Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Sous forum du forum général où on va parler de toutes les expérimentations en cours chez les uns et chez les autres.

Modérateurs : phil, uncinat55, jacques 37, galistruffe

Répondre
stef@
Membre
Messages : 3519
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par stef@ »

dan a écrit : 09 janv. 2023 21:29 et contrairement des truffières non irriguées en sortent....
🤣, on n'est sauvé avec ça alors, et surtout faut pas les canifer les non irriguées 👍
dan
Membre
Messages : 912
Inscription : 02 janv. 2009 23:00
Localisation : Deux-Sèvres

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par dan »

c'est pas ce que je veux dire, il y a des truffières qui réussissent à donner sans apports d'eau, mais uniquement les orages, travail du sol, etc etc
dan
Membre
Messages : 912
Inscription : 02 janv. 2009 23:00
Localisation : Deux-Sèvres

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par dan »

c'est surprenant, belle qualitée, beau calibre
dan
Membre
Messages : 912
Inscription : 02 janv. 2009 23:00
Localisation : Deux-Sèvres

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par dan »

ce n'est pas mon cas, si pas d'arrosage, elles finissent boisées
melanotricastine
Membre
Messages : 1488
Inscription : 26 nov. 2009 21:40
Localisation : Sud Richerenches station de Montelimar

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par melanotricastine »

melano a écrit : 09 janv. 2023 20:39

Oui mais non. Cette année, même ceux qui envoient la flotte, qui font habituellement du 100 kg hectare, ben ils sont tombés sur un os. Et pas un truc de poulet d'élevage. Non le truc costaud, un bon fémur de bœuf...

Fred
A, ça y est, le dénominateur commun avec nous commence a sortir !!
Cote Romans, aussi il y a des gamelles.....faudrait l analyse de Hanc07 pour confirmer.
Avatar de l’utilisateur
melano
Site Admin
Messages : 21898
Inscription : 03 janv. 2007 22:50
Localisation : Périgord noir

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par melano »

il y a des truffières qui réussissent à donner sans apports d'eau, mais uniquement les orages, travail du sol, etc etc
C'est exact. Mais il y a produire et produire. On peut toujours s'extasier sur un ou deux arbres à l'hectare qui sans rien faire ont quelques belles truffes cette année. Mais on se focalise sur l'exception. La règle c'est les centaines d'autres qui ne font rien. Après tout dépend comment on compte les truffes. Si on compte tout du gruyère à liodès gris clair à la belle en passant par la boisée alors oui, il y en a qui ont quelques truffes. Mais combien en première catégorie ? Et surtout combien à l'hectare ?

Dans mon assos en Dordogne où on est 160, j'en connais 1 et un seul cette année qui a régulièrement de belles truffes classées à 60 % en I sans avoir arrosé. Il a taillé ses arbres et passé un coup de griffon. C'est tout.

Mais sa truffière est dans un fond argileux, froid et humide qui est à l'ombre très tôt le soir.

Encore une exception. Mais nos cerveaux aiment bien les exceptions.

Les autres qui ont des truffes ont arrosé et /ou sont dans des combes froides mais globalement la qualité n'est pas là. Très peu de truffes en I, des grises, des bouts...

Et il y a tous les autres qui n'ont pas arrosés. Ils viennent boire le café avec nous et discuter un peu lors des marchés mais ils attendent encore de trouver leur première truffe de la saison.

Comme tous les êtres vivants nos champignons ont un domaine vital conditionné pas les conditions du milieu. Tu es au centre de la zone, tu te gaves, tu es en limite ça bricole et tu es à côté tu viens boire le café avec les copains les poches vides.

Et avec le réchauffement climatique, on n'est plus dans la zone favorable sauf exception.

Fred
stef@
Membre
Messages : 3519
Inscription : 21 janv. 2008 14:41
Localisation : entre perigord noir et quercy

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par stef@ »

Voilà, très bonne analyse de la situation Fred, hélas on retiendra toujours et toujours la truffe sorti du trou du c... en non irrigué 🙏
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1882
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par Jcrtruffe »

JC je ne suis pas d'accord avec toi sur le sujet M. Pérales en Espagne avec ces gros moyens a fait des forages à 300 m des pompes de relevage en 200 pouces et il arrose ces 24 ha en couverture intégrale (il a tout compris) cela fait des années qu'il engrange

Bonjour Inoculum

et bien moi je suis d'accord avec toi :D , effectivement l'arrosage intégral doit jouer sur la température du sol , mais la on ne parle plus en centaines mais en milliers de m3.

Alors il faudrait tester l'arrosage au canon sur le rang , en réglant la largeur arrosée à 15m environ afin de bien dépasser la zone du brûlé. Tout cela en plus de la micro aspersion qui elle serait réalisée tous les 8 jours environ et le canon 2 fois par mois ou une fois par décade.

Pour un rang de 100 m on serait à 30 m3 (pour 20 mm)mais se sera toujours moins que sur la totalité de la parcelle
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
bion
Membre
Messages : 6419
Inscription : 10 févr. 2013 20:21
Localisation : Bouches du Rhône centre

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par bion »

Jcrtruffe a écrit : 11 janv. 2023 13:18 Alors il faudrait tester l'arrosage au canon sur le rang , en réglant la largeur arrosée à 15m environ afin de bien dépasser la zone du brûlé. Tout cela en plus de la micro aspersion qui elle serait réalisée tous les 8 jours environ et le canon 2 fois par mois ou une fois par décade.
Chez moi, pour réguler la T°, il faudrait mettre le canon tous les 4/5 jours. En période de forte chaleur, un arrosage tous les 10 jours ne maintiendrait pas la T°.

Michel.
melanotricastine
Membre
Messages : 1488
Inscription : 26 nov. 2009 21:40
Localisation : Sud Richerenches station de Montelimar

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par melanotricastine »

Attention aux unites.
Dans du 200 mm, on passe 350 m3/h
Dans du 20 pouces, 1500 m3/h
Dans du 200 pouces......c est plus grand que l arrivée du canal sur une tranche nucleaire !!
Pareil, les fameux forages a 800 m ne peuvent que cracher quelques m3/h en surface.
Pourquoi? L épaisseur des parois pompe et tuyaux en partie basse doivent tenir 80 bars de pression.
dipper
Membre
Messages : 16
Inscription : 11 déc. 2014 16:02
Localisation : 34

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par dipper »

bion a écrit : 11 janv. 2023 14:39
Jcrtruffe a écrit : 11 janv. 2023 13:18 Alors il faudrait tester l'arrosage au canon sur le rang , en réglant la largeur arrosée à 15m environ afin de bien dépasser la zone du brûlé. Tout cela en plus de la micro aspersion qui elle serait réalisée tous les 8 jours environ et le canon 2 fois par mois ou une fois par décade.
Chez moi, pour réguler la T°, il faudrait mettre le canon tous les 4/5 jours. En période de forte chaleur, un arrosage tous les 10 jours ne maintiendrait pas la T°.

Michel.
Nous cet été en arrosage integral micro aspersion on a mis un arrosage par semaine pour essayer de casser légérement les periodes les plus chaudes
dipper
Membre
Messages : 16
Inscription : 11 déc. 2014 16:02
Localisation : 34

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par dipper »

melano a écrit : 10 janv. 2023 07:54
il y a des truffières qui réussissent à donner sans apports d'eau, mais uniquement les orages, travail du sol, etc etc
C'est exact. Mais il y a produire et produire. On peut toujours s'extasier sur un ou deux arbres à l'hectare qui sans rien faire ont quelques belles truffes cette année. Mais on se focalise sur l'exception. La règle c'est les centaines d'autres qui ne font rien. Après tout dépend comment on compte les truffes. Si on compte tout du gruyère à liodès gris clair à la belle en passant par la boisée alors oui, il y en a qui ont quelques truffes. Mais combien en première catégorie ? Et surtout combien à l'hectare ?

Dans mon assos en Dordogne où on est 160, j'en connais 1 et un seul cette année qui a régulièrement de belles truffes classées à 60 % en I sans avoir arrosé. Il a taillé ses arbres et passé un coup de griffon. C'est tout.

Mais sa truffière est dans un fond argileux, froid et humide qui est à l'ombre très tôt le soir.

Encore une exception. Mais nos cerveaux aiment bien les exceptions.

Les autres qui ont des truffes ont arrosé et /ou sont dans des combes froides mais globalement la qualité n'est pas là. Très peu de truffes en I, des grises, des bouts...

Et il y a tous les autres qui n'ont pas arrosés. Ils viennent boire le café avec nous et discuter un peu lors des marchés mais ils attendent encore de trouver leur première truffe de la saison.

Comme tous les êtres vivants nos champignons ont un domaine vital conditionné pas les conditions du milieu. Tu es au centre de la zone, tu te gaves, tu es en limite ça bricole et tu es à côté tu viens boire le café avec les copains les poches vides.

Et avec le réchauffement climatique, on n'est plus dans la zone favorable sauf exception.

Fred
Oui l'avenir climatique m'inquiéte et ne pousse pas trop a investir lourdement , j'ai 2 hectares 30 qui devaient passer en chênes ...ils vont peut être rester en vigne .
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1882
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par Jcrtruffe »

Nous cet été en arrosage integral micro aspersion on a mis un arrosage par semaine pour essayer de casser légérement les periodes les plus chaudes

Bonsoir Dipper , peux tu nous dire la baisse de température que tu as pu mesurer ?

et si possible sur combien de temps ?

est ce un impact qui se mesure en heures ou en jours ?
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Alp 38
Membre
Messages : 192
Inscription : 25 sept. 2020 08:02
Localisation : Isère limite Drôme des collines

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par Alp 38 »

J'ai l'impression que les parcelles de mon secteur orienté est ,on moins souffert et sans sont mieux sortie
Jcrtruffe
Membre
Messages : 1882
Inscription : 07 déc. 2015 13:01
Localisation : lot et Garonne est quercyblanc

Re: Adaptation de nos prochaines plantations face au réchauffement climatique

Message par Jcrtruffe »

les truffières en 2035

Pour lutter contre le manque de pluies en été et les températures élevées, l'idée serait d'irriguer au canon sur une largeur de 15m et de créer des ombres portées par les panneaux solaires sur les brûlés au sud.

Ces panneaux seraient équipés de gouttières pour récupérer l'eau de pluie et ainsi la stocker pour la saison estivale.

Dans le sud ouest on a eu sur les 10 dernières années en moyenne 700 mm de pluie à l'année .(seulement 500 mm en 2022)
On pourrait récupérer par ligne de 100 m x 3 m de large = 300 m² x 700 mm = 210 m3

une campagne d'arrosage au canon sur 15m de large (soit la couverture de deux rangées d'arbres) utiliserait 30 m3
Donc l'eau récupérée permettrait de faire 14 campagnes .
Le besoin de stockage pour un hectare serait de 2500 m3 environ .

Les panneaux solaires peuvent être remplacés par d'autres matériaux :idea:
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances dis toi que le grand chêne aussi, un jour a été un gland.
Répondre