Tuber Mesentericum/Truffe Mésentérique

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

galistruffe
Membre
Messages : 3155
Inscription : 07 janv. 2007 17:49

Message par galistruffe » 18 déc. 2007 17:20

peu etre mais attention de ne pas confondre mesenterique avec bituminatum tres presente cette année .jerome
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16368
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano » 18 déc. 2007 21:15

C'est quoi la différence entre les deux? J'ai lu dans un bouquin qu'il s'agissait de la même espèce (synonymie).
Ou alors, est-ce une variété de mésentérique à odeur particulière? Un écotype?

Bref, ce WE, cherchant le nombre plutôt que la qualité pour faire travailler le chien, j'ai cavé sous des très vieux chênes où il y en avait beaucoup. En gros, deux tiers des truffes sorties sont des mésentériques et l'autre tiers des brumales.

L'odeur de ces truffes est quelconque, comme de l'aestivum. En revanche, sur un autre arbre à 500 mètres de là, les truffes qui ont le même aspect ont une odeur bien plus marquée, de white spirit.

D'où ma question, comment reconnaitre une aestivum tardive d'une mésentérique d'une bituminatum?

Sur ce site qui est pourtant très complet pour la détermination, je ne trouve pas bituminatum ni la clé pour identifier mésentérique d'après les spores qui ressemblent visiblement beaucoup à celles d'aestivum.

clé d'identification

Pour les patés, tu peux en mettre dedans, elle est comestible et il parait que son odeur persiste après cuisson. C'est donc un bon plan pour parfumer après stérilisation. Mais je n'ai jamais essayé. En revanche, celles que j'ai trouvées sont parties pour les patés. Le gars chez qui je les ai trouvé va en profiter pour tuer les canards. Et comme il est très content de mon chien, il lui a promis une boite de paté...

Fred
kaizeurangie
Membre
Messages : 123
Inscription : 17 nov. 2007 23:01
Localisation : brive (19)

Message par kaizeurangie » 19 déc. 2007 00:09

ton site d identification me fait froid dans le dos !!!

rien que cette aprem je faisait le malin en disant que je faisait la dif entre melano brumale chinoise....

la en fait je suis plus sur de rien :blush:
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 19 déc. 2007 19:01

Bonsoir,

Je ne conseillerais pas ce site "tuberKey" pour identifier quoi que ce soit...

Je synthétise quelques points essentiels qui sont expliqués dans un ouvrage bien connu, édité par l'INRA, dont je me permets de faire la pub, une fois n'est pas coutume. C'est "Truffes d'Europe et de Chine" :
Tuber mesentericum peut être confondu avec Aestivum. L'odeur est "bitumeuse", plus intense (odeur de phénol). Elle présente toujours une cavité basale (une sorte de creux). Elle est comestible, peut présenter toutefois un gout d'amande amère. Les verrues du péridum sont plus petites que chez aestivum.
Tout comme chez aestivum, les spores sont réticulo-alvéolées, mais plus petites et au nombre de 1 à 5 (plus souvent 3) alors qu'elles sont au nombre de 1 à 6 (plus souvent 4) chez sa cousine d'été.

Pour le pâté, il faut essayer.
Dernière modification par Philippe le 19 déc. 2007 19:03, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16368
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano » 19 déc. 2007 20:55

Tuber mesentericum peut être confondu avec Aestivum. L'odeur est "bitumeuse", plus intense (odeur de phénol).
Cela est surement vrai en début de saison. Mais actuellement, les mésentériques qu'on trouve en assez grande quantité ne sentent plus grand chose si ce n'est les sous-bois. J'en ai deux dans la poche et sous le nez, ça sent l'aestivum.

J'ai trouvé ces truffes sous le même arbre où il y a un mois elles sentaient le white spirit. Elles ont la cavité basale, je les passe au microscope demain.
mais plus petites et au nombre de 1 à 5 (plus souvent 3) alors qu'elles sont au nombre de 1 à 6 (plus souvent 4) chez sa cousine d'été.
Tu veux dire par asques?

Fred
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16368
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano » 20 déc. 2007 15:26

Bon ben nombre de spores par asques : en moyenne 5 (entre un et 6) donc, selon les clés, c'est bien aestivum qui vu sa couleur bien grise pourrait être appelée uncinatum.

Il y a donc de jolies quantités d'uncinatum en Dordogne. Je vais vérifier au microscope celles qui ont les plus belles fossettes et qui sentaient le plus les produits chimiques pour voir si je ne suis pas passé à coté de mésentériques.

Fred
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 20 déc. 2007 19:25

Bonsoir,

Oui, Melano, je voulais dire par asque.

Si tu as les deux taxons à disposition, tu peux aussi comparer les spores. Pour mesentericum, les alvéoles seraient plus profondes.
Deux autres points importants :
1/ les veines aérifères : elles sont concentriques chez mesentericum, partant du centre (le creux) vers l'extérieur.
2/ les verrues sont striées sur leur sommet chez aestivum alors qu'elles ne le sont pas chez mesentericum.

Enfin, si les spores sont "généralement" sphériques, il peut s'agir de T. bellonae Quélet (=T. bituminatum var. sphaerosporum Ferry de la Bellone), plus rare et fructifiant plutôt en été.
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 20 déc. 2007 19:28

Et pour répondre à Genevrier, il parait que mesentericum est apprécié dans le pâté.:cool:
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 20 déc. 2007 21:42

Non, brumale en général assez ronde et sans cavité basale...
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16368
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano » 20 déc. 2007 21:44

elles ont fait tousser un copain quand je lui ai fait sniffer le bocal
Houlà les gars, sniffez pas n'importe quoi... :wacko: C'est pas tout bon pour la santé.

Si tu as encore ton bocal samedi, prend le, on regardera ces truffes et je pourrais comparer avec l'odeur des miennes (qui sentaient il y a un mois).

Sinon, je n'ai pas remarqué que les brumales avaient une fossette.

Fred
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 16368
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Message par melano » 21 déc. 2007 11:14

Si tu as les deux taxons à disposition, tu peux aussi comparer les spores. Pour mesentericum, les alvéoles seraient plus profondes.
On cite également des alvéoles plus profondes chez uncinatum mais avec un simple microscope optique, la mesure de la profondeur est impossible à effectuer.
Deux autres points importants :
1/ les veines aérifères : elles sont concentriques chez mesentericum, partant du centre (le creux) vers l'extérieur.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Pour moi concentrique, ça signifie que en cercles qui s'emboitent les uns dans les autres un peu comme les cernes de croissances des arbres. Donc partant du centre vers l'extérieur, j'ai un peu de mal.
2/ les verrues sont striées sur leur sommet chez aestivum alors qu'elles ne le sont pas chez mesentericum.
Si un jour j'ai les deux à ma dispo, je regarderais attentivement ce point. Je vais congeler des aestivums/uncinatums et si un jour j'ai une mésentérique sûre, je pourrai juger.
Enfin, si les spores sont "généralement" sphériques, il peut s'agir de T. bellonae Quélet (=T. bituminatum var. sphaerosporum Ferry de la Bellone), plus rare et fructifiant plutôt en été.
Là, tu m'interesses car les spores que j'ai sous le microscope lorsque je m'interesse aux truffes qui sentaient tant les produits pétroliers sont "généralement" sphériques. C'est net par rapport à celles d'aestivum/uncinatum.

Je vais faire des photos pour vous montrer si j'ai le temps. Une question pour confirmer l'identification, quelles sont les caractéristiques des asques de T bellonae (nombre de spores par asques par exemple)?

J'ai commandé l'ouvrage sur les truffes d'europe et de chine mais il n'est pas dispo avant 4 semaines...

Fred
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 21 déc. 2007 12:32

Deux autres points importants :
1/ les veines aérifères : elles sont concentriques chez mesentericum, partant du centre (le creux) vers l'extérieur.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Pour moi concentrique, ça signifie que en cercles qui s'emboitent les uns dans les autres un peu comme les cernes de croissances des arbres. Donc partant du centre vers l'extérieur, j'ai un peu de mal.

Désolé, je me suis mal exprimé. En faisant une coupe transversale de la truffe, les veines partent du centre vers l'extérieur, un peu comme les rayons d'un vélo.
Dernière modification par Philippe le 21 déc. 2007 12:33, modifié 1 fois.
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 21 déc. 2007 12:35

melano a écrit :
2/ les verrues sont striées sur leur sommet chez aestivum alors qu'elles ne le sont pas chez mesentericum.
Si un jour j'ai les deux à ma dispo, je regarderais attentivement ce point. Je vais congeler des aestivums/uncinatums et si un jour j'ai une mésentérique sûre, je pourrai juger.

Fred
C'est un point assez facile à observer...
Dernière modification par Philippe le 21 déc. 2007 12:36, modifié 1 fois.
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 21 déc. 2007 12:39

melano a écrit :
Enfin, si les spores sont "généralement" sphériques, il peut s'agir de T. bellonae Quélet (=T. bituminatum var. sphaerosporum Ferry de la Bellone), plus rare et fructifiant plutôt en été.
Là, tu m'interesses... , quelles sont les caractéristiques des asques de T bellonae (nombre de spores par asques par exemple)?

Fred
1 à 6 spores par asque mais plutôt spériques.
La gléba est d'un brun clair tirant légèrement vers le rosé-pourpre.
Philippe
Membre
Messages : 205
Inscription : 26 mai 2007 22:22

Message par Philippe » 21 déc. 2007 12:41

J'ai commandé l'ouvrage sur les truffes d'europe et de chine mais il n'est pas dispo avant 4 semaines...
Oui, c'est un excellent ouvrage de référence sur la taxonomie des truffes.
Je suis sûr que personne ne me contredira.
Répondre