la respiration de la truffe.

Le forum pour discuter de tout ce qui touche à la truffe en général.

Modérateurs : galistruffe, phil, uncinat55, jacques 37

stef@
Membre
Messages : 3110
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: la respiration de la truffe.

Message par stef@ »

Statistiquement tu as peux de chance de prendre un bout de ferraille dans la tronche quand ça va péter, mais surtout si ça pète faudra pas que tu le prenne car ça va te marquer !!!!
Donc oui fait gaffe
jacques 37
Membre
Messages : 4039
Inscription : 03 août 2007 16:24
Localisation : Nord Touraine

Re: la respiration de la truffe.

Message par jacques 37 »

Trufalou a écrit : 08 janv. 2019 19:50 Merci de ton conseil Bruno, tu penses qu'il serait nécessaire d'avoir 2 soupapes de sécurité au cas où surtout que je n'ai pas d'arrêt du moteur automatique entre 7 et 8 bars
Hé Jean-Luc, te voila déguisé en professeur Tournesol. :wink:
Vas pas nous faire péter l'engin, sois prudent
Jacques 37
galistruffe
Membre
Messages : 3204
Inscription : 07 janv. 2007 17:49

Re: la respiration de la truffe.

Message par galistruffe »

tu penses avoir assez de reserve d air avec un aussi petit ballon ?jerome
jj24
Membre
Messages : 1440
Inscription : 29 déc. 2018 18:54
Localisation : PAUSSAC 24310

Re: la respiration de la truffe.

Message par jj24 »

Bonsoir,

Avec un pressostat (POUR EX), tu seras sécurisé!
https://www.ebay.fr/itm/120-PSI-Compres ... 2300986098
Et ça permettra de le démarrer facilement: clapet qui s'ouvre;
JJ24
Trufalou
Membre
Messages : 1173
Inscription : 12 août 2016 10:53
Localisation : Ardèche/Drôme

Re: la respiration de la truffe.

Message par Trufalou »

tu penses avoir assez de reserve d air avec un aussi petit ballon ?jerome
100 l avec 2 secousses je tombe de 2 bars et entre la sortie de la sonde et la replanter 2 m plus loin le moteur à remis 2 kg dans la bombonne non le manque d'air n'est un problème
Trufalou
Membre
Messages : 1173
Inscription : 12 août 2016 10:53
Localisation : Ardèche/Drôme

Re: la respiration de la truffe.

Message par Trufalou »

jj24 a écrit : 09 janv. 2019 19:41 Bonsoir,

Avec un pressostat (POUR EX), tu seras sécurisé!
https://www.ebay.fr/itm/120-PSI-Compres ... 2300986098
Et ça permettra de le démarrer facilement: clapet qui s'ouvre;
JJ24

En plus je l'ai mais non fonctionnel puisque il est pour l'ancien montage avec moteur électrique les gros compresseurs de chantier on un régulateur de gaz
jj24
Membre
Messages : 1440
Inscription : 29 déc. 2018 18:54
Localisation : PAUSSAC 24310

Re: la respiration de la truffe.

Message par jj24 »

Bonjour,

OK! Trufalou, en fait je ne me souviens plus le branchement que j'avais fait sur un moteur de 2cv transformé compresseur, entraîné par un B/S!? L'air du compresseur étant partiellement mise à l'air libre lors de la mise en marche, jusqu"à ce que le ressort du clapet soit comprimé (j'espère être clair!?
JJ24
Trufalou
Membre
Messages : 1173
Inscription : 12 août 2016 10:53
Localisation : Ardèche/Drôme

Re: la respiration de la truffe.

Message par Trufalou »

(j'espère être clair!?
JJ24


Oui pas de problème merci ah ces 2 cv elles ont tout fait :shock:
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 19287
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: la respiration de la truffe.

Message par melano »

Bonjour,

je reviens sur ce sujet suite aux pourrissements observés cette année dans pas mal de truffières. Pour tenter de conceptualiser ce problème, j'ai fait quelques recherche sur ces notions et je suis tombé sur la notion de LLWR (least limited water range) qui défini l'intervalle de confort pour les plantes d'un point de vue hydrique, porosité du sol et dureté du sol.

Pour le moment en trufficulture, on travaille basiquement avec un intervalle de confort pour la truffe limité par une limite haute pour l'humidité (capacité au champ soit pF = 2,5) et une limite sèche (la capacité de flétrissement permanent (pF = 4,2). Mais certains auteur se sont rendus compte que pour les cultures, la croissance des racines pouvait être limitée coté humide par une porosité insuffisante et coté sec par une dureté trop importante.

Un brésilien Da Silva a donc introduit la notion de LLWR qui est l'intervalle de confort pour la plante en tenant compte de l'humidité, de la porosité et de la dureté du sol.

Ce concept semble plus que pertinent pour la truffe car aussi bien la dureté du sol qui contribue à la déformation des truffes que la porosité qui va conditionner l'oxygénation du champignon (il vaudrait d'ailleurs mieux parler en diffusion d'oxygène dans le sol qu'en porosité) vont influencer la production et sa qualité.

Sauf qu'on est à poil en terme de valeur de référence pour ces deux paramètres pour déterminer la LLWR pour la truffe.

Donc ma question est simple : avez-vous connaissance d'études ou de données concernant les valeurs de porosité, d'oxygénation du sol, de besoin respiratoire pour la truffe ou de valeurs concernant la dureté qui permettraient de caler les courbes?

Les études sur la caractérisation de la LLWR étant en portugais, je vous mets une étude connexe sur la soil-flex LLWR en anglais mais qui explique bien ces notions.

https://www.researchgate.net/publicatio ... ge_concept

Fred
melanotricastine
Membre
Messages : 789
Inscription : 26 nov. 2009 21:40
Localisation : Sud Richerenches station de Montelimar

Re: la respiration de la truffe.

Message par melanotricastine »

Les seuls papiers que j ai pu lire sur perméabilité, porosité, etc mais qui concernent pas la truffe, sont sur les bibliothèques INRA.
Toujours de bonnes lectures même si peu de choses sont transposables.
J avais fait ces lectures en vue de créer prochainement des outillages a passer sur printemps, été, automne.
Entre le passage de la Rinieri fin fev et l hivers, n y aurait il pas a faire une retouche sur les sols juste en superficie?
Renlo
Membre
Messages : 665
Inscription : 25 nov. 2009 08:31

Re: la respiration de la truffe.

Message par Renlo »

Il y a bien quelques références sur la densité apparente que l'on peut rattacher à la porosité.
Mais le problème des difficultés de mûrissement est bien plus complexe que la diffusion de l'oxygène dans le sol...
Renlo
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 19287
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: la respiration de la truffe.

Message par melano »

Je veux bien te croire mais si tu asphyxies tes truffes en octobre comme ça m'est arrivé cette année, tu n'as aucun problème de maturation. Elles n'ont même pas eu le temps de mélaniser. :mrgreen:

J'étais trop content des marques partout. Je m'étais pas raté sur l'eau et patatras un problème d'oxygène (lié à l'eau). Argile de mer.e.

Fred
jj24
Membre
Messages : 1440
Inscription : 29 déc. 2018 18:54
Localisation : PAUSSAC 24310

Re: la respiration de la truffe.

Message par jj24 »

Bonjour,

2 bouquins intéressant: Le sol propriétés et fonctions tome 1 et 2, édition France Agricole DUNOD, auteur: Raoul CALVET.
(pointu pour moi! J'ai oublié ce que j'ai lu! 2x 500 pages!)
Notions de "...phénomènes d'interfaces dans le sol, phénomènes colloïdaux (argiles), phases liquide, gazeuse (qu'il faut favoriser...), phénomènes puits, phénomènes sources, vitesse de déplacement plus grande en phase gazeuse qu'en phase liquide, l'espace entre feuillets et pores..."
Fred, pour ton sol, je ne sais pas si la technique de "fonçage" du sol (enfoncer des tubes profond dans le sol), serait efficace pour favoriser l'écoulement de l'eau par des puits profonds (sans tube);
JJR24
Répondre