Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

L'endroit pour discuter des qualités du sol idéal... Faune, flore, drainage, pédologie sont ici à leur place.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Répondre
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par melano » 04 oct. 2017 09:04

Bonjour,

suite à une autre discussion ailleurs dans le forum, il semble intéressant de connaître vos avis sur le fait qu'il soit préférable ou non de planter sur des sols de friche riche en vie ou des sols rincés par l'agriculture intensive et pauvre en micro organismes.

On en discute?

Fred
Avatar de l’utilisateur
OLIVE81
Membre
Messages : 3317
Inscription : 02 oct. 2013 19:10
Localisation : Sud du Tarn - 81

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par OLIVE81 » 04 oct. 2017 09:10

Bonjour,

Première précision : on parle de friche ou de prairie ??? Parce que c'est pas la même chose, notamment pour ce qui est des contaminants potentiels et donc du travail à entreprendre avant même de penser à une plantation ....

Olive
Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par melano » 04 oct. 2017 10:18

On va grouper la prairie avec sol de friche pour faire deux groupes : sols vivants / sols "morts" d'un point de vue biologique.

Fred
Avatar de l’utilisateur
OLIVE81
Membre
Messages : 3317
Inscription : 02 oct. 2013 19:10
Localisation : Sud du Tarn - 81

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par OLIVE81 » 04 oct. 2017 10:38

D'un point de vue sol vivant/sol mort je suis d'accord, mais d'un point de vue contaminant c'est pas la même histoire... la friche implique une certaine proportions de ligneux ou d'arbustes dont certains sont mycorhiziens... une prairie de 20 ou 25 ans entretenue, c'est autre chose.... faut quand même savoir de quoi on parle .... dans les deux cas tu auras un sol vivant .... mais je ne pense pas que la question initiale portait exclusivement là dessus... si on fait le comparatif maintenant avec les sols "morts" (on entend par là des sols épuisés par des années de monoculture de céréales par exemple, avec tout ce que ça implique), on ne peut occulter le fait que l'avantage qu'ils présentent (et c'est d'ailleurs probablement le seul pour ce qui est de la trufficulture) c'est qu'à force de travail, de compaction, d'appauvrissement en matière organique et le cas échéant de traitements divers et variés, ils ont été débarrassé de tout contaminant fongique ou presque... le cas du cuivre est un bon exemple.... Un sol dégradé, si ça n'est pas trop grave, ça peut se régénérer par beaucoup de travail... mais tu gardes le bénéfice du faible niveau de contamination fongique... intérressant par la suite quand on veut installer un champignon de la façon la plus exclusive possible... dans une friche c'est autre chose... souviens-toi des conférences de H. Covès et du nombre de champignons qu'ils ont pu isoler sur des fragments de racines d'arbres, notamment de chênes).... la prairie pour moi se situe entre les deux, le bon compromis en quelque sorte avec l'avantage du vivant sans l'inconvénient de la contamination outrancière.... à condition qu'elle ne soit pas trop petites et entourée de forêts ce qui est encore une autre histoire... ;-)

Olive
Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par melano » 04 oct. 2017 11:59

Tu sais ce que j'en pense, le seul élément fondamental du sol qui compte à mes yeux : c'est l'air qui doit avoir une humidité sèche ou une sécheresse humide.

Le reste, ça me semble de plus en plus secondaire et juste là pour assurer plus ou moins facilement la présence de la porosité et son taux d'humidité.

Donc, quel que soit le sol de départ, il est possible avec plus ou moins de travail d'avoir des truffes. Les éléments constitutifs des boulettes de sol peuvent bien être majoritairement minéraux comme dans le cas de sables, purement organiques comme dans la tourbe des pièges à truffe, issus d'excréments d'animaux comme dans le cas de sols très vivants, peu importe, c'est l'air des espaces entre particules qui compte.

Nos chercheurs à courir après le sol idéal se sont à mon avis plantés dans les grandes largeurs. Ils courent en fait après un mythe qui n'existe pas. :mrgreen: Mais ça fait vendre des livres. :oops:

Ceci dit, on peut quand même discuter des avantages et des inconvenients de tel ou tel sol.

Fred
Avatar de l’utilisateur
OLIVE81
Membre
Messages : 3317
Inscription : 02 oct. 2013 19:10
Localisation : Sud du Tarn - 81

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par OLIVE81 » 04 oct. 2017 13:25

Bien d'accord.

C'est pour ça qu'on ferait mieux d'aborder le sujet sur le plan des contaminations.... le seul avantage d'un sol fatigué par rapport à un sol riche et vivant déjà occupé par un certain type de végétation, c'est ce déficit en contaminants fongiques... le reste, y compris l'aération on peut le gérer par la technique, faut juste savoir d'où l'on part au début pour ne pas être rapidement découragé par le travail lorsqu'on s'aperçoit de l'ampleur de la tâche à accomplir.

Olive
Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par melano » 04 oct. 2017 13:56

Même dans un sol désinfecté par des produits chimiques, dès que tu sors les bâches, les champignons reviennent.

Ils ont fait l'expérience chez nous en station expérimentale. 5 ans plus tard, ils trouvaient plus de brumale que de Mélano.

La seule solution pour s'en sortir n'est pas de lutter contre ce qu'on veut pas comme en agriculture conventionnelle mais de faire avec, voire de se servir de la diversité en associant les champignons. Des synergies sont possibles comme avec scléroderme par exemple.

Il faut se concentrer sur l'espèce cible en lui offrant un milieu optimal. Elle saura le trouver et le coloniser avec virulence.

Fred
JJR
Membre
Messages : 614
Inscription : 07 mai 2017 20:56

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par JJR » 04 oct. 2017 14:04

Bonjour,

OK pour les définitions; donc dans un sol "mort par agriculture intensive", et après que l'atmosphère du sol soit au top; c'est le coté "pionnier" de la truffe qui prévaut!?
La seule concurrence étant les produits résiduels dans le sol?
Le mycélium a bien besoin de "bouffer"!? C'est lui qui amène les bactéries dont il a besoin? tout ça par l'intermédiaire de l'arbre?
(J'ai vu aussi des terres céréalières/vignes en Charente qui produisaient!)
(A l'inverse, j'ai 1 rangée de CV qui brûlent depuis 6 ans! sans produire! sur une ancienne vigne devenue prairie; l'autre rangée elle, produit)
Conclusion: l’écosystème truffe peut s'installer/être installé, après plantation!?
JJR24
Avatar de l’utilisateur
OLIVE81
Membre
Messages : 3317
Inscription : 02 oct. 2013 19:10
Localisation : Sud du Tarn - 81

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par OLIVE81 » 04 oct. 2017 14:23

JJR elle est curieuse ta conclusion ??? tu connais beaucoup de plantations qui ont produit avant d'avoir planté les arbres ???? :mrgreen:

Comme dit Fred.... il faut se rendre à l'évidence, on a tous des sols différents sur lesquels des truffes viennent en plus ou moins grande quantités... mais à l'échelle d'un arbre, ça montre que ce n'est pas la nature du sol en elle même qui est importante mais plutôt un certains nombres de paramètres qu'on a tous à y regarder de près en commun, Fred a déjà pointé l'eau et l'aération (qui peut venir de différentes façons), il y en a d'autres... il y a aussi des éléments qui concernent l'arbre... mais concernant le sol et tout en sachant que ça conditionne le travail qu'il y aura à faire... il semblerait bien que sa composition ne soit pas le critère premier à prendre en compte.... et c'est d'autant plus important de l'expliquer aux nouveaux planteurs qui pour beaucoup se figurent encore que parce qu'ils ont un bout de terrain calcaire ça va le faire.... et là côté pédagogie... y a du boulot je ne vous dis que ça !

Olive
Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.
J Gravier
Membre
Messages : 2454
Inscription : 14 déc. 2008 17:20

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par J Gravier » 04 oct. 2017 19:14

Bonjour à tous,

Chez moi un sol rincé est l'idéal, car on a des sols qui respirent et qui sont drainants même lorsqu'ils sont déstructurés et morts, il faut simplement bien les travailler pour les décompacter en profondeur.
Donc pas de pression fongique, l'herbe y crève tous les étés, donc il y a peu de vie dans le sol et très peu de matière organique.
Dans ces conditions le plant myco apporte tout, le champignon qui rencontre peu de concurrence, ainsi que les bactéries qui sont dans le godet et qui vont bien avec.
En irrigant localement et en éliminant l'herbe, le seul support pour le champignon et les bactéries c'est le jeune plant.
Voilà, c'est ma vision des choses car je constate que c'est dans ces conditions que les réussites sont les plus évidentes et les plus durables.

Lubin : au début des années 2000 j'ai fait la même erreur que tout le monde, je croyais pouvoir améliorer la myco de mes plantations en apportant des spores.
En fait c'est après avoir observé le système racinaire de mes plantations qui déclinaient que j'ai tenté de faire des apports, j'avais constaté qu'il n'y avait plus grand chose sur mes racines.... là aussi une autre erreur, c'est le système racinaire qui ne se renouvelait plus assez....
Evidement ça n'a pas marché et c'est petit à petit que j'ai remis les choses dans le bon ordre....

Joel
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par melano » 04 oct. 2017 19:40

Les chiffres parlent pour toi Joël. Encore un préjugé sur la truffe qui vole en éclat.

Mais cela se vérifie chez toi, en Touraine, en Charentes... Des sols de grandes cultures, matraqués par l'agriculture intensive crachent de très grosses quantité de truffes.

Chez nous on n'a pas le choix : petites parcelles au mieux sur prairie, au pire sur défriche derrière du bois.

Comme dit Lubin81, le discours des techniciens conseille pourtant souvent le contraire. Pas facile comme métier. :mrgreen:

Fred
JJR
Membre
Messages : 614
Inscription : 07 mai 2017 20:56

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par JJR » 04 oct. 2017 19:41

Bonsoir,

OLIVE81, sans doute, je me suis mal expliqué! Joel a expliqué ce que je pensais! :lol:
JJR24
h84
Membre
Messages : 1735
Inscription : 01 déc. 2010 19:39

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par h84 » 04 oct. 2017 19:51

bonsoir a tous, dans tout ces sujets qui traitent du sol de nos arbres, vu que bien de nos sols soient différents perso je me souvient de la rangée de chênes plantés par mon geand père en bordure de vigne ,et bien sur 100 truffes trouvées 90 etaient côté vigne ,et ce jusqu'à 8 mêtres de distance, côté forêt (a 5 mêtres )le reste . donc je pense comme Joël que la truffe craint moins le cuivre et les pésticides que la forêt :oops: en sachant que le cuivre etant un minéral ne se dégradera jamais ,après ce serait intéressant de planter un arbre avec un côté désinfecté a la vapeur est l'autre non et comparer le racinaire et le comportement du mycélium .......... (les arbres de mon grand père produisaient tous de la brumale sauf un ,mèlano )
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16023
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par melano » 04 oct. 2017 20:49

L'habitat primaire de la brumale chez nous, c'est la forêt. Il y en a partout, grosses comme des petits pois, parfois comme des noisettes. Souvent pas loin des places à aestivum forestières d'ailleurs.

Donc pour ces deux espèces au moins, elles ne craignent pas la forêt bien au contraire.

Secondairement, brumale peut coloniser les terres cultivées, les parcs à vaches, les truffières Mélano.

Fred
lubin 81
Membre
Messages : 1082
Inscription : 23 août 2013 13:09

Re: Sol de friche ou sol rincé par l'agriculture?

Message par lubin 81 » 04 oct. 2017 22:48

bonsoir,
Merci Joël,donc c'est tout à fait par hasard,que vous avez remis des spores,pour essayer d'avoir plus de production,et voyant qu'il ni avait pas de résultat,vous avez pensez à l'arbre,racines,et c'est à partir de là que vous avez travaillé le brulé pour couper les racines et faire refaire un système racinaire jeune .OK?
lubin
Répondre