Truffière en Argentine

L'endroit pour discuter des qualités du sol idéal... Faune, flore, drainage, pédologie sont ici à leur place.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

Répondre
antoine piazza
Nouveau membre
Messages : 8
Inscription : 29 déc. 2018 20:19

Truffière en Argentine

Message par antoine piazza » 31 déc. 2018 23:17

Bonjour, je me suis présenté il y a quelques jours.

Je vis en Argentine depuis 2003 et j'ai le projet de créer une truffière depuis une petite dizaine d'années.

La trufficulture en Argentine existe depuis une dizaine d'années seulement. Je ne connais qu'un seul projet commercial à grande échelle, mentionné dans cet article en anglais : https://www.internationaloaksociety.org ... -argentina

Pour les non anglophones, je l'ai résumé rapidement :
- Truffière de 50 Ha à 500 km au sud de Buenos Aires, 400 arbres/Ha, mélange de chênes verts et de chênes pédonculés.
- Sol non calcaire donc des apports ont dû être faits
- Sol peu profond, reposant sur une roche sédimentaire calcaire retenant l'eau. Ils ont donc dû scarifier le terrain (vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=YLQsJKIxAY0 )
- Plantation en 8x3 orientée N/S


À noter aussi l'existence de quelques truffières amateurs (qui apparemment donnent des truffes).

Me concernant, je vise plutôt la région vinicole de Mendoza. De nombreux sols y sont calcaires, certains terrains ne sont pas très chers. Restent à mesure l'acidité et à analyser le sol.

Mon plus gros problème sera d'avoir des plants mychorizés. Apparemment la grande truffière mentionnée ci-dessus en propose à la vente, mais outre leur sérieux à vérifier, je me demande pourquoi ils vendraient à des concurrents potentiels. Il semble qu'il me sera très difficile d'importer des plants de France (ou du Chili), mais je vais me renseigner.

Je prévois mon déménagement à Mendoza dans un an (vis à Buenos Aires), d'abord en location pour connaitre la région puis j'achèterais 10/15 hectares où je vivrai également. Le bon point est que je n'aurais pas besoin de vendre des truffes pour vivre, mais j'espère tout de même réussir pour financer un peu mes vieux jours.

Sur ce, bonne année !
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16325
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Truffière en Argentine

Message par melano » 31 déc. 2018 23:34

Bonsoir

C'est un beau projet. La trufficulture démarre fort en ce moment dans l'hémisphère sud. Les sols neufs sont souvent indemnes de champignons concurrents de la truffe, les trufficulteurs pas intoxiqués par un quelconque passé trufficole.

Ils plantent, appliquent une méthode qui marche et font de la truffe. Parfois beaucoup de truffes.

Mais, car il y a toujours un mais, cette technique est basée sur l'emploi d'herbicides jusqu'à 5 fois par an sous les arbres. Cela ne pénalise pas la production mais risque de tenir l'image de marque d'un produit naturel le jour où une analyse de truffe va révéler la présence de résidus.

De plus, les hectares ont beau être bons marché, chaque arbre nécessite un entretien coûteux en temps. Donc attention à la surface que tu plantes. Si c'est pour les laisser à l'abandon, mieux vaut planter moins mais s'en occuper.

Les espagnols arrivent à allier production commerciale rentable et grandes surfaces. Il te faudrait chercher ton modèle de culture de ce côté là.

Bon courage pour ton projet. Tiens nous au courant. Pour les plants, les protocoles de contrôle sont au point. Donc ne te fait pas trop de soucis.

Fred
Genévrier
Membre
Messages : 842
Inscription : 23 janv. 2017 19:58
Localisation : Périgord Noir

Re: Truffière en Argentine

Message par Genévrier » 31 déc. 2018 23:44

Bonsoir Antoine,

Mon ex-femme est argentine.
Je connais bien, Mendoza aussi. L'avantage sur Mendoza, tu boiras toujours du bon vin en mangeant de super grillades ! :wink:
Tu dois savoir aussi s'il y a de très fortes gelées sur les parcelles voulues car tout doit dépendre de l'altitude ...
En effet, je connais un gars en Espagne sur Castellon de la Plana qui gèle toute sa production car il est trop en altitude. Il ne peut d'ailleurs planter de chêne Kermess.
J'ai lu quelque part qu'un gars qui avait bossé dans un château viticole, trouvait dans les vigne de l'Aestivum locale.
Ton soucis serait avant tout, trouver l'essence adaptée puis comme tu mentionnes obtenir des plants correctement myco ... Sinon les faire toi-même, mais plus compliqué et tu n'as pas droit à l'erreur...
J'ai un ami argentin qui vit ici et qui est en contact avec une dame argentine qui a planté là-bas, je vais tâcher d'obtenir des renseignements.

A bientot.
Genévrier
Membre
Messages : 842
Inscription : 23 janv. 2017 19:58
Localisation : Périgord Noir

Re: Truffière en Argentine

Message par Genévrier » 31 déc. 2018 23:57

Après, tu peux toujours acheter un plant en Argentine et l'envoyer en France à analyser voir s'il est correctement myco. Sur 4 ou 5 jours de voyage, le plant sera toujours vivant.
antoine piazza
Nouveau membre
Messages : 8
Inscription : 29 déc. 2018 20:19

Re: Truffière en Argentine

Message par antoine piazza » 21 févr. 2019 16:33

Re-bonjour,

Genévrier : oui, Mendoza vaut le coup rien que pour ses vins ! Il y a pas mal de microclimats dans cette province. Un peu au sud de San Rafael, il y a une petite région où il ne gèle pas en hiver.

Je suis déjà en train de me préparer à déménager en fin d'année, de Buenos Aires à Mendoza, les choses avancent. Dans un an, il est possible que je commence à mycorhizer des plants !

Je suis tombé sur un nouvel article concernant la trufficulture argentine, cette fois dans le nord, dans la province de Tucuman. Ils ont essayé différentes plantations avec divers arbres et truffes. La mélano a fonctionné seulement dans un endroit, avec du pin (l'article ne précise pas l'espèce précise).

http://www.produccion.com.ar/ver_nota.p ... 28&id=2039
galistruffe
Membre
Messages : 3153
Inscription : 07 janv. 2007 17:49

Re: Truffière en Argentine

Message par galistruffe » 18 mars 2019 18:00

salut antoine , regarde ce qui ce fait au chili .j y vais régulièrement suivre plusieurs projet .jerome
Répondre