéressant.

Bonne journée et bon courage à tous.
Michel37.
Avatar de l’utilisateur
tuber01
Membre
Messages : 3734
Inscription : 18 sept. 2011 08:31
Localisation : Ain - Bugey

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par tuber01 » 17 sept. 2017 09:27

le tout est de savoir quel catégories & compartiments sont favorables à la mélano pour savoir ce que l'on vise. car je ne pense pas que la trufficulture est du maraichage.
un bon sol est un sol en guerre comme dit l'intervenant. mais peut être que dans notre cas, un bon sol est un sol où mélano a gagné la bataille.
le fait qu'elle brule l'environnement et qu'on aurait tendance à dire que "les sols pauvres" seraient les plus favorables ferait pencher pour cela.
la vidéo est sympa (malgré le fait que les diapos deviennent par moment invisible à l'éclairage) mais il faut voir dans quel sens on doit l'interpréter.

Seb
la vie est trop compliquée pour avancer avec une pleine assurance
bion
Membre
Messages : 4385
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par bion » 17 sept. 2017 10:00

Bonjour,
tuber01 a écrit :"les sols pauvres" seraient les plus favorables
C'est un postulat que je remet de plus en plus en question, de même que la truffe soit xérothermophile......

J'ai vu de belles réussites sur des sols que l'on ne peut pas qualifier de pauvres, en cas de sècheresse, nous passons notre temps à arroser, et s'il fait trop chaud on met des paillages..... ou on arrose encore.

Mon sentiment est que l'essentiel est d'avoir un sol drainant et aéré; que lors de la reconversion des parcelles de vigne suite au phylloxéra, celles qui étaient irrigables, avec un bon sol, ont été plantées en céréales, maraichage, ou fruitier; celles qui ne l’étaient pas l'ont été en truffière; pas parce que c'était le meilleur endroit pour la truffe, mais parce que c'était la seule chose qui pouvait y pousser.......

On a ensuite déduit que si les truffières ont été installées sur ce type de terrain, pauvres et sec, c'est parce que c'était les plus favorables à la truffe :roll:
C'est un principe admis encore aujourd'hui......

Michel.
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1464
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par Jcrtruffe » 17 sept. 2017 12:53

Bonjour Michel

Oui tu as certainement raison, il faudrait commencer à dénoncer ces propos ....

Jcr
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
jacques 37
Membre
Messages : 4029
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Re: A la base le sol et sous sol...

Message par jacques 37 » 17 sept. 2017 14:04

bion a écrit :Bonjour,
C'est un postulat que je remet de plus en plus en question, de même que la truffe soit xérothermophile......
Michel.
Michel, je reprends le terme xéro thermorphile et je tente d'y apporter un éclairage à travers les définitions retrouvées.
Source CNRTL
Xero : Qui est caractérisé par une forte sécheresse.
Thermophile : Qui préfère des températures élevées
Je ne pense pas donc, que ce terme puisse s’appliquait à la truffe.
Qu'elle est besoin de chaleur, sans doute.
Le fait qu'elle n'est pas besoin de beaucoup d'eau est sans doute également une réalité.
Que son besoin se résume par un besoin d'humidité est peut être là le secret de notre ascoscarpe ... :roll:
Jacques 37
Répondre